Métiers

Data analyst jeu vidéo et esport

On le nomme analyste de données ou encore statisticien, le data analyst jeu vidéo et esport est un professionnel des statistiques qui sait les lire, les extraire, les mesurer, les analyser et les traduire afin d’établir des rapports précis destinés aux équipes commerciale et marketing.
Fiche métier publiée le mise à jour le
Niveau d’études : Bac+5
Bac conseillé : Scientifique
Employabilité : Très bonne
Salaire débutant : 3 916€
Salaire confirmé : 4 583€
Mobilité : Très bonne
Code ROME : M1403
Code FAP : L5Z90

Métier

Avec des données récoltées auprès des joueurs ou spectateurs (à partir de plateformes mobiles, réseaux sociaux, consoles), le travail du data analyste jeu vidéo et esport permet de cibler au mieux un jeu lors de sa commercialisation, mais aussi pour les développeurs d’augmenter la qualité.

Pour les éditeurs, ce métier est devenu stratégique tant pour la rentabilité du produit que pour l’expérience de jeu, ce que décrypte Marine Dutrieux, co-fondatrice et directrice associée de Qweri, agence spécialisée dans les données :

« L’offre gaming est extrêmement vaste : de multiples plateformes pour jouer, l'avènement des jeux sur mobile, une soixantaine de genres existants… comprendre les motivations des joueurs est donc un levier essentiel pour concevoir de nouveaux jeux ayant du potentiel, pour faire évoluer des jeux existants, ou encore (ré)inventer les business model de demain. »
Logo Qweri Photo de Marine Dutrieux
Marine Dutrieux
Co-fondatrice de Qweri
Illustration du jeu vidéo Overwatch 2
Les développeurs d’un studio de jeux vidéo peuvent augmenter la qualité d’un jeu comme sur Overwatch 2 en s’appuyant sur le travail du data analyst jeux vidéo et esport
« Notre équipe est chargée de gérer les données du jeu (intégration inter-branches sur Perforce), s'assurer de la qualité et de la cohérence des données du jeu, livrer les versions, gérer le live et les maintenances qui vont avec, ainsi que le pool de machines utilisées pour ces tâches. En parallèle, nous développons des outils utilisés par les équipes et par nous même, que nous maintenons et faisons évoluer, pour les améliorer et répondre aux besoins des équipes »
Thomas Wiplier logo ivory tower
Thomas Wiplier
Data manager chez Ivory Tower

Le rôle du data analyst jeu vidéo et esport

Le data analyst jeu vidéo et esport va intervenir au départ du projet, de sa conception à son exploitation. En identifiant, analysant, décortiquant les données puis en élaborant des recommandations, sa mission permettra d’améliorer le jeu ou un événement esport. Au quotidien, il lui reviendra de :

  • Construire les outils de suivi et d’analyse de données
  • Structurer et analyser une base de données
  • Définir la stratégie de vente
  • Analyser les comportements
  • Apporter des recommandations à la production
  • Faire des prédictions
« Comprendre les motivations des joueurs et leurs profils permettent d’adapter le contenu du jeu dans son ensemble, mais aussi de personnaliser le contenu en fonction de chaque joueur. Prenons l’exemple d’un jeu d’aventure classique. S'il « comprend » le niveau du joueur par exemple, il peut ainsi s’adapter à ce dernier en faisant varier à la hausse ou à la baisse la difficulté de l’IA. En ce qui concerne l’esport, l’apport de la data permet davantage d’habillage aux évènements plutôt qu’au gameplay en lui-même puisqu’on est ici dans un contexte de joueur contre joueur. »
Logo Ubisoft Julien Pellet
Julien Pellet
Game Intelligence Analyst Ubisoft

Les compétences du data analyst jeu vidéo et esport

On n’occupe pas le rôle de data analyst en claquant des doigts. Ce métier demande d’avoir des compétences pointues. Il faut pour cela savoir maîtriser :

  • Les bases de données SQL et no-SQL
  • Les outils d’analyse Internet
  • Les modèles de prévision et les statistiques
  • Les outils de data management (Excel, Access, SAS, SPSS)
  • L’anglais
  • Veille constante des tendances sur les groupes de communautés de joueurs et les réseaux sociaux

Marine Dutrieux donne davantage d’explication sur l’importance de cette fonction : « Nombreux sont les outils à disposition des organisations afin d’analyser leurs données, de comprendre les tendances, de visualiser les performances et les opportunités business de demain. Le marché tend donc à de plus en plus valoriser ce métier d’analyseur de données. C’est pourquoi, il va devenir de plus en plus central, pour ne pas dire au cœur du réacteur, au sein des organisations qui se développent dans une logique Data Driven. »

A cela, ajoute Julien Pellet :

« Un data analyst doit avoir bien entendu des compétences techniques lui permettant de réaliser les demandes de bases. Sa plus-value se situera au niveau de sa qualité de présentation de l’information et de la vulgarisation de la data. Il doit aussi comprendre le besoin et identifier l’utilisation finale du demandeur afin de pouvoir lui fournir la réponse qui lui conviendra le mieux. »
Logo Ubisoft Julien Pellet
Julien Pellet
Game Intelligence Analyst Ubisoft
Interface du logiciel SPSS
Logiciel SPSS de data management que le data analyst jeu vidéo doit maîtriser
Exemple de logiciel de base de données Access
Interface du logiciel Access que le data analyst jeux vidéo doit connaître

« Il y a de nombreux outils à connaître, mais qui peuvent s’apprendre sur le terrain, en poste. Ce qui a été mon cas. Si le profil, comme le mien, est plus orienté release build specialist, cela demande de la curiosité et de l’organisation. De comprendre les mécanismes utilisés dans nos process pour mieux les maîtriser. En revanche, si la personne est DevOps (développement d’outils), il faut connaître la programmation », explique Thomas Wiplier.

Les qualités du data analyst jeu vidéo et esport

« Il doit faire parler les données qu’il manipule : au-delà de la rigueur nécessaire pour manipuler les bases de données, et challenger leur collecte auprès des équipes concernées, il doit savoir prendre du recul et être pro-actif pour permettre à l’organisation pour laquelle il travaille, d’accélérer grâce aux données qu’il analyse », définit Marine Dutrieux.

Métier recherché par nombre d’éditeurs, le data analyst doit donc posséder des qualités intrinsèques puisque les enjeux sont importants. Réactivité, esprit de synthèse et rigueur sont obligatoires.

Avantages et inconvénients

Comme dans toutes professions, le data analyst jeu vidéo et esport comporte son lot d’avantages et d’inconvénients.

Avantages :

  • Métier recherché
  • Bonne rémunération
  • Polyvalent
  • Participe à l’amélioration du jeu, plus intelligents parfois

Inconvénients :

  • Faire une formation spécialisée est quasi obligatoire
  • Missions parfois répétitives
Pour Thomas Wiplier, l’inconvénient de ce métier « c’est qu’il est dans l’ombre, la visibilité est mineure comparé à d’autres équipes, mais néanmoins indispensable pour faire vivre le jeu. L’avantage : notre équipe est cœur du développement du jeu, nous travaillons avec l’ensemble du studio, ce qui nous donne une vision assez globale du fonctionnement du jeu ».
logo ivory tower Thomas Wiplier
Thomas Wiplier
Data manager chez Ivory Tower

Les études pour devenir data analyst jeu vidéo et esport

Pour devenir data analyst dans le milieu du jeu vidéo, un minimum d’étude sera nécessaire puisqu’il demande de pouvoir acquérir des compétences dans le maniement des données. Pour cela, après un Bac scientifique ou économique, il faudra poursuivre vers une spécialisation en marketing, statistiques ou informatique afin de sortir avec un Bac +5.

Les formations de data analyst jeu vidéo et esport

Si de nombreuses formations peuvent conduire à ce métier, l’idéal reste tout de même de passer un diplôme dans une école spécialisée dans le jeu vidéo et l’esport afin de connaître tous les enjeux du marché.

Pour cela, le MBA Management jeux vidéo et esport de l’école G. Business (Gaming Campus) permet d’obtenir tous les outils en matière de stratégie, développement personnel et compétences relationnelles. Mais surtout de se spécialiser en marketing, communication et transformation digitale du jeu vidéo ou entrepreneuriat, management de projet et de l’innovation du jeu vidéo.

Accessible après le Bachelor G. BS ou en admission parallèle (après un Bac +3 ou Bac +4 validé), ce MBA est complété par des stages et alternance.

en savoir plus

Les périodes de stage en entreprise

Elles sont obligatoires et conditionnent de la réussite des études. Les périodes de stage en entreprise sont des moments qui permettent à l’étudiant de se confronter au monde du travail et d’appliquer leur connaissance. Pour cela, nous proposons plusieurs sessions :

En Bachelor : deux fois deux mois lors de la 1ère et 2ème année. Puis trois mois l’année de l’examen.

En MBA : six mois la première année et un rythme alterné de stage et de CDD en dernière année.

Image d'une courbe d'analyse d'un jeu vidéo
Devenir data analyst jeu vidéo et esport demande d’avoir une formation Bac +5

Le salaire du data analyst jeu vidéo et esport

A la sortie d’une école, le salaire d’un data analyst junior peut atteindre 47 000 euros brut annuels. Après plusieurs années d’expérience, sa rémunération peut facilement s’afficher à plus de 55 000 euros.

A Montréal, temple du jeu vidéo, le salaire d’un data scientist est compris entre 60 000 dollars pour le plus bas à plus de 100 000 dollars pour le plus haut. Du côté de San Francisco, c’est bien plus : entre 100 000 et 180 000 dollars.

Dans quelle entreprise travailler ?

Ce professionnel des données et de leur analyse travaille au sein d’un éditeur, notamment chez les plus importants comme EA Games ou Gameloft. Mais pas que : Voodoo, Blade Shadow, Amuse en ont également/ Il est courant aussi de le voir évoluer au sein d’une agence spécialisée ou d’un cabinet de conseil comme Artefact par exemple.

« J’ai choisi ce métier pour son côté méthodique, organisationnel, toujours à la recherche d’optimisation et d’automatisation des tâches, pour éviter les erreurs et fluidifier la production. De plus, le côté central de ce métier est vraiment plaisant et en fait sa singularité. La gestion du live aussi, avec ses émotions fortes (il y a toujours une appréhension pendant les maintenances, et on est rassuré quand cela se termine !) »
logo ivory tower Thomas Wiplier
Thomas Wiplier
Data manager chez Ivory Tower

Les débouchés du métier de data analyst jeu vidéo et esport

Par son expérience et son savoir-faire en matière d’analyse de données, un data analyst peut facilement évoluer vers d’autres postes tout au long de sa carrière. Ainsi, il peut prendre des responsabilités en devenant directeur d’études statistiques que soit dans l’univers du gaming ou dans d’autres secteurs.

De plus, il peut envisager de devenir chef de produit jeu vidéo et esport.

Le data analyst jeu vidéo et esport peut-il travailler en freelance ?

Oui, c’est possible. Néanmoins, ce n’est pas très courant. Beaucoup sont salariés d’une entreprise. Ce sera un plus d’ailleurs de multiplier les expériences comme ceci afin de pouvoir se lancer dans le bain de l’indépendance. Le mieux est de créer le statut d’auto-entrepreneur, de développer et démarcher les prospects. Ensuite, la motivation, la rigueur, l’organisation, l’analyse et les compétences feront le reste.

En résumé

👑 Quelles sont les missions du data analyst jeu vidéo et esport ?

Le data analyst vérifie et maîtrise tous les indicateurs en vue d’améliorer la performance du jeu ou de l’événement esport.

💰 Quel est le salaire du data analyst jeu vidéo et esport ?

Le salaire pour ce métier peut atteindre 47 000 euros en sortie d’école.

🧠 Quel niveau d’étude pour devenir data analyst jeu vidéo et esport ?

Il est possible de rejoindre des formations post-bac dans les domaines de l’informatique ou du marketing.

🎓 Quel Bac choisir pour devenir data analyst jeu vidéo et esport ?

Un Bac autour des matières scientifiques sera perçu comme un plus.

Comment devenir data analyst jeu vidéo et esport ?

Devenir data analyst jeu vidéo et esport demande de savoir manier les mathématiques et les statistiques puisque son rôle porte sur l’analyse et l’optimisation de données afin qu’un éditeur puisse améliorer la rentabilité de son produit ; et pour le joueur son expérience. Pour cela, un Bac scientifique ou économique est un passage quasi obligé, puis ensuite une formation en trois ans en informatique, marketing ou statistiques est un plus avant de poursuivre vers un MBA spécialisé management de l’esport (en deux ans) à l’école G. Business. Il est possible aussi de passer par la case Bachelor afin d’acquérir la culture gaming.

En vidéo



bouton play youtube
Bulle orange de chat