Prévisualisation youtube bouton play youtube
Boite à outils

L'histoire de Sony

Logos d'éditeurs de jeux video
Contenu mis à jour le

Lorsqu’on parle de jeux vidéo, il y a certaines marques qui reviennent systématiquement et dont il est impossible de ne pas parler. Sony en fait partie. Lancée tardivement dans le jeu vidéo, la firme a pourtant su se faire sa place rapidement. Et quelle place ! Quel gamer n’a jamais eu une manette de PlayStation entre les mains au moins une fois ? Quel gamer n’a jamais entendu parler de Crash Bandicoot ou de Uncharted ? Alors il est temps de revenir sur l’histoire de l’un des acteurs les plus emblématiques de l’industrie du jeu vidéo : Sony

Sommaire :

Création et origines de la marque

  • Date de création : 7 mai 1946
  • Début dans les jeux vidéo : 1994
  • Fondateurs : Masaru Ibuka et Akio Morita
  • Siège social : Tokyo, Japon
  • Slogan : Make. Believe

L’entreprise Sony naît en 1946, mais avant de porter ce nom que tout le monde connaît, elle s’appelait Tokyo Tsushin Kogyo. Créée par Akio Morita, un physicien, et Masaru Ibuka, un ingénieur, elle est spécialisée dans la réparation d’équipements électroniques et a pour but de créer des technologies innovantes. Les deux créateurs cherchent aussi à fabriquer leurs propres produits et certains furent des inventions majeures. On se souviendra du TR-55, le premier magnétophone à transistor mais aussi le premier d’origine japonaise, de la cassette vidéo couleur, du Walkman, de la disquette, du premier caméscope grand public ou encore du disque Blu-ray. Mais avant d’en arriver là, la marque a parcouru un long chemin.

La création de ses premiers magnétophones fut le point de départ du succès de la marque. C’est l’invention qui lui permet de connaître la rentabilité, mais aussi un semblant de notoriété. En 1954, Tokyo Tsushin Kogyo obtient les droits de fabrication du transistor, une invention jusque-là brevetée par les États-Unis. C’est donc eux qui produisent et commercialisent pour la première fois ce produit sur le territoire japonais, mais c’est aussi eux qui appliquent cette technologie aux télécommunications. En 1955, le succès continue avec la création du premier récepteur radio transistor, ce dernier rend définitivement l’entreprise célèbre.

En 1958, soit 12 ans après sa création, la compagnie change de nom et adopte celui de Sony. Ce dernier vient de l’expression “Sunny Boy”, très populaire à cette époque, qui désigne quelqu’un de jeune, de libre et d’en avance sur son temps. Le nom de la compagnie était en effet difficile à prononcer pour les personnes vivant à l’extérieur du Japon. Akio et Masaru ne voulaient pas que cela freine leur progression, d’autant plus que la société commence réellement à se développer. Ce nom est aussi très approprié puisque la marque connaît ses premiers succès dans le domaine du son. Sony semble donc tout trouvé pour les aider à se faire connaître et à s’exporter dans le monde entier.

modèle 3D de Télévision portable Sony TV8-301 - TurboSquid 614353

Premier téléviseur à transistor : TV8-301

D’ailleurs, c’est en 1960 que Sony quitte pour la première fois les frontières nippones et s’installe aux États-Unis. Ils n’ont alors qu’un seul but : faire connaître la société japonaise et s’imposer comme une référence en matière d’électronique. Dans la foulée de ces succès et de cette délocalisation, Sony invente le premier téléviseur à transistor, en 1968. Il s’agit du TV8-301. La qualité et la luminosité des téléviseurs produits par la marque continuent de forger sa réputation dans le monde. Mais le clou sera définitivement enfoncé avec la création du Walkman en 1979. C’est le premier lecteur de musique portable, il révolutionne totalement la façon d’écouter de la musique. Très rapidement, plus de 400 millions d’unités sont vendues dans le monde, le succès est phénoménal et assoit la suprématie de Sony dans le domaine de l’audiovisuel.

https://images.bfmtv.com/2RuQVt4UBSXwqW5Fnu4c0lVFT6s=/0x0:1920x1710/1920x0/images/Le-premier-Walkman-1356982.jpg

Premier walkman

En s’associant avec Phillips, ils créent ensuite le premier compact-disc, autrement appelé CD, en 1980. Il s’agit une nouvelle fois d’une révolution dans le domaine de la musique. Sony va racheter plusieurs groupes, dont CBD en 1987, puis Columbia Pictures en 1989 qui leur permettra de fonder Sony Pictures Entertainment. Tous ces rachats stratégiques permettent à la firme de développer et de diversifier ses activités. 

Vous en savez maintenant plus sur les origines de la marque, mais vous vous demandez peut-être pourquoi nous n’avons pas encore parlé de jeux vidéo. Pour la bonne raison que Sony ne s’y est pas intéressé avant les années 1990.

La conquête du marché du jeu vidéo

Collaboration avec Nintendo et PlayStation

Sony se lance donc très tardivement dans le milieu du jeu vidéo. En tout cas, bien plus tardivement que ses concurrents tels que Atari, Sega ou Nintendo, dont nous avons parlé dans différents articles. D’ailleurs, ce n’est pas seul que Sony se lance dans l’aventure, mais avec Nintendo dans un premier temps. Ensemble, ils produisent un périphérique externe destiné à la Super Nintendo et capable de lire des CD. Mais finalement, il ne sera jamais commercialisé à cause d’un désaccord concernant les droits et aucun lecteur ne sera jamais produit. Donc en 1994, Sony quitte Nintendo et se lance seul dans le monde vidéoludique.

PlayStation — Wikipédia

PlayStation

C’est cette année-là que naît la PlayStation. Très rapidement, la console s’impose face à la concurrence. Nintendo notamment, avec sa Nintendo 64, mais aussi Sega et sa Sega Saturn. La PlayStation connaît en un temps record un succès comparable à celui de certains acteurs présents dans le jeu vidéo depuis des décennies. Un an plus tard, elle est commercialisée en Europe et aux États-Unis. Rencontrant le même succès que dans l’archipel. Bien entendu, sa sortie s’accompagne déjà de quelques exclusivités : Ridge Racer, Wipeout ou encore Toshinden. 

En 2004, les ventes de la PlayStation dépassent les 100 millions d’unités, ce qui constitue à l’époque un véritable record. Sony annonce la fin de sa production en 2006, 12 ans après sa sortie, une longévité remarquable pour une console, quasiment égale à celle de l’Atari 2600 ou de la NES.

Quelques chiffres :

  • Asie : 20 millions d’unités vendues
  • Amérique du Nord :  40 millions d’unités vendues
  • Europe : 40 millions d’unités vendues

PlayStation 2 : l’apogée du succès

Console SONY PS2 Noir + 1 manette

C’est à nouveau Ken Kutaragi, celui qui avait développé la PlayStation première du nom, qui orchestre la production de la PS2. Il est d’ailleurs encore aujourd’hui considéré comme le père de la PlayStation. La PS2 est annoncée pour la première fois lors du salon de l’E3 1999. Elle est sortie une année plus tard, le 4 mars 2000. L’engouement est tel qu’elle se vend à plus d’un million d’exemplaires en à peine quelques jours, obligeant Sony à décupler sa vitesse de production. 

Elle est lancée dans le reste du monde quelques mois plus tard. Déjà à cette époque, Sony était obligé de jouer sur le marketing de pénurie, un terme qui nous semble encore aujourd’hui bien familier. Cette opération fonctionne bien, puisque tous se ruent sur la console à sa sortie de peur de ne pas en avoir, le stock est épuisé en quelques heures. 

Malgré la concurrence avec la DreamCast de Sega, la GameCube de Nintendo et la Xbox de Microsoft, toutes sorties peu de temps avant ou peu de temps après, la PlayStation 2 domine largement le marché. En 2001, soit un an après sa sortie, plus de 10 millions d’exemplaires ont été vendus dans le monde entier. 75% du marché est accaparé par Sony. La barre des 100 millions de ventes est atteinte en 2005, et encore aujourd’hui elle reste la console de salon la plus vendue, avec plus de 150 millions d’unités écoulées. Un chiffre difficile à croire aujourd’hui quand on sait à quel point les jeux vidéo connaissent une croissance exponentielle. C’est pourtant vrai !

Changement de cap, l’arrivée de la PSP

PlayStation Portable

Sony annonce la PSP en 2003, elle sera présentée pour la première à l’E3 2004 et sortira en décembre de la même année. Elle constitue une révolution dans le domaine du jeu vidéo. Bien sûr, il y avait déjà des consoles portables sur le marché, et ce depuis longtemps, mais c’est la première à présenter autant de puissance. Pour vous donner un ordre d’idée, elle propose des graphismes qui se rapprochent de ceux de la PS2. Elle cherche aussi à se démarquer par ses usages multimédias. Sa concurrente directe, la Nintendo DS, est loin de posséder des atouts aussi importants. 

Tout comme ses grandes sœurs, la PS1 et la PS2, la PSP est très bien accueillie dans le monde et au Japon et réalise rapidement d’importantes ventes, dépassant même pour un temps les autres consoles. On parle de plus de 70 millions de PSP vendues dans le monde en 2010. Cependant, il reste tout de même loin de ce qu’a écoulé Nintendo et de sa Nintendo DS. 

Cette déception est en fait le début d’une longue période de déclin pour Sony. Rester n°1 pendant de nombreuses années, ils entament une lente descente.

La PS3, la fin du rêve

PS3-slim-console.png — Wikipédia

Tout ne pouvait pas être beau et parfait indéfiniment. C’est à partir de la PS3 que l’hégémonie de Sony a cessé. Pourtant, cette console avait tout pour plaire, mais elle n’a pas séduit les joueurs. 

Elle est lancée au Japon et aux États-Unis en 2006. Bien entendu, dans un premier temps, le succès est au rendez-vous. Les premiers jours, des dizaines de milliers d’exemplaires sont vendues, d’autant plus que son stock est limité, on commence à comprendre la politique de Sony. Les retards de production des lasers Blu-ray causent un retard de lancement de 4 mois en Europe, si bien que lorsque celle-ci arrive enfin, l’enthousiasme est retombé comme un soufflet. La firme va vendre à perte sa console jusqu’en 2010, ne faisant jamais assez de vente pour être rentable.  

À côté, la concurrence cartonne. Le nombre de ventes de la Xbox 360, sa rivale directe, est bien au-dessus de celle de la PS3. Loin devant, Nintendo avec sa Wii qui frôle doucement la barre des 100 millions de ventes. Un écart gigantesque s’est donc creusé. En cause ? Un prix trop élevé ? Un stockage trop bas à sa sortie ? Pas assez d’innovation ? Quoi qu’il en soit, les résultats sont là, la PS3 n’a jamais marché.

La sortie de la PS4, un retour en force

Pour la PS4, Sony a appris de ses erreurs. Annoncée en 2013, elle sort en novembre de cette année. Immédiatement, le succès est présent, on peut même dire que Sony bat de nouveaux records. En 24h, plus d’un million d’unités sont vendues. Le succès est tel que la PS4 devient la console vendue le plus rapidement de l’histoire. Partout, elle suscite un accueil chaleureux. En 2015, elle s’était écoulée à plus de 10 millions d’exemplaires, une vraie réussite pour la marque qui revient de loin avec sa PS3

Il faut dire que Sony a expérimenté un nouveau mode de lancement. À l’inverse de la concurrence à cette époque, ils lancent la console immédiatement sur tous les marchés, permettant au plus grand nombre d’y avoir accès. Sony a aussi profité de la déception qu’a provoquée la Xbox One, qui a été une véritable catastrophe pour Microsoft, idem pour la Wii U. La dernière raison qui explique son succès, c’est à ce moment-là la console la moins chère du marché. On dirait donc que c’est en partie un concours de circonstances qui a créé le succès magistral de la PS4.

La PS5, la pénurie plombe Sony

Difficile d’être un gamer dans le monde d’aujourd’hui sans avoir entendu parler des pénuries qui touchent Sony depuis la sortie de la PS5. Si la dernière console de la firme connaît un certain succès, elle est freinée par la pénurie de semi-conducteurs qui affecte le monde entier. C’est au point qu’elle se vend moins bien que la PS4 à son époque. On parle de 17 millions de ventes en 2021, contre 20 millions pour la PS4 à la même période. 

Bien entendu, ces chiffres restent bons, mais ils sont loin de ce que Sony attend. La firme n’est pas en danger puisqu’elle ne base pas son chiffre d’affaires sur une console, mais il se pourrait que les ventes de la PS5 ne décollent jamais. La crise semble s’éterniser et les joueurs désespèrent de se trouver une PS5 à un prix raisonnable. 

L’histoire des consoles Sony est donc semée de succès et d’obstacles. Majoritairement, on ne peut que saluer cette marque qui a survécu en 1994 et qui, en quelques mois, a écrasé la concurrence. Face à Nintendo et Microsoft, Sony reste l’un des acteurs majeurs et emblématiques du monde du jeu vidéo.

Les jeux vidéo emblématiques édités par Sony

Maintenant que vous connaissez l’histoire de Sony, en tout cas celle relative aux consoles de jeux, intéressons-nous de plus près aux jeux qu’ils ont développés. Car on le sait, une console fonctionne surtout grâce aux titres qu’elle peut faire tourner. Sans exclusivité attrayante, personne ne se serait jeté sur les PlayStation comme ça a été le cas pendant de nombreuses années.

God of War

God of War Clé Steam / Acheter et télécharger sur PC

La saga God of War a débuté en 2005 sur PlayStation 2 et n’a jamais cessé de séduire les fans. Le dernier titre, sorti en 2018, a réussi l’exploit de recevoir la note de 20/20 de la part du site JeuxVidéo.com. C’est le premier opus de la série qui ne s’intéresse pas à la mythologie grecque, mais à la mythologie scandinave

God of War est un jeu d’aventure. Batailles et quêtes épiques se mélangent dans des décors absolument magnifiques. L’histoire est passionnante et les personnages matures et attachants. Beaucoup de joueurs considèrent God of War comme la meilleure exclusivité proposée par Sony sur la PlayStation. 

Un nouvel opus, God of War : Ragnarök est prévu pour le 9 novembre 2022. À nouveau, il ne sera disponible que sur PS4 et PS5. Il s’agit de la suite de l’épisode de 2018. On retrouvera donc les personnages de Kratos et d’Atreus quelques années après leurs aventures épiques.

The Last of Us

https://img.phonandroid.com/2022/06/thelastofus-remake-fuite-annonce.jpg

On passe maintenant à une série de jeux éditée par Sony : The Last of Us. Ces titres très particuliers se placent à mi-chemin entre film et jeu vidéo. Il s’agit d’aventures narratives dans lesquelles le scénario a une place très importante. Ces derniers sont d’ailleurs passionnants et traitent de problématiques douloureuses, mais essentielles, telles que la perte d’un être cher, la quête de vengeance, l’amour et l’amitié. 

Le premier opus date de 2013 et a vu le jour sur PS3 tandis que le second est sorti sur PS4 en 2020. L’histoire se déroule dans un monde post apocalyptique dans lequel un virus a contaminé certains humains qui se transforment en zombies. Pour la majorité des joueurs, ces jeux sont des chefs-d’œuvre à tous points de vue. Graphisme, dialogue, narration, bande-son, ambiance… Rien n’est laissé au hasard et tout fonctionne parfaitement. Deux jeux exclusifs à la PlayStation à côté desquels il ne faut pas passer.

Uncharted

Assistimos Uncharted: Tom Holland é um bom Nathan Drake?

La saga Uncharted a commencé sur PlayStation 3 en 2007. Il s’agit de jeux d’aventure et d’action mettant en scène Nathan Drake. Ce dernier est un aventurier explorateur qui parcourt le monde à la recherche de trésor. 

Dans le dernier opus, le quatrième, Nathan Drake est à la retraite. Cela ne l’empêche pas d’être embarqué dans une nouvelle mission dans laquelle son frère lui demande de l’aide. Ensemble, il part à la conquête du trésor du pirate Henry Avery à Madagascar. 

Une fois encore, cette saga est considérée comme une exclusivité immanquable de PlayStation. Combinant à merveille l’action, la narration et la découverte, le tout dans un décor somptueux, Uncharted est sans aucun doute un jeu qui plaît. Pour couronner ce succès, en 2022, un film a été adapté à partir du jeu vidéo.

Detroit : Become Human

Detroit: Become Human | Télécharger et acheter aujourd'hui - Epic Games Store

Comment parler d’exclusivité PlayStation sans parler d’un jeu venu tout droit d’un studio français ? Detroit : Become Human est en effet développé par Quantic Dream, basé à Paris. Encore une fois, il s’agit d’une aventure narrative plus que d’un jeu d’action. Il prend presque la forme d’un film interactif, et c’est l’un des meilleurs du genre.

L’histoire prend place dans un monde futuriste et sombre. Les androïdes peuplent Detroit et travaillent comme des humains. Le jeu nous parle de la perte de contrôle de l’humanité face aux machines, aux premiers robots intelligents et à tous les problèmes que cela implique. Ce titre ne plaira pas à tout le monde, mais la majorité des joueurs ont reconnu là un chef-d’œuvre de narration et de scénario. Une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie.

Ratchet et Clank

Ratchet & Clank™

La saga Ratchet et Clank existe depuis 2002, depuis 11 jeux ont déjà vu le jour, dont un remake. Majoritairement, les jeux se déroulent dans un univers de science-fiction dans lequel évoluent les deux personnages principaux : Ratchet et Clank. Leurs aventures vont les mener partout dans l’espace où ils vont sauver des galaxies et rencontrer différents personnages. Le dernier opus date de 2021 : Ratchet et Clank : Rift Apart, développé à l’occasion de la sortie de la PS5

Ce titre est une exclusivité importante puisqu’elle sert de vitrine à la nouvelle console de Sony, en plus d’être l’une des franchises les plus emblématiques du constructeur. Pour tous ceux qui possèdent la console, ce jeu est immanquable. Considéré par les joueurs et par la critique comme le meilleur épisode de la licence, et de loin.

Horizon

Horizon Forbidden West™

La saga Horizon est l’une des plus récentes éditées par Sony, mais non moins célèbre. Le premier opus, Horizon Zero Dawn, est sorti sur PS4 en 2017, il a été suivi tout récemment par son grand frère : Horizon Forbidden West. On y suit les aventures d’Aloy dans un monde ouvert post apocalyptique. Ce dernier est colonisé par des animaux robotiques, des créatures mécanisées et pas toujours dotées de bonnes intentions. 

Qu’il s’agisse des graphismes, de l’histoire, des personnages ou du gameplay, Horizon est considéré comme un chef-d’œuvre par la très grande majorité des joueurs. Ces derniers parlent d’un univers cohérent, d’une grande diversité dans les mécaniques de jeu et d’innovations marquantes pour le monde du jeu vidéo. Il s’agit bien entendu d’une exclusivité PlayStation, alors si vous possédez les consoles, mais que vous n’y avez pas encore joué, qu’attendez-vous ?

Conclusion

La marque Sony a accompli énormément de choses en 75 ans d’existence, ceux qui l’admirent tout comme ceux qui ne l’apprécient pas le reconnaîtront. Cependant, son chemin dans l’univers des jeux vidéo fut particulièrement remarquable. Arrivé après tous ces concurrents, Sony a pourtant su s’imposer pour devenir l’un des acteurs majeurs de cette industrie, et ce en un temps record. Et le géant japonais n’a pas fini de faire parler de lui.

FAQ

Quel est le premier jeu vidéo de Sony ?
Le premier jeu vidéo édité par Sony est celui sorti en même temps que la PlayStation 1 : Wipeout. Mais il n’est pas le seul, il est accompagné de Tekken, de Ridge Racer, de Destruction Derby, de Jumping Flash et de Kileak : The Blood et Battle Arena Toshinden.
Quelle est la première console Sony ?
Il s’agit de la PlayStation 1, Sony n’a pas sorti de console avant cette dernière.
Comment on évolué les logos des consoles Sony ?
Vous pouvez retrouver l'histoire des logos des différentes PlayStation à travers le temps dans notre article sur les logos emblématiques du jeu vidéo
Quelle est la console Sony la plus vendue ?
Avec plus de 150 millions d'unités vendues, la PlayStation 2 est la console de Sony la plus vendue, c'est d'ailleurs la console la plus vendue au monde.

Contenus récents