Métiers

Manager esport

A la tête d’une équipe esport, le manager esport est celui qui a la responsabilité de conduire et piloter joueurs et entraîneur vers des objectifs de haut niveau. Polyvalent, il gère à la fois le volet administratif (sponsors, inscriptions à des tournois, etc.), mais aussi la cohésion du groupe. Ce qui demande d’avoir une vision globale sur le projet esportif.
Fiche métier publiée le mise à jour le
Niveau d’études : Bac+5
Bac conseillé : Economique ou Scientifique
Employabilité : Bonne
Salaire débutant : 1 800€
Salaire confirmé : 3 500€
Mobilité : Bonne
Code ROME : G1204
Code FAP : V5Z81

Métier

« Le quotidien d’un manager esport c’est le dialogue. Cela lui demande beaucoup d’échanges avec les joueurs afin de les garder au coeur du projet, puis pas mal d’administratif, de mails avec les sponsors, avec les différentes compétitions, afin de toujours garder un temps d’avance et planifier les semaines qui arrivent », souligne Adrien Viaud, manager du team FC Nantes esport.

Logo FC Nantes
Adrien Viau

Adrien Viaud
Manager du team FC Nantes esport

Un métier nouveau apparu avec l’explosion de la discipline de l’esport qui pèse aujourd’hui plus d’un milliard de dollars dans le monde.

« Manager esport est un métier passion. Encore plus dans le milieu professionnel. C’est savoir faire la différence entre amis et supérieur au sein de l’équipe. Vous êtes aussi le point centrale de l’équipe, tous les événements sont dirigés par le manager », ajoute Alexia Chapus, manager esports R6s BDS.

Logo Team BDS
Photo Alexias Chapus

Alexia Chapus
Manager Team BDS

Les missions du manager esport

Agissant à la fois en support technique et opérationnel, le manager esport est multitâche. Au quotidien, il est capable de :

  • Rechercher des sponsors, partenaires, mécénats
  • Inscrire son équipe aux compétitions et tournois
  • Veiller à la cohésion du groupe
  • Recruter de nouveaux joueurs avec le coach
  • S’occuper des différentes tâches administratives
  • Prendre en charge les relations avec les médias

« On attend du manager qu’il pilote le projet global. ll doit être à la fois proche des joueurs et de la structure, et toujours trouver des solutions convenant aux deux parties afin qu’ils travaillent ensemble à un objectif commun, la réussite du projet. Sur le papier, l’équation peut-être compliquée et sa mission principale est de faire en sorte que les joueurs n’aient à se soucier que du jeu. Et de faire comprendre aux deux parties les nécessités de l’autre », précise Samy Mazouzi, manager Fortnite du team Vitality. Il doit s’assurer que les demandes de chaque côté soient écoutées et réalisées. »

Logo Team esport Vitality
Coach Samishh

Samy Mazouzi
Manager Fortnite

« D’un côté, on est là pour fournir un cadre et un suivi sur les entrainements et de l’autre dans la vie de tous les jours. C’est vraiment un métier d’aide aux joueurs, sur le plan humain, organisationnel et tout ce qui est en dehors du jeu », souligne Lucas Blanc, manager esport de 24 ans pour l’organisation suisse Sparx Esports.

Jeu Esport Manager sur Nintendo Switch
Le manager esport doit être à la fois proche des joueurs et de la structure

Les compétences du manager esport

Il est demandé au manager de bien savoir gérer son équipe puisqu’il doit rendre des comptes auprès de sa hiérarchie, pour cela, il possède des compétences dans divers domaines, telles que :

  • Le marketing et la communication
  • Le management et le bien-être
  • La prise de décisions et savoir mener des actions
  • Posséder une très bonne culture de l’esport

« Un manager esport doit comprendre les besoins des joueurs et de la marque que l’on représente (un club de foot pour ma part). Il faut réussir à donner le plus de solutions aux joueurs pour réussir, sans mettre en danger le projet, afin de consolider la section esport que l’on gère. Cela demande aussi d’avoir toujours des idées pour chercher à développer ce que l’on fait, d’essayer d’être innovant », explique Adrien Viaud.

Les qualités du manager esport

Métier à responsabilités, le manager esport possède inéluctablement les qualités suivantes :

  • Un sens de la diplomatie
  • Un sens de l’organisation et de la rigueur
  • Un bon relationnel
  • Une polyvalence
  • Une résistance au stress

« Il existe plusieurs styles de management. Chaque manager ajoute en quelque sorte sa patte. Mais les qualités principales d’un manager sont : organiser et diriger l’équipe. Être très rigoureux dans son travail et penser à toutes les solutions possibles. La moindre erreur peut être fatale pour vous, en tant que manager, ou pour l’équipe entière. »

Logo Team BDS
Photo Alexias Chapus

Alexia Chapus
Manager Team BDS

Ce à quoi ajoute Lucas Blanc : « La patience, le sang froid, l’écoute, l’organisation et l’empathie. Faut savoir aussi se faire un bon réseau dans le milieu, c’est extrêmement important ! »

Les avantages et inconvénients du métier

Manager esport, est un métier qui peut faire rêver et comporte quelques avantages. Mais attention, c’est aussi quelques contraintes.

Avantages

  • Métier passion
  • Polyvalence
  • Métier accessible sans études

Inconvénients

  • Taux d’employabilité faible, mais en devenir
  • Rémunération faible
  • Ne joue pas souvent
Exemple de jeu avec Forrnite
Les managers esport gèrent plusieurs équipes engagées dans des compétitions comme sur Fortnite par exemple

Les études pour devenir manager esport

Manager esport est l’une des professions accessibles sans niveau d’étude minimum en évoluant dans le milieu ou en venant du sport. « Il y a le coach esport qui vient de l’esport et celui venant du monde du sport traditionnel. Le premier se fera un nom via les différentes structures représentées et pourra faire valoir ses qualités suite à ses résultats sur la scène et le prestige des différentes structures représentées. Tandis que le second apportera un savoir-faire encore inconnu au domaine de l’esport afin de l’intégrer », détaille Samy Mazouzi.

Lucas Blanc est quant à lui passé par la case joueur avant de devenir manager : « Quand j’étais sur Starcraft 2 (le RTS de blizzard), j’ai longtemps aidé à l’organisation et à la gestion des joueurs, dans les groupes avec lesquels je jouais. Donc, c’est naturellement qu’avec le temps, j’ai changé ma place de joueur à celle de manager. »

Logo Sparx Esports
Photo Lucas Blanc

Lucas Blanc
ex Manager Sparx Esports

Toutefois, avoir le Bac reste un inconditionnel et faire le choix, ensuite, d’une formation diplômante dans le jeu vidéo – comme un Bachelor Esport ou un MBA / Mastère Esport -, vivement conseillé pour acquérir le maximum de connaissances, notamment en matière de management.

Adrien Viaud raconte de son côté son parcours : « C’est un cheminement via un parcours dans un premier temps de joueur amateur, puis semi-professionnel puis professionnel. On rencontre des personnes au cours de sa carrière, on acquiert de l’expérience des différentes compétitions puis avant qu’une lassitude s’installe, si on a le profil, on essaye de transmettre ce que l’on a appris et ça passe par des métiers comme manager. »

Quant à Alexia Chapus, passionnée de jeux vidéo depuis son enfance, elle s’est mise à l’esport en 2015, d’abord en tant que viewer, graphiste, admin ESL et pour finir manager. « Je suis devenue manager parce qu’avec les joueurs nous nous connaissions depuis un moment. On s’était tous rencontrés via les lans et autres événements. Ils avaient confiance en moi et m’ont donc proposé le poste naturellement. »

Logo Team BDS
Photo Alexias Chapus

Alexia Chapus
Manager Team BDS

Quelle formation ?

Suivre une formation en école de jeux vidéo pour mieux appréhender le métier de manager esport est l’idéal. En plus d’un enseignement spécialisé dans le jeu vidéo, elle permet d’apprendre les techniques de management et de gestion.

L’école G. Business offre l’occasion de s’y confronter avec le MBA spécialisé management de l’esport. Un diplôme qui fournit toutes les bases dans les domaines juridique, monétisation, sponsoring, performance des joueurs, etc. Accessible après le Bachelor G. BS ou en admission parallèle (après un Bac +3 ou un Bac +4 validé), il se déroule en deux ans et fait la part belle aux stages en entreprises.

en savoir plus

Les stages en entreprise

Pour bien comprendre le secteur du esport et ses enjeux, mais aussi pour appliquer les connaissances vues en cours, nous proposons à chaque étudiant de réaliser trois stages en Bachelor et deux en MBA. Pour les premiers, les périodes s’étalent de 2 à 3 mois. Puis pour les études Bac +5, il s’agit de 6 mois en première année de MBA et un rythme alterné de stage et CDD.

Nous diffusons plusieurs offres de stages durant l’année. De plus, des sites comme Gaming Jobs ou Jooble en proposent régulièrement.

Photo de la Team Vitality lors d'un tournoi
Le quotidien d’un manager esport, c’est le dialogue. Ici la Team Vitality

Le salaire du manager esport

La rémunération d’un manager esport dépend de tout un tas de facteurs notamment de la médiatisation du circuit et de son équipe, du jeu pour lequel il est spécialisé et de l’employeur. Métier récent apparu avec la démocratisation de la discipline, il est encore difficile de donner un salaire moyen.

Où travailler ?

Un manager esport va évoluer dans des structures esportives disposant d’une team. Elles sont de plus en plus nombreuses. Ce peut être LDLC OL, Vitality, Team Liquid, Fnatic, Envy Gaming, etc.

Photo de Yassine Jaada, manager PSG Esports
Yassine Jaada est le manager de PSG Esports

Les débouchés du métier de manager esport

Si travailler en tant que manager esport peut le conduire à créer sa propre structure esport après quelques années d’expérience. Ce métier peut aussi le faire évoluer dans d’autres univers plus spécifiques tels que le marketing, la communication ou les ressources humaines. Avec ses compétences, un manager peut ainsi prendre des responsabilités.

« Si vous être très bon dans votre métier vous allez vous faire repérer. Et vous aurez peut-être des propositions de plus grandes structures. A la suite de ça, vous pouvez gravir les échelons. Passer de manager à commerciale par exemple. Cela dépend de vos envies. Vous pouvez également partir travailler pour le créateur du jeu. Dans ce milieu, vous allez faire beaucoup de rencontres. Vous ne savez pas vraiment ce qui vous attend », explique Alexia Chapus, dont le surnom est Catwo.

Logo Team BDS
Photo Alexias Chapus

Alexia Chapus
Manager Team BDS

Devenir manager esport freelance

Comme le secteur est nouveau, les profils des managers esport sont relativement disparates. Aucun n’a le même cursus. Beaucoup ont appris sur le terrain, après être devenus joueurs. Donc, si des managers esport sont embauchés par des structures, d’autres semi-pro évoluent en freelance et peuvent travailler pour plusieurs équipes. Il faut arriver à se faire une place et savoir faire la différence pour y arriver.

En résumé

👑  Quelles sont les missions du manager esport ?

Le manager esport s’occupe de préparer l’environnement (administration, cohésion du groupe, recrutement, financement…) des joueurs professionnels afin de les préparer au mieux aux compétitions.

💰 Quel est le salaire du manager esport ?

Il est difficile de donner une fourchette de rémunération qui varie selon l’employeur et le niveau des équipes.

🧠  Quel niveau d’étude pour devenir manager esport ?

C’est l’un des rares métiers où aucun diplôme n’est requis.

🎓 Quel Bac choisir pour devenir manager esport ?

Aucun Bac n’est demandé, mais de solides connaissances en organisation et management sont un plus.

Comment devenir manager esport ?

Secteur récent en pleine explosion, l’esport suscite l’engouement de bon nombre de jeunes passionnés de gaming. Avec cette folie qui entoure ses shows et ses équipes suivies par des milliers de personnes, l’esport se professionnalise peu à peu. Parmi les métiers, celui de manager esport. Un poste qui a la mission d’encadrer et manager une équipe. Pour devenir manager esport, les parcours sont éclectiques, mais tous possèdent la passion du jeu vidéo. L’école G. BS propose un MBA management de l’esport pour vous former à devenir manager esport.

En vidéo