Métiers

Programmeur de jeux video

En maîtrisant les techniques de codage, un développeur de jeux vidéo est un personnage essentiel dans la création d’un jeu. Engagé à tous les niveaux auprès de l’équipe de production, il donne vie au jeu. Ce qui demande au programmeur de jeu video une appétence pour l’informatique et des qualités pour travailler à plusieurs.
Fiche métier publiée le mise à jour le
Niveau d’études :Bac+3
Bac conseillé :Scientifique
Employabilité :Très bonne
Salaire débutant :3 100€
Salaire confirmé :6 000€
Mobilité :Très bonne
Code ROME :M1805
Code FAP :M2790

Profession : programmeur de jeux vidéo

A lui seul, ce métier représente 38 % des offres d’emploi du secteur. Une donnée de l’Agence française pour le jeu vidéo (AFJV) qui permet de mieux comprendre l’intérêt pour ce poste de développeur de jeux vidéo tant recherché par les studios. Et cela ne devrait pas faiblir. Bien au contraire puisqu’il est demandé une plus grande polyvalence et technicité. Une dimension que confirme Julien Millet, président du studio de jeu vidéo Realityz :

« L’avènement de nouvelles plateformes, la réalité virtuelle, augmentée, l’intelligence artificielle, les jeux massivement multijoueurs… toutes ces pratiques s’accompagnent de progrès techniques qui nécessitent des programmeurs / développeurs qu’ils soient à jour sur ces nouvelles technologies. »

Logo Realityz
Julien Millet

Julien Millet
Président du studio de jeu vidéo Realityz

Sa fonction est donc primordiale. Suivant le cahier des charges réalisé en amont par le chef de projet, le programmeur, appelé aussi développeur ou concepteur de jeux vidéo, va créer le moteur du jeu et donc donner vie à celui-ci, grâce à ses talents de codeur. A lui de concevoir les interfaces du son et de la vidéo, les menus et tous les éléments fournis par les autres membres de l’équipe.

Un programmeur de jeu vidéo devant son écran

 

« Le programmeur est l’homme à tout faire de l’équipe, il est présent dès le début pour prototyper les idées du game designer, jusqu’à la toute fin lors de la création du produit final et de sa distribution. Il doit avoir une bonne connaissance des autres métiers (graphic designer, sound designer, etc.), car c’est lui qui intègre tous les éléments afin d’en faire un tout. »

Logo Studio basicgames
Florian Reneau

Florian Reneau
Game developer au sein du studio nantais BasicGames

Un point de vue que confirme David Nasr, programmeur chez Pastagames : « Il est un maillon essentiel dans la chaîne de production du jeu. C’est le programmeur qui va donner vie au jeu en rajoutant de l’interaction et en intégrant les assets (images, audio, modèles 3D, etc.). »

Les missions du programmeur de jeux vidéo

« La programmation permet de créer l’interactivité du projet. Sans elle, rien ne se passe. Elle est donc au centre de l’application et permet de donner vie au monde du jeu », rappelle Julien Millet.
Les missions principales du développeur tiennent alors en quatre points :

  • L’analyse des besoins informatiques
  • L’écriture détaillée du programme
  • Les tests à effectuer
  • Les corrections de bugs

Dans certains cas, un programmeur peut également se spécialiser dans un domaine d’expertise comme la 3D, la création d’outils de développement ou des briques de base des jeux, etc.
« Le métier évolue dans le sens où l’on parle de full stack développeur comme dans le Web, et non plus seulement d’une compétence technique ou spécialité unique », précise Jean Mariotte, co-fondateur d’EVA – Esports Virtual Arenas.

Les capacités du programmeur de jeux vidéo

Immanquablement, ce métier demande d’être en alerte sur les nouveautés, tendances et évolutions technologiques. Mais il doit posséder une base primordiale de compétences techniques afin de maîtriser les outils et méthodes utilisés au quotidien. Et ils sont nombreux :

  • Les langages de développement C#, C++, Java, etc.
  • La programmation graphique (shaders HLSL)
  • La programmation d’outils de développement en équipe (Perforce, Git…)
  • La programmation réseau pour les jeux connectés
  • Les méthodes de conception
  • Les outils de production, d’intégration, de visualisation, de test
  • Des connaissances dans la gestion de projet
  • Les bases d’un anglais technique

De plus pour Jean Mariotte, un développeur doit aussi avoir cette capacité à prendre de la hauteur sur sa mission.

« Il ne doit pas être simplement un exécutant du cahier des charges, nous attendons de lui qu’il le challenge. Par exemple, sur le game design, il peut apporter des éléments que le game designer n’aurait pas proposés. »

Logo EVA
Photo Jean Mariotte

Jean Mariotte
Co-fondateur d’EVA – Esports Virtual Arenas

Qualités

Qui mieux qu’un professionnel du jeu vidéo pour énumérer les qualités indispensables d’un programmeur de jeux vidéo. Julien Millet en donne plusieurs :

  • « Disposer d’un esprit d’analyse
  • Avoir un sens de la logique
  • Être en capacité d’organiser des pensées complexes
  • Savoir travailler en équipe
  • Être polyvalent. »

Et Florian Reneau d’ajouter : « Il doit avant tout être curieux, proactif et autonome. Un jeu qui fonctionne mal sera presque toujours de son fait, il faut donc être minutieux dès la première minute, afin que la production se déroule sans accroc tout au long du développement du projet. »

Ce métier lui demande aussi « d’être méthodique, d’aimer résoudre des problèmes, être curieux et force de proposition », avance de son côté David Nasr.

Les études et formations pour devenir programmeur de jeux vidéo

Il est souvent demandé d’avoir en poche un Bac +3 à 5 avec une spécialisation aux technologies du jeu vidéo pour exercer cette profession technique. Ce qui est possible en choisissant l’option scientifique au lycée avant d’entrer en école spécialisée. Un goût prononcé pour les mathématiques est un plus car le code sera la langue officielle. Ensuite, il faudra donc choisir une formation programmeur de jeux vidéo.

« J’ai commencé la programmation en Terminale S grâce à ma spécialité. J’ai ensuite fait un DUT MMI pour enfin rejoindre une école d’ingénieur (Bac +5). Là, j’ai pu réaliser un stage en tant que développeur C++ dans un studio de jeu vidéo parisien, c’est ce qui m’a permis de devenir aujourd’hui programmeur de jeu vidéo »

Logo Studio Pastagames
David Nasr

David Nasr
Programmeur Gameplay pour le studio Pastagames

Quelle formation ?

Face aux enjeux du développement d’un jeu vidéo, les entreprises demandent bien souvent un diplôme en informatique ou une spécialisation en jeu vidéo. C’est un plus. Pour cela, l’école G. Tech (une des trois écoles de Gaming Campus) permet à chacun, passionné de jeu vidéo et désirant découvrir le langage code, deux formations professionnalisantes pour accéder au métier de programmeur de jeux vidéo.D’abord, le Bachelor Développeur informatique, option jeu vidéo. En 3 ans, il enseigne les connaissances pour exercer ce métier avec un stage annuel pour se confronter au monde du travail.

Puis le MBA Programmation jeu vidéo. Se déroulant en deux ans, cette formation enseigne tous les éléments pour répondre aux besoins des professionnels avec un apport en matière de management. Elle est complétée par une dernière année en immersion dans le milieu de l’entreprise avec une scolarité en alternance ou en stages multiples.

en savoir plus

« J’ai commencé la programmation de jeux vidéo à l’âge de 7 ans, mais c’est grâce aux différentes rencontres, réalisées notamment lors de mes études au sein de l’école Isart Digital, mais aussi lors de meetups et de game jams, que je me suis décidé à me lancer à mon compte pour en faire mon métier »

Logo Studio basicgames
Florian Reneau

Florian Reneau
Game developer au sein du studio nantais BasicGames

Le salaire de programmeur de jeux vidéo

Les salaires sont variables suivant les années d’expérience et les entreprises. Néanmoins, en moyenne, un programmeur junior peut espérer gagner 30 000 euros brut annuels et avec le temps, voir sa rémunération atteindre 40 000 euros.

Evolution de carrière

Métier technique recherché par les studios autant dans l’Hexagone qu’à l’étranger, un développeur de jeux vidéo qui possède un minimum de Bachelor développeur jeux vidéo par exemple pourra faire carrière et prendre peu à peu des responsabilités, en occupant le poste de programmeur principal. Il pourra aussi tenter l’aventure à des fonctions comme directeur technique, envisager la direction de projet ou encore se voir ingénieur en recherche et développement dans une entreprise innovante.

« Les débouchés sont nombreux, car même si plusieurs langages de programmation existent, il devient aisé de basculer de l’un à l’autre une fois la logique ancrée. Un programmeur devient facilement multi-casquette au sein d’un projet, il peut donc à terme diriger sa propre équipe de développement »

Logo Studio basicgames
Florian Reneau

Florian Reneau
Game developer au sein du studio nantais BasicGames

Pour David Nasr, un programmeur peut aussi se spécialiser. « Il peut devenir lead developeur, lead technic ou lead communication. Le premier proposera des technos à utiliser et sera le référent technique tandis que le second sera plus dans la communication et la gestion d’équipe. L’avantage d’être programmeur, c’est que l’on peut aussi changer de secteur assez facilement et donc ne pas rester dans le jeu vidéo toute sa vie. »

En résumé

👑 Quelles sont les missions du programmeur jeux vidéo ?

Le programmeur de jeux vidéo a 3 principales missions : 1. Analyser les besoins informatiques du jeu. 2. Ecrire le programme informatique détaillé. 3. Tester et rectifier le code.

💰 Quel est le salaire du programmeur de jeux vidéo ?

Jusqu’à 30 000 euros brut annuels en début de carrière, soit 2 500 euros brut par mois. Puis + de 40 000 euros après plusieurs années d’expérience.

🧠 Quel niveau d’étude pour devenir développeur jeux vidéo ?

Bac +3 ou un Bac +5 dans le domaine informatique avec de préférence une spécialisation aux technologies du jeu vidéo.

🎓 Quel Bac choisir pour devenir programmeur jeux vidéo ?

Un Bac autour des matières scientifiques est recommandé puis poursuivre ses études dans des écoles post-bac.