Bulle orange de chat
Métiers

Business developer jeu vidéo et esport

Le business developer jeu vidéo et esport est en charge de concevoir une stratégie afin d’augmenter les opportunités de revenus de l’éditeur. A la fois bon commercial et bon communicant, il est une pièce maîtresse du modèle économique de l’entreprise.

Fiche Métier Business developper
Fiche métier mise à jour le
Niveau d’études : Bac+5
Bac conseillé : Commerce
Employabilité : Très bonne
Salaire débutant : 2 916€
Salaire confirmé : 6 667€
Mobilité : Très bonne
Code ROME : D1402
Code FAP : R2Z80

Profession : business developer jeu vidéo et esport

Suivant les entreprises pour lesquelles il travaille, le business developer jeu vidéo et/esport peut-être appelé responsable commercial, account manager ou encore business development director. Son objectif : concevoir et développer une stratégie pour trouver des opportunités de revenus supplémentaires.

Bien qu’il ne soit pas du côté de ceux qui créent le jeu, et donc visible pour le joueur, sa mission est toutefois essentielle pour le modèle économique de l’entreprise.

« Dans notre cas, il s'agit d'accompagner les marques et les médias dans leur compréhension de l'esport et la mise en place de stratégies de communication et de partenariats pertinents - stratégies liées à des investissements, avance Thomas Gavache, fondateur de l’agence. L'esport diffère du gaming au sens large et ne concerne que la pratique compétitive du jeu vidéo. En ce sens, le "business de l'esport" se rapproche plus de celui du sport (sponsoring, merchandising, droits de diffusion des compétitions, etc.) que de celui du jeu vidéo. »
goodgamemanagement Photo de Thomas Gavache
Thomas Gavache
Fondateur de l'agence Good Game Management

Pour cela, le business developer travaille auprès d’un certain nombre de clients, doit les fidéliser et en rechercher de nouveaux afin de diversifier les sources de revenus. Il peut exercer au sein d’un éditeur ou bien faire partie d’une agence qui travaille pour des entreprises du jeu vidéo.

Illustration du jeu vidéo online World of Warcraft
Le jeu vidéo World of Warcraft a généré un milliard de dollars de recette en 2020

Le rôle du business developer jeu vidéo et esport

« Chez Webedia être business developer dans le monde de l’esport, c’est avoir pour objectif de développer des revenus liés à des actifs « esport » qui sont générateurs d’audience. En d’autres termes, nous monétisons auprès des marques une audience générée par nos actifs tels que : des teams de joueurs professionnels (PSG Esports, LeStream Esport), des compétitions nationales (la Ligue Française de League of Legends), des talents (influenceurs, streamers, casters) et des médias spécialisés (Jeuxvideo.com, Millenium) », souligne Camille Emié, account director au sein de Webedia.
Logo Webedia Photo CAMILLE EMIÉ
Camille Emié
Account Director au sein de Webedia

En d’autres termes, les missions du business developer sont de maintenir une relation de confiance entre l’entreprise, les clients et les partenaires. Mais également d’aller chercher d’autres leviers de croissance. Grâce à sa vision du marché et ses compétences en la matière, il permet alors aux studios d’accroître leur chiffre d’affaires.

« Le business developer doit identifier et activer des leviers de croissance. Dans le cadre du lancement d’un site e-commerce par exemple, ma première mission est de cibler les marques avec lesquelles nous souhaitons travailler, puis trouver les contacts et les persuader de nous faire confiance, et établir un partenariat. Il faut aussi réussir à négocier les meilleures conditions parfois avec des leaders mondiaux pour pouvoir se démarquer et rester compétitifs. C’est également important d’être à la recherche constante de nouvelles marques et de nouveaux produits encore peu ou pas distribués et qui plaisent à la communauté », souligne Sébastien Grisel, business developer pour MaxEsport.

Image d'un joueur de jeu vidéo devant son ordinateur
Un business developer jeu vidéo et esport doit pouvoir expliquer à une marque ce qu’est League of Legends et ce qu’un partenariat sur une compétition peut lui apporter

Les compétences du business developer jeu vidéo et esport

Poste stratégique, le métier de business developer demande de savoir maîtriser différents aspects tels que :

  • Anticiper les opportunités
  • Être à l’écoute des marchés
  • Fédérer et piloter une équipe
  • Appliquer les techniques de prospection commerciale
  • Appliquer les techniques de marketing opérationnel
  • Savoir négocier
  • Disposer de connaissances du milieu jeu vidéo et esport

Et pour Thomas Gavache, « il faut avant tout faire preuve de pédagogie, être capable d’expliquer ce qu’est League of Legends et ce qu’un partenariat avec le championnat d’Europe peut apporter à une marque à un(e) responsable marketing qui n’y a jamais joué, voire n’a jamais réellement joué aux jeux vidéos ».

Photo de Mario, héros du jeu vidéo Super Mario
Le business developer jeu vidéo et esport doit avoir une fibre commerciale et un sens de la communication pour pouvoir aller chercher des revenus additionnels

Les qualités du business developer jeu vidéo et esport

Nombreuses sont les qualités qui peuvent s’apprendre sur le terrain comme le souligne Camille Emié : « La fibre commerciale et un certain bagou pour être à l’aise dans ce métier sont importants. Pour ma part, je suis persuadée que ce sont des qualités qui peuvent se déclarer avec le temps, grâce aux challenges relevés dans d’autres expériences professionnelles et grâce à différentes rencontres. »
Toutefois, il lui faut pouvoir compter sur des qualités relationnelles indéniables, un sens de la pédagogie. Il doit avoir une certaine curiosité, un esprit entrepreneurial et créatif.

« La qualité première d'un business developer est la persévérance, car c'est un challenge permanent. Les acteurs de ce marché viennent des quatre coins du monde et n'ont pas les mêmes méthodes de travail, c'est pourquoi il est essentiel de s'adapter aux spécificités de chacun. De plus, il faut être rigoureux et organisé, car l'on traite beaucoup de sujets et d'informations à la fois, on peut donc vite s'y perdre et faire des erreurs qui ont un impact direct sur le business », ajoute Sébastien Grisel.
Logo Max Esport Photo de Sebastien Grisel
Sébastien Grisel
Business developer chez Maxesport

Avantages et inconvénients

Evoluer comme business developer jeux vidéo, c’est occuper sur un métier dynamique fait d’avantages. Mais aussi de pouvoir accepter quelques contraintes.

Avantages :

  • Salaire attractif
  • Employabilité bonne
  • Rôle attractif au sein de l’entreprise

Inconvénients :

  • Pression du chiffre et des résultats
  • Métier concurrentiel
  • Investissement important

Les études pour devenir business developer jeu vidéo et esport

Pour devenir business developer jeu vidéo et esport, il est nécessaire de passer par la case Bac pour poursuivre ses études vers une formation spécialisée en management du jeu vidéo (idéalement un Bachelor Marketing jeux vidéo). Un DUT ou BTS techniques de commercialisation ou en marketing est possible aussi avant d’intégrer une école spécialisée. Après un Bac + 3, un MBA / Mastère Marketing jeux vidéo est une voie à étudier.

« Après un Bac littéraire à l’Ecole Active Bilingue Jeannine Manuel (Paris), je suis partie faire des études de sciences-politiques à Londres. De retour à Paris en Master à Sciences Po, j’ai fini par m’orienter vers le marketing puis vers le monde du sport en intégrant en 2015 le Comité de candidature de Paris 2024 pour les Jeux olympiques et paralympiques. Après cette campagne et la victoire de Paris, je suis passée par l’agence Havas Sports & Entertainment, toujours dans le sport, pour finalement rejoindre Webedia en 2019 ainsi que ma passion pour les jeux vidéo qui me suit depuis l’enfance », raconte Camille Emié.

« Après mon Bac STG j'ai obtenu un Master 2 en Marketing et commerce, spécialisation business development. Deux années en alternance dans une entreprise de logistique immobilière et logistique de transport en région parisienne. Ensuite, je cherchais un poste dans le sport ou l'esport, mon expérience dans la logistique a été un plus pour intégrer un e-commerce et je pense que mes soft skills ont fait la différence. » Sébastien Grisel, business developer chez MaxEsport.
Logo Max Esport Photo de Sebastien Grisel
Sébastien Grisel
Business developer chez Maxesport
Image de la Team Vitality remportant une compétition de Lyon E-Sport
Le business developer jeu vidéo et esport peur travailler à monétiser des compétitions nationales et internationales auprès de marques. Comme ici sur l’événement gaming Lyon E-Esport
Quelle formation ?

Suivre un enseignement en apprenant les enjeux de la filière jeu vidéo, c’est ce que propose G. Business. École qui forme aux métiers du jeu vidéo et du esport propose un Bachelor ainsi qu’un MBA en Management jeux vidéo et esport. Le premier est accessible après un Bac ou en admission parallèle. En trois ans, il offre toutes les connaissances dans les domaines du marketing, du développement commercial, de la gestion et de la communication.

Et pour préparer à des postes à responsabilités, il est possible de viser plus haut et de poursuivre vers le MBA en deux ans. Accessible après le Bachelor G. BS ou en admission parallèle (après un Bac +3 ou Bac +4 validé), il permet d’approfondir tout ce qui a été vu en Bachelor et offre l’occasion de se spécialiser dans le management de projet et de l’innovation du jeu vidéo. Ou dans le marketing, communication et transformation digitale du jeu vidéo

en savoir plus
« J'ai passé un Bac S, suivi d'une prépa éco puis d'une école de commerce (NEOMA Business School). J'ai ensuite rejoint Google en Irlande pendant près de 4 ans, puis Twitter à l'ouverture du bureau parisien en 2013. D'abord sur un rôle commercial, comme chez Google (développement de la relation avec les marques et les agences), puis sur les partenariats de contenus et de monétisation avec les ayants-droits et diffuseurs sportifs. C'est ce travail avec le milieu du sport (sponsors, clubs, compétitions, diffuseurs, etc.) sur des problématiques digitales qui m'a amené à l'esport à titre professionnel, en plus du fait que je sois joueur de longue date », détaille Thomas Gavache.
goodgamemanagement Photo de Thomas Gavache
Thomas Gavache
Fondateur de l'agence Good Game Management

Faire un stage en entreprise

C’est note volonté au sein de G. BS. Nous souhaitons que chaque étudiant puisse se confronter avec la réalité du terrain en réalisant plusieurs stages au cours de sa formation. Les périodes s’échelonnent de deux mois durant les deux premières années de Bachelor à 3 mois en fin de diplôme. Puis, pendant la première année de MBA, la période est plus importante avec six mois de stage. Enfin, l’année du diplôme Bac +5 est proposée à l’étudiant en rythme alterné de stage et CDD.

Le salaire du business developer jeu vidéo et esport

Variable selon les entreprises, le salaire d’un business developer débute autour de 35 000 euros brut annuels et peut monter bien plus haut (déjà avec un MBA / Mastère Production jeux vidéo), en fonction des résultats obtenus, à plus de 80 000 euros. De l’autre côté de l’Atlantique, à Montréal, un business developer peut gagner entre 37 000 et 100 000 dollars. Du côté de Los Angeles, le salaire s’affiche en moyenne à 70 000 dollars.

Où travailler en tant que business developer jeu vidéo et esport ?

Un business developer peut travailler directement chez l’éditeur comme Atari, Bandai Namco, Capcom, Dreamworks, etc. Il est courant également d’évoluer au sein d’agences telles que les françaises Biborg Interactive, The Pawn.

Les débouchés du métier de business developer jeu vidéo et esport

Au sein d’une équipe, le business developer travaillera d’abord à parfaire son expérience et se créer un portefeuille clients avant de pouvoir évoluer à des postes à responsabilités. Son savoir-faire pourra aussi le conduire à travailler comme directeur marketing chez un éditeur.

Image du bureau d'un business developer jeu vidéo et esport
Le business developer jeu vidéo et esport met en place une stratégie afin d’augmenter les revenus de l’éditeur de jeux vidéo

Travailler en tant que business developer jeu vidéo et esport freelance

Il est possible de travailler en mode freelance. Le mieux étant de choisir ce statut après quelques années d’expérience dans le milieu. Business developer jeu vidéo et esport indépendant, c’est pouvoir choisir de travailler avec les clients souhaités. Mais pour cela, ça demande de bien savoir négocier, d’être rigoureux, compétent et expert, mais aussi ordonné. Le succès d’une mission garantira les futures. Être freelance, c’est plus de travail. Mais aussi le prix aussi de la liberté.

Comment devenir Business developer jeu vidéo et esport ?

Pour devenir Business developer jeu vidéo et esport, il est nécessaire de passer par la case Bac pour envisager de poursuivre ses études vers une formation spécialisée comme celle proposée par G. Business. École qui forme aux métiers du jeu vidéo et du esport, elle propose un Bachelor ainsi qu’un MBA en Management jeux vidéo et esport.

En résumé

👑 Quelles sont les missions du business developer jeu vidéo et esport ?

Le business developer appelé aussi responsable commercial va devoir concevoir et développer une stratégie optimale dans le but de trouver des opportunités de recettes pour le compte d’un éditeur, d’un studio ou d’une équipe esport. Il travaille à se créer son réseau de clients, doit les fidéliser et en rechercher de nouveaux afin de diversifier les sources de revenus.

Grâce à ses qualités relationnelles, il va maintenir une relation de confiance entre l’entreprise pour laquelle il travaille, ses clients et partenaires. Un poste décisif.

💰 Quel est le salaire du business developer jeu vidéo et esport ?

Le salaire peut débuter à 35 000 euros brut annuels pour un profil junior par exemple. Et monter à plus de 80 000 euros en fonction des résultats obtenus et de l’expérience. Tout dépendra aussi des objectifs, de son employeur et de son CV. Devenir business developer à Montréal, c’est prévoir de gagner entre 37 000 et 100 000 dollars par an.

Du côté des voisins de Los Angels, le salaire moyen est plus proche des 70 000 dollars annuels.

🧠 Quel niveau d’étude pour devenir business developer jeu vidéo et esport ?

Idéalement, c’est bien d’avoir un Bac +5 avec des compétences commerciales liées au secteur du gaming. Ce sera un vrai plus pour répondre aux enjeux qui vous attendent. Pour cela, un Bac +3 permet d’obtenir les bases du métier en s’orientant dans une formation spécialisée dans les métiers du jeu vidéo.

Un BTS technique de commercialisation est possible également. Un niveau Bachelor peut convenir pour travailler à ce poste, mais les responsabilités seront moindres.

🎓 Quel Bac choisir pour devenir business developer jeu vidéo et esport ?

Si votre projet professionnel se destine à devenir business developer jeu vidéo et esport, autant dès le lycée choisir la bonne filière pour être suffisamment armé pour une formation post-bac en école des métiers du jeu vidéo.

Donc, il faudra choisir entre un Bac général avec les spécialités en sciences économiques, en numérique et en anglais. Ou bien faire un Bac technologique par exemple en série STMG.

📚  Quelle est la formation pour devenir business developer jeu vidéo et esport ?

Tout comprendre des enjeux de la filière gaming, apprendre la stratégie marketing, la communication, le développement commercial, et avoir des connaissances en techniques, c’est ce que nous enseignons à G. Business. Notre école de commerce des métiers du jeu vidéo forme les futurs business developers grâce au Bachelor et MBA Management jeux vidéo et esport. Deux diplômes qui s’acquièrent après 5 ans d’étude.

Nous mettons un point d’orgue à privilégier votre employabilité grâce à des stages, des rencontres, et notre pédagogie par projets qui laisse une grande place à la réalisation de projets.

🎮  Comment devenir business developer jeu vidéo et esport ?

Bien connaître les stratégies de marketing digital, appliquer une communication ciblée, développer un portefeuille clients, mener des partenariats, etc. pour savoir faire tout cela, une formation post-bac est nécessaire. G. Business (avec un campus à Lyon et Paris) enseigne les compétences fondamentales pour évoluer en tant que business developer et dans cet univers.

Avec nos deux formations (Bac +3 et Bac +5), nous avons fait le choix d’une pédagogie par projets, clairement, chaque année de cursus, près de 20 projets sont à mener. De quoi développer la motivation, l’autonomie, la rigueur et l’organisation.

En vidéo


Prévisualisation youtube
bouton play youtube