Prévisualisation youtube bouton play youtube
Guide du Jeu Vidéo

Les jeux vidéo aux États-Unis

Les jeux vidéo aux États-Unis
Contenu mis à jour le

Les jeux vidéo et les États-Unis, c’est une grande histoire d’amour. Il s’agit de l’une des industries les plus lucratives du pays, mais aussi celle qui rencontre la croissance la plus rapide. Selon l’ambassade française, ce loisir touche toutes les tranches de la population. 65% des adultes jouent aux jeux vidéo, soit plus de 165 millions de personnes. On parle d’un poids économique de près de 34 milliards de dollars selon l’ESA, un chiffre ayant triplé cette dernière décennie. Il est clair que les jeux vidéo aux USA ne sont pas qu’une goutte d’eau perdue dans l’océan du divertissement. Et cela mérite amplement que nous y consacrions un article. Alors préparez-vous à plonger dans l’histoire des jeux vidéo aux États-Unis et à comprendre l’impact qu’ils ont aujourd’hui dans l’un des pays les plus puissants du monde.

Histoire des jeux vidéo aux États-Unis

Les années 1940 et 1950

Peu de gens savent que les premiers jeux vidéo remontent aux années 1940. Bien entendu, ils étaient loin d’avoir la forme qu’ils ont aujourd’hui. C’est un physicien nucléaire américain, Edward Condon, qui conçoit le premier ordinateur capable de faire tourner un jeu vidéo. Ce jeu s’appelle Nim et son principe est simple : le joueur joue contre l’ordinateur et retire des objets d’une pile, l’objectif est de ne pas être le dernier à retirer un objet. Même si le PC était vainqueur la plupart du temps, cela n’a pas empêché des dizaines de milliers de personnes d’y jouer. Un peu plus tard, c’est Thomas T. Goldsmith qui mettra au point l’oscilloscope permettant de tirer avec une arme factice sur une cible, c’est l’ancêtre des FPS.

Dans les années 1950, les Américains continuent de développer différentes technologies de programmation permettant la création de jeux vidéo, notamment un jeu de morpions, créé en Angleterre grâce aux innovations américaines. Par la suite, c’est le jeu de guerre Hutspiel qui fut conçu par un centre de recherche militaire. Il y aura aussi des jeux de tennis inventés par Willy Higinbotham, des titres précurseurs du célèbre Pong dont nous parlerons plus tard.

Les années 1960 et 1970

L’armée continue de participer au développement de jeux vidéo. Curieusement, c’est à eux qu’on doit certains des premiers succès. Juste après la crise des missiles cubains, le ministère de la Défense créé STAGE, un jeu de guerre. L’armée s’en sert en tant que propagande politique pour montrer la puissance militaire américaine face à celle de l’Union soviétique. Loin d’être un loisir grand public, ils sont d’abord utilisés à des fins politiques. Ce n’est qu’un peu plus tard que les jeux vidéo interactifs et divertissants sont créés, grâce à Ralph Baer. Ce dernier, avec l’aide de son équipe, conçoit des jeux utilisables sur des téléviseurs classiques. C’est ainsi que Computer Space a vu le jour, que l’on considère souvent comme le premier jeu d’arcade.

this is odyssey

Dans les années 1970, on assiste à la naissance de la première console de jeux vidéo : la Magnavox Odyssey. Cette dernière est commercialisée aux États-Unis en 1972. Elle se connecte à un téléviseur et affiche trois points carrés sur l’écran. Les joueurs ajoutent un cadre en plastique sur l’écran et utilisent les contrôleurs pour déplacer les points. Au même moment, Atari est fondé, marquant le début du développement de Pong. Son succès est inattendu et les ventes de la console ont explosé lors de Noël 1975. Cela marque véritablement le début des jeux d’arcade à succès. La console Atari 2600 verra le jour quelques années plus tard, de même que des jeux comme Space Invaders ou Asteroids.

Les années 1980

Les avancées technologiques se multiplient dans les années 1980. La console Intellivision de Matel apporte déjà de beaux changements, notamment des graphismes beaucoup plus développés. Son plus gros défaut était son prix exorbitant, peu d’Américains avaient la possibilité de mettre autant d’argent dans une console de jeux vidéo. Il faudra attendre la sortie de la Commodore 64, une machine puissante et surtout très abordable financièrement. Cette baisse des prix permet à plus de personnes d’avoir accès aux jeux vidéo, leur popularité ne fait donc que croître. Le premier magazine dédié aux jeux vidéo voit le jour et les gens commencent à faire rentrer ce loisir dans leur quotidien.

Le krach du jeu vidéo de 1983

Tout est peut-être un peu trop bien parti. Les innombrables tentatives d’imitation de la Atari 2600 ont totalement saturé le marché, beaucoup étaient de très mauvaise qualité et ont engendré un désintérêt majeur pour les jeux vidéo. La sortie dans le même temps des premiers ordinateurs personnels n’a pas arrangé la situation. Une baisse de près de 97% des revenus liés aux jeux vidéo a eu lieu, les faisant passer de 3,4 milliards de dollars à environ 100 millions de dollars. Cela a duré environ 2 ans, c’est ce qu’on appelle le krach de 1983. Il a totalement ébranlé l’industrie du jeu vidéo aux États-Unis qui connaissait pourtant un bel élan. 

C’est ce krach qui est, entre autres choses, à l’origine du succès retentissant des consoles japonaises, notamment de la NES de Nintendo. Le Japon a fait en sorte de ne pas reproduire les erreurs américaines, et cela a payé. Si vous voulez en savoir plus, nous avons rédigé un article au sujet de l’histoire de Nintendo ainsi qu’un autre au sujet des jeux vidéo au Japon. C’est tout de même la NES qui a permis de redynamiser le marché et les États-Unis se sont petit à petit relevés du krach de 1983.

Les années 1990

Avec l’arrivée de la Super NES, de la PlayStation, de la Nintendo 64 et de la Dreamcast, le marché du jeu vidéo connaît un nouveau souffle. Ces années sont marquées par énormément d’innovations, les graphismes 3D ont permis de donner naissance à une nouvelle génération de jeux vidéo, c’est à cette époque que certains grands genres ont vu le jour tels que les FPS, les MMO et les jeux de stratégie en temps réel. Si les jeux d’arcade avaient baissé en popularité les décennies précédentes, ils connaissent aussi une résurgence à la fin des années 1990. C’est l’époque où les jeux se démocratisent vraiment, même s’ils deviennent aussi de plus en plus controversés en raison de leur violence. C’est à cause du sénateur américain Joseph Lieberman que le Entertainment Software Rating Board est créé et que de nombreux jeux sont interdits. On doit à ce système la classification d’âge indiqué sur les boîtes de jeux vidéo. À cette époque, le Japon domine encore largement le marché. Sony, Sega et Nintendo sont à leur apogée. Il faudra attendre encore quelques années pour que les États-Unis fassent une percée avec l’une des sociétés les plus célèbres du monde encore aujourd’hui : Microsoft.

Les années 2000 et 2010

La PlayStation 2, qui sort dans les années 2000, apporte encore plus de popularité à Sony. C’est encore aujourd’hui la console qui fut le plus vendue. Aux États-Unis, la demande était telle que cela a causé des difficultés d’approvisionnement dans le monde entier. Cependant, ces années marquent aussi l’entrée de Microsoft sur la scène du jeu vidéo avec la sortie de la toute première Xbox. Après avoir collaboré avec Sega sur la Dreamcast et développé un grand nombre de jeux vidéo, la marque se sent prête à faire ses premiers pas seule dans le monde vidéoludique. Son prix d’abord élevé freine les ventes, mais Microsoft décide d’en baisser le prix afin de s’aligner à celui de la PlayStation 2. À partir de là, elle connaît un franc succès. Plus de 24 millions de consoles sont vendues à travers le monde, dont la grande majorité aux États-Unis et en Europe. Il faut dire qu’en 2006, plus de 45 millions de foyers américains possèdent une console, soit plus de 40% d’entre eux. 

Dans les années 2010, la popularité des jeux vidéo continue de croître. L’apparition des jeux sur smartphone attire de plus en plus de joueurs de tranche d’âge différente. Les nouvelles générations de console rencontrent un succès important et se démocratisent à la grande majorité des foyers. L’esport quant à lui connaît ses débuts et devient rapidement un marché très important aux États-Unis.

Les années 2020

C’est au tour de la 8e génération de console de faire son entrée. Microsoft avec la Xbox Series X/S et Sony avec la PlayStation 5. Les graphismes proposés par les deux machines, la qualité des jeux ainsi que leur puissance balayent tout ce qui a été fait par le passé. La pandémie de Covid-19 a provoqué un véritable boom des jeux vidéo. La consommation de ces derniers augmente de plus de 34% et la vente de matériel de jeux vidéo augmente quant à elle de 63%. De nombreuses sociétés y ont vu une opportunité et se sont aussi lancées dans les jeux vidéo. Une accélération de la production, de l’esport et de la consommation qui n’a pas cessé aujourd’hui. Les jeux vidéo sont l’industrie qui connaît la croissance la plus rapide au monde, et ce n’est pas près de ralentir.

Le marché du jeu vidéo aux États-Unis

Les Américains et les jeux vidéo

À l’heure actuelle, l’ESA estime que près de 60% des foyers américains jouent régulièrement aux jeux vidéo. Le ménage moyen possède une console, un PC ou un smartphone dédié. En moyenne, les Américains passent 13h par semaine à jouer à des jeux vidéo. Ce qui est plus que le temps passé à regarder la télévision ou à jouer à des jeux de société. C’est le loisir favori de nombreuses personnes qui pensent qu’il s’agit de passe-temps avec le meilleur rapport qualité prix. 

La majorité des Américains jouent en ligne avec d’autres personnes, qu’il s’agisse de joueur inconnu en ligne ou bien d’un ami ou d’un membre de la famille. Cela peut aussi être les parents avec leurs enfants puisque 52% des parents pensent que les jeux vidéo sont un loisir sain et ont un impact positif dans la vie de leur enfant. Ainsi, plus de 70% des enfants de moins de 18 ans jouent aux jeux vidéo régulièrement. Les jeux vidéo touchent toutes les populations en termes de genre, d’appartenance ethnique et d’âge. On compte presque autant de joueuses que de joueurs, soit environ 46% de femmes.

Les entreprises de jeux vidéo aux États-Unis

Puisque les États-Unis sont le premier marché de jeux vidéo au monde, il est normal d’y trouver un grand nombre d’entreprises. En 2015, l’ESA en recensait environ 2500 pour plus de 65 000 emplois. On trouve bien sûr des entreprises telles que Microsoft, Activision Blizzard, Google ou encore Apple, Electronic Arts, Sony, Amazon mais aussi Ubisoft, l’éditeur français. 

La majorité des entreprises se trouve sur la côte ouest. La Californie compterait 61 éditeurs et 310 développeurs de jeux vidéo. Un véritable HUB qui concentre l’activité vidéoludique. Bien entendu, on trouve ce genre de regroupement dans d’autres états du pays, notamment le Texas, Washington ou New York.

Les revenus générés par les jeux vidéo aux États-Unis

37 milliards de dollars de chiffre d’affaires, voilà ce que représente le marché du jeu vidéo aux États-Unis. Il faut dire qu’avec l’explosion du Gamepass et du Cloud Gaming, il n’a jamais été aussi facile d’avoir accès aux jeux vidéo. Les USA sont tout récemment passés devant les Chinois, restés numéro 1 pendant de nombreuses années. L’une des raisons qui expliquent ce dépassement, c’est que les Américains aiment beaucoup les consoles, 50% des revenus des jeux vidéo y sont dédiés. Cette hausse n’est donc pas si étonnante quand on voit à quel point elles connaissent une popularité croissante ces dernières décennies. Les jeux vidéo deviennent véritablement omniprésents dans le quotidien des foyers du monde entier, et des Américains.

L’esport aux États-Unis

Pour ce qui est de l’esport, on ne peut pas dire que les États-Unis soient les plus performants. Remportant très peu de prix, ils sont loin derrière certains pays comme la Chine ou la Corée du Sud. En effet peu de joueurs américains concourent à un très haut niveau. 

Cependant, même si les équipes sont loin d’être les plus performantes au monde. On peut compter sur les États-Unis pour organiser des événements dignes d’eux. L’industrie de l’esport est donc particulièrement lucrative, mais plus pour la vente de tickets que pour la compétition. On compte tout de même plus de 500 millions de dollars de revenu. Il faut dire que les USA comptent près de 25 millions d’amateurs d’esport, de quoi organiser des compétitions grandioses.

Les jeux les plus vendus aux États-Unis en 2022

Maintenant que vous savez tout sur l’histoire des jeux vidéo aux États-Unis et son écosystème, il est temps de nous intéresser de plus près aux jeux auxquels jouent les Américains. Voici le classement :

Elden Ring

Elden Ring est un jeu d’action RPG développé par le studio From Software. C’est sans aucun doute l’un des jeux qui aura le plus marqué cette année 2022. Fin juin, il s’était vendu à plus de 16 millions d’exemplaires. Il n’est donc pas très étonnant de le voir en haut du classement des jeux vidéo les plus vendus aux États-Unis, tant il est populaire dans le monde entier.  

Le principe d’Elden Ring est d’explorer un environnement hostile et mystérieux. L’objectif est de collecter des runes en affrontant des périples et des ennemis plus ardus les uns que les autres. La progression est difficile, c’est un jeu qui n’est pas accessible à tout le monde, il faut aimer les défis et être persévérant.

Lego Star Wars : La Saga Skywalker

Encore un jeu sorti cette année et qui connaît un grand succès. Lego Star Wars : La Saga Skywalker s’est écoulé à plus de 3,2 millions d’exemplaires dans le monde, toutes plateformes confondues. On ne sera donc pas surpris non plus de le trouver en deuxième place de ce classement.  

Il s’agit d’un jeu d’aventure développé par TT Games. Les jeux Lego ont toujours eu beaucoup de succès, mais ce qui plaît beaucoup aux joueurs, c’est qu’il rassemble tous les films Star Wars, dont la trilogie originale, la prélogie et les nouveaux films.

Nintendo Switch Sports

Les jeux Nintendo se portent toujours aussi bien. 5 millions de ventes dans le monde pour Nintendo Switch Sport, le petit frère du jeu Wii Sport. Classé 3e au classement des jeux les plus vendus aux États-Unis, on peut dire qu’il se défend bien. 

Dans Nintendo Switch Sport, on retrouve le même type de contenu que dans Wii Sport. Grâce aux contrôleurs de la Switch, il est possible de pratiquer différentes activités sportives seul ou entre amis et directement dans son salon. Un principe qui avait cartonné sur la Wii, et qui cartonne toujours autant. Quelques jeux célèbres

Evil Dead

Sorti en mai 2022, Evil Dead connaît un franc succès aux USA, puisqu’il se positionne 4e du classement. Il s’agit d’un jeu développé par Boss Team Games et Saber Interactive basé sur la franchise Evil Dead. Il s’agit d’un jeu asymétrique qui propose des combats de joueur contre joueur permettant d’incarner le héros, Ash Williams. La mécanique est originale et la franchise est très appréciée par les Américains, un cocktail qui fonctionne bien.

GTA ?

 

On ne présente plus GTA V. Il s’agit de l’un des jeux qui se vend le plus aux États-Unis depuis de nombreuses années déjà. Ses performances sont absolument magistrales, et ce partout dans le monde. GTA V est en train de marquer le monde du jeu vidéo, alors même que les joueurs attendent GTA VI avec plus d’impatience que jamais. 

Sur les réseaux sociaux et les plateformes de streaming, GTA V a toujours autant de succès, alors même qu’il date de 2013. Il restera très haut dans ce classement jusqu’à ce que Take Two se décide à sortir le nouvel opus tant attendu.Quelques jeux célèbres

Minecraft

Le succès mondial de Minecraft s’est bien sûr étendu aux États-Unis. Depuis sa sortie en 2009, le nombre de joueurs ne fait qu’augmenter. Les ventes ont depuis longtemps dépassé les 200 millions d’exemplaires, ce qui en fait l’un des jeux les plus joués au monde. 

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore ce jeu phénomène, il se base sur une mécanique “bac à sable”, c’est-à-dire que le jeu génère un univers aléatoire dans lequel le joueur peut construire et détruire à sa guise.

Mario Kart 8 Deluxe

C’est aux États-Unis qu’un record de vente a été battu avec Mario Kart 8 Deluxe, plus précisément, celui du meilleur démarrage de toute l’histoire de la franchise : 459 000 exemplaires vendus le jour de sa sortie. Il faut dire que Mario Kart est une série culte qui connaît toujours un immense succès dans le monde entier.

 

Vous savez maintenant tout ce qu’il y a savoir des jeux vidéo aux États-Unis, de leur histoire, jusqu’aux jeux les plus vendus en passant par l’écosystème vidéoludique du pays. La conclusion, c’est que les États-Unis sont maintenant le premier marché du jeu vidéo, mais aussi l’un des pays où l’on joue le plus. Si leur histoire n’est pas autant remplie de légendes et de mythes qu’au Japon, elle n’en reste pas moins fascinante à beaucoup d’égards. On peut se demander ce qu’il se serait passé si le krach de 1983 n’avait pas eu lieu. Une chose est sûre, cela ne les a pas empêchés de dominer le marché.

FAQ

Quel est le premier jeu vidéo américain ?
Si l’on parle d’un jeu vidéo à destination divertissante et interactive, alors il s’agit de Pong. Le premier jeu d’arcade inventé par Atari et qui rencontre un succès fulgurant dès sa sortie.
Quel est le jeu le plus vendu de tous les temps aux États-Unis ?
Il s’agit depuis peu d’Elden Ring, un bel exploit de From Software. 
Quelle est la console la plus vendue aux États-Unis ?
La console la plus vendue aux États-Unis est la Switch, ce qui ne dénote pas des chiffres actuels dans le reste du monde.

Contenus récents