Métiers

Game designer

Le game designer est à l’origine de la création du gameplay, c’est-à-dire de l’expérience de jeu. Avec un sens créatif, il imagine les univers, les actions et comportements auxquels le joueur devra faire face.
Fiche métier publiée le mise à jour le
Niveau d’études : Bac+3
Bac conseillé : Artistique
Employabilité : Correcte
Salaire débutant : 1 800€
Salaire confirmé : 3 500€
Mobilité : Correcte
Code ROME : E1104
Code FAP : U1Z82

Profession : game designer

Métier recherché par les studios, game designer demande d’avoir un minimum de Bac +3 pour occuper ce poste et de bonnes compétences techniques. De plus, un game designer peut se spécialiser dans un domaine précis comme en technique ou en narratif par exemple.

« Dans la production d’un jeu vidéo, la notion de game designer est très large et peut regrouper plusieurs spécialités. Globalement, sa mission est de concevoir l’architecture globale des règles du jeu et de s’assurer de leurs cohérences. Ce travail comporte un aspect macro (quel est le fonctionnement global du jeu et comment ses grands principes s’articulent ?) ou micro (quel sera l’impact sur ce niveau du jeu si j’y ajoute un nouveau personnage ?) », explique Lucas Odion, game designer au sein de Revolt Games, studio éditeur du jeu vidéo Neopolis Game.

logo neopolis
Photo Lucas Odion

Lucas Odion
Game designer Revolt Games

Il traduit le projet écrit sur papier en images en ayant en tête de créer la meilleure jouabilité et cohérence possible.

« Le game designer conçoit les manières d’interagir pour le joueur, dans le but de proposer l’expérience de jeu la plus intéressante pour un public identifié. Il codifie, documente et communique en continu ces informations au reste de l’équipe tout au long de la production. »


Paul-Etienne Bardot
Game designer Realityz

« Le game designer est par défaut une personne en charge de proposer et structurer des idées et règles de jeu, en suivant les contraintes de production. Il est par définition proactif, ouvert d’esprit, et créatif. Il se nourrit d’autres cerveaux pour arriver à orienter le jeu dans la bonne direction, et sait communiquer les intentions aux équipes de production. »

old skull games
Photo Cedric Delacroix

Cédric Delacroix
Technical Game designer Old Skull Games

Le game designer crée des jeux vidéo pour des plateformes différentes comme par exemple la Nintendo Switch
Le game designer est en charge de proposer et structurer des idées et règles de jeu

Les missions du game designer

Elles sont nombreuses et variées. Le game designer s’occupe ainsi de :

  • L’analyse et la création du concept du jeu 
  • La création des mécaniques et des règles
  • La rédaction du cahier des charges
  • Du pilotage de l’ergonomie et de l’interactivité
  • L’élaboration de la structure de jeu
  • La cohérence et de l’harmonie graphique et artistique du jeu
  • Tester et identifier dans le jeu les erreurs et dysfonctionnements

« A chaque ajout de fonctionnalité, le game designer doit scanner l’ensemble des fonctionnalités pré-existantes pour évaluer l’impact de la nouvelle. Le travail est donc très méticuleux, car il doit anticiper le comportement de milliers de joueurs. Évidemment, il doit aussi prendre en compte les potentielles contraintes techniques, mais également ce que souhaitent voir les joueurs apparaître dans le jeu », ajoute Lucas Odion.

Les compétences d’un game designer

Être game designer, c’est pouvoir maîtriser une série de compétences techniques. Pour Paul-Etienne Bardot, « il est celui qui doit structurer les idées et les exploiter au mieux pour mettre en place un gameplay et des mécaniques plaisantes pour le joueur, tout en prenant en compte les différentes contraintes imposées par le reste de la production. Il doit donc faire preuve d’un esprit d’analyse et d’une capacité de formalisation pointus ».

Dans le détail, il est en mesure de connaître :

  • Les outils techniques (Unreal, Unity…)
  • L’ergonomie des systèmes multimédias
  • Le level design
  • Les logiciels 3D et d’animation (3DS Max…)
  • La modélisation en schéma de comportement et de situations de jeu
  • Les logiciels de programmation (HTML…)
  • La culture de l’image et du jeu vidéo

Le game designer doit savoir utiliser plusieurs outils et logiciels tels que 3DS Max ou encore le langage de programmation HTML :

Le game designer maîtrise le langage HTML
Appliquer et décrypter le langage de programmation HTML fait partie des compétences du game designe
Exemple de l'interface du logiciel 3DS Max
Le game designer doit connaître 3DS Max

Les qualités d’un game designer

Le métier de game designer demande d’avoir plusieurs qualités comme :

  • La curiosité
  • La créativité
  • L’écoute
  • La rigueur
  • Le sens de l’analyse et de la synthèse

« Il faut s’investir au maximum dans son travail personnel et ouvrir son esprit à d’autres domaines pour nourrir sa réflexion et sa créativité », complète Paul-Etienne Bardot.

« Non seulement, le game designer doit être apte à se mettre dans la peau du joueur, mais il doit également être en mesure de comprendre les éventuels blocages techniques, scénaristiques, et artistiques et d’en apporter des réponses. Il est la plaque tournante du jeu sur lequel il travaille. »

old skull games
Photo Cedric Delacroix

Cédric Delacroix
Technical Game designer Old Skull Games

Les études pour devenir game designer

Un Bac +3 est nécessaire pour devenir game designer et ce, à partir de n’importe quel Bac. L’idéal étant de suivre dans le supérieur une formation game designer spécialisée dans le jeu vidéo et de sortir avec un diplôme reconnu.

« En ce qui me concerne, raconte Cédric Delacroix, c’est la suite logique d’un parcours de joueur. Tout d’abord organisateur de tournois e-sport de FIFA jusqu’à mes 16 ans, j’ai ensuite trouvé mon bonheur en allant sur le forum de suggestion de champions sur League of Legends. C’est là que j’ai découvert la première partie du game design : proposer, itérer, suggérer, partager, et inventer. J’ai continué jusqu’à ce qu’un ami vienne me proposer The Art of Game Design de Jesse Schell. Bien que vieillot dans l’âme, c’est bel et bien ce livre qui m’a donné l’envie de plonger de suivre des études pour faire ce métier. »

« Je suis devenu Game Designer par passion. Parcours atypique avec une Licence en expertise-comptable, puis une formation en Master à Supinfogame (1 an en Inde, 1 an à Valenciennes), qui est assez nécessaire pour se créer un réseau et avoir plus d’impact auprès des entreprises. Ensuite, j’ai eu 3 ans d’expériences professionnelles dans différentes entreprises d’abord en tant que chef de projet, car il y avait plus d’opportunités, puis en freelance. »

ketchapp
Photo William Gauthier

William Gauthier
Game designer freelance Ketchapp

Quelle formation ?

Notre école G. Art offre la possibilité de se former au métier avec le Bachelor Infographie 2D/3D – Game Art. Une formation accessible après un Bac ou en admission parallèle. Au programme : culture gaming, culture numérique et technologique (apprentissage du game design), outils de communication et de management. Le tout complété par des stages. Un diplôme en trois ans qui peut mener ensuite à l’un de nos deux MBA, à savoir : MBA Game artist ou MBA Technical artist.

Des formations pointues qui se déroulent en deux ans et qui permettent de voir (pour la première), la création d’univers graphiques cohérents et immersifs, (et pour la seconde) d’acquérir les compétences en développement de jeux et en game art. Avec pour les deux, un perfectionnement en game design. Des stages et alternance s’ajoutent à cela.

en savoir plus

Réaliser un stage

Toutes nos formations mettent l’accent sur la réalisation de productions concrètes et sur l’immersion professionnelle. Au cours de chaque année d’étude, des périodes de stage sont ainsi proposées aux étudiants. Pour le Bachelor, il s’agit de réaliser deux mois en 1ère et 2ème année. Trois mois en dernière. En ce qui concerne le MBA, ce sont six mois en première année et une dernière qui s’organise à un rythme alterné de CDD et stage.

Avantages et inconvénients du métier

Occuper ce poste, c’est accepter des inconvénients, mais aussi se satisfaire de certains avantages. Les voici :

Avantages :

  • Métier passion
  • Profil recherché
  • Salaire pouvant rapidement évoluer
  • Compétences tant techniques que créatives
  • Possibilité de travailler en freelance
  • Projets variés

Inconvénients :

  • Forte implication
  • Salaire pouvant être bas au début
  • Demande d’être à jour dans ses compétences

Salaire

Un game designer démarrera sa carrière (après un Bachelor Game design par exemple) avec un salaire compris entre 25 000 euros et 33 000 euros brut annuels. Après quelques années, il peut émarger à près de 50 000 euros. Et de l’autre côté de l’Atlantique, quels sont les salaires ? Un game designer gagnera en moyenne 55 000 dollars. Sur la côte Ouest des Etats-Unis, la moyenne est de 65 000 dollars.

Où travailler ?

Toutes les entreprises qui développent des jeux vidéo ont un ou plusieurs game designers. Sans eux, le jeu ne peut exister. Dès lors, que ce soit chez Vertical, Ubisoft, Osome Studio ou Gameloft, tous en emploient. Egalement au sein de studios de création de jeux sur mobile, online et de serious games comme Arkham Studio ou CCCP.

Les débouchés du métier de game designer

Si le game designer a l’envie de prendre davantage de responsabilités, le poste de lead game designer peut lui tendre les bras. Sa mission : piloter et coordonner les game designers. Il peut également faire le choix d’évoluer en tant que produceur afin de gérer un projet de développement de jeu vidéo.

Être freelance

Comment devenir game designer freelance ? Cela passe d’abord par une solide formation et des expériences professionnelles. C’est incontournable. Un client recherchera des références. Donc, en sortie d’études, il est peut-être bon de travailler pour un studio. Ensuite, après quelques années, le temps de bien connaître l’univers et de maîtriser les techniques et logiciels, il sera possible de se lancer en indépendant. Attention toutefois : si devenir freelance est gage de liberté, il n’en demeure pas moins que ça demande davantage de rigueur et d’organisation.

Les game designers célèbres

Ils sont plusieurs à être connus sur la scène internationale. En voici une liste non-exhaustive : Frédérick Raynal (Alone in the Dark), Michel Ancel (Rayman), Shigeru Miyamoto (Donkey Kong), John Romero (Doom).

Frédérick Raynal créateur d'Alone in the Dark
Figure du jeu vidéo français, Frédérick Raynal a créé Alone in the Dark
Photo de Shigeru Miyamoto créateur de Super Mario Bros
Une légende du jeu vidéo. Shigeru Miyamoto est à l’origine de Donkey Kong, Super Mario Bros, Zelda, etc.

En résumé

👑 Quelles sont les missions du game designer ?

Le game designer est en charge de la création de la mécanique et des règles d’un jeu vidéo.

💰 Quel est le salaire du game designer ?

La rémunération du game designer est comprise entre 25 000 et 33 000 euros brut annuels.

🧠 Quel niveau d’étude pour devenir game designer ?

Ce métier requiert un niveau Bac +3 dans des écoles spécialisées afin d’obtenir toutes les compétences nécessaires.

🎓 Quel Bac choisir pour devenir game designer ?

Nous vous conseillons de suivre un Bac scientifique au mieux. Sinon tous peuvent conduire à ce métier.

Comment devenir game designer ?

Celui que l’on appelle aussi concepteur de jeu est à l’origine de la création du gameplay, c’est-à-dire  de l’expérience de jeu. Avec un sens créatif, il imagine les univers, les actions et comportements auxquels le joueur devra faire face. Métier recherché par les studios, devenir game designer demande d’avoir un minimum de Bac +3 pour occuper ce poste G. Art offre ainsi la possibilité d’acquérir les compétences nécessaires en matière de jeu vidéo avec le Bachelor graphiste digital. Et conduit aux formations MBA Game artist ou Technical artist qui enseignent une spécialisation pointue en deux ans.

En vidéo