Prévisualisation youtube bouton play youtube
Guide du Jeu Vidéo

Quel est le 1er jeu vidéo de l’histoire ?

Il n’est pas évident de déterminer avec certitude quel est le tout premier jeu vidéo à avoir vu le jour. Cela dépend de la conception que l’on se fait de ce média : le critère technique est-il déterminant ? Est-ce une question de matériaux, de conception, d’affichage ? L’intention doit-elle être prise en compte ? L’application informatique d’une formule mathématique visant à valider une thèse vaut-elle moins que la pure volonté de divertir ? « Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement. Et les mots pour le dire arrivent aisément. » disait fort justement Nicolas Boileau en 1674. Tâchons donc de vous donner toutes les clés pour vous permettre de trancher l’épineuse question du tout premier jeu vidéo de l’histoire.
Maxence Jacquier
Par Maxence Jacquier
Journaliste
Contenu mis à jour le
Quel est le premier jeu vidéo de l’histoire ?

Le 1er jeu électronique : Cathode-ray tube amusement device en 1947

Initié par deux physiciens américains, concepteurs de télévisions pour la société DuMont Laboratories après la Seconde Guerre mondiale, ce projet de jeu électronique interactif simule un tir d’artillerie sur une cible tracée sur un cache plastique placé sur l’écran d’un oscilloscope. Le but est de manipuler le signal lumineux en actionnant divers boutons et interrupteurs qui influent sur la trajectoire du tir. Si certains ne le considèrent pas comme un véritable jeu vidéo, c’est pour plusieurs raisons : son fonctionnement purement analogique tout d’abord, qui se traduit par une « incapacité à produire ses propres images sur un écran à tube cathodique, ni de calculer des interactions » d’après l’excellente série d’articles consacrée par Le Monde à ce projet farfelu. 

On lui oppose aussi son influence limitée. Souvent moins confidentiels et circonscrits, les projets que nous évoquerons ensuite constitueront davantage le socle de l’industrie que l’on connaît aujourd’hui. Il n’a existé qu’un seul prototype du jeu, que la société n’a pas cru bon de développer plus avant en raison de son coût potentiel élevé, de son encombrement important et surtout du peu de téléviseurs présents dans les foyers américains à cette époque. Déposé en 1948 et oublié de tous, le brevet ne refait surface qu’au début des années 2000, quand Ralph Baer fait des recherches pour revendiquer l’antériorité de la création de la première console de jeu vidéo. Aidé du collectionneur français David Winter, celui qui fût au centre du grand procès Magnavox met au jour le précieux sésame, qui ouvre un pan largement méconnu de l’histoire du divertissement interactif électronique.

Si on veut remonter encore plus loin, le Tir au Cinématographe (1910), le Nimatron (1940) voire même les principes de l’informatique par le biais du jeu Tit-Tat-Toe (l’ancêtre de tic-tac-toe), posés par Charles Babbage en 1844, font également partie des premières racines sur lesquelles le jeu vidéo a poussé par la suite.

GRATUIT
Téléchargez Le Grand Livre du jeu vidéo
Plus de 400 pages d'articles indispensables rédigés pour mieux comprendre le secteur du jeu vidéo et de l'esport
Edition 2024 - GRATUIT

Pour tout problème lié à l'envoi de ce formulaire, écrivez à contact@gamingcampus.fr ou appelez le 04.28.29.81.03.

Le 1er jeu vidéo : le morpion ou les dames ? entre 1950 et 1952

Une fois encore, tout le monde n’est pas d’accord. Quel est le premier jeu vidéo si l’on considère le Cathode-ray tube amusement device comme le premier jeu électronique ? Certains répondront sans hésiter Bertie the Brain, une gigantesque machine de 4 mètres de haut présentée lors de l’exposition nationale canadienne de 1950, à Toronto. Créée par Josef Kates, ingénieur d’origine autrichienne, afin de mettre en valeur un tube électronique de sa conception. Cet imposant dispositif, en fait un simple jeu de morpion (ou tic-tac-toe) qui oppose un être humain à la machine, sera démonté à la suite de l’événement et le projet fera long feu, faute de suivi de la part de son créateur.

Malgré l’engouement du public, le projet Bertie the Brain fait long feu

Malgré l’engouement du public, le projet Bertie the Brain fait long feu

Deux autres prétendants voient le jour au Royaume-Uni, en 1952 : OXO et le Programme de dames de Chistopher Strachey. Le premier est également un jeu de morpion, développé par Alexander S. Douglas à Cambridge dans le cadre de sa thèse tandis que le second est un jeu de dames, qui fonctionne sur l’ordinateur de l’université de Manchester après plusieurs mois d’échec sur d’autres machines moins puissantes. Contrairement aux deux autres projets, ce dernier peut être reproduit sur d’autres machines et bénéficie d’un suivi de plusieurs années, son auteur améliorant les performances et l’intelligence artificielle de son programme jusqu’en 1956. 

Le volumineux ordinateur EDSAC, sur lequel tourne OXO

Le volumineux ordinateur EDSAC, sur lequel tourne OXO

Certains historiens arguent du fait que son code, totalement fonctionnel et mis à mal par les performances des outils de l’époque, date probablement de mai 1951 pour le consacrer en tant que premier jeu vidéo de l’histoire. D’autres penchent davantage pour OXO, dont la renommée lui est largement supérieure et dont l’antériorité peut également être acceptée, faute d’éléments suffisants pour accréditer la thèse adverse. Mais l’absence de mouvements et de mise à jour en temps réel incitent d’autres spécialistes à leur préférer un autre titre…

formations
VOUS SOUHAITEZ TRAVAILLER DANS LE JEU VIDÉO ?
Découvrez 16 formations aux métiers du jeu vidéo

Devenez entrepreneur de votre potentiel et transformez votre passion pour les jeux vidéo en compétences. Les formations des écoles Gaming Campus couvrent tous les métiers du jeu vidéo : développement informatique, business, arts numériques et nouveaux métiers de l’esport. Formations en alternance en MBA, MSc et 1 stage chaque année de bachelor.

Le 1er jeu multijoueur : Tennis For Two en 1958

C’est principalement par commodité et consensus que nous commencions notre histoire du jeu vidéo par Tennis for Two. Né durant l’été 58 en vue d’égayer les journées portes ouvertes de l’université américaine de Brookhaven, ce jeu de tennis multijoueur utilise un oscilloscope en guise d’écran, et se manipule via deux contrôleurs comparables à nos manettes de jeu actuelles. C’est le premier jeu conçu dans l’optique avoué de divertir, et son affichage se met à jour en temps réel. Deux arguments de poids pour ceux qui le considèrent comme le pionnier du jeu vidéo, préfigurant l’industrie florissante que l’on connaît aujourd’hui. Dans tous les cas, personne ne lui conteste son statut de premier jeu multijoueur de l’histoire.

Le premier jeu (de tennis) de l’histoire utilisait un oscilloscope en guise d’écran

Le premier jeu (de tennis) de l’histoire utilisait un oscilloscope en guise d’écran

1er jeu sur console : Chase Game en 1967

Ralph Baer s’est battu toute sa vie, sur la scène médiatique comme dans les tribunaux, pour imposer son nom en bonne place parmi les pionniers du jeu vidéo. Celui qui sera derrière la console Odyssey de Magnavox en 1972 conceptualise, dès 1966, une « Game Box » à bas prix que l’on peut connecter à un téléviseur pour jouer. Développée en sous-marin alors qu’il est employé par une entreprise spécialisée dans le matériel militaire, cette TV Game #1 aura pour premier titre Chase Game. Le gameplay et les graphismes rudimentaires de ce jeu de poursuite en un contre un ne resteront pas dans les mémoires, mais c’est davantage pour ce qu’il représente que le titre est connu.

Chase Game permet effectivement de valider le concept de boîte de jeu, que Baer affinera jusqu’à la Brown Box, ultime prototype avant la commercialisation de la première console de salon de l’histoire. Pas mal pour un jeu où deux carrés se font la course, sans aucun bruitage ni musique.

La Brown Box est un prototype de la première console de l’histoire : l’Odyssey de Magnavox

Le 1er jeu en réseau : Space War! en 1969

Développé en 1962 par des étudiants du MIT, le jeu d’action multijoueur Space War! se taille une solide réputation dans le milieu universitaire, répliqué partout où c’est possible par des informaticiens désireux de démontrer les capacités de calcul des coûteux ordinateurs de l’époque, principalement utilisés pour la recherche. C’est en 1969 qu’il se voit adapté sur système PLATO par Rick Blomme : un ordinateur central, relié par différents terminaux qui peuvent être distants les uns des autres, s’occupe de calculer le jeu en temps réel tandis que les deux joueurs peuvent se trouver à plusieurs milliers de kilomètres de distance.

Space War est bien un jeu, malgré ses airs de radar militaire

Il ne faudra pas attendre longtemps pour qu’un titre permettant à deux personnes de jouer l’un contre l’autre, sur deux ordinateurs communiquant en pair à pair et non deux terminaux reliés à un calculateur central, voit le jour : Maze War, aussi considéré comme l’un des premiers jeux en 3D et le premier jeu en vue à la première personne, est parfaitement jouable en réseau local en 1973. Un serveur dédié est même créé à la fin de cette même année, permettant jusqu’à huit terminaux IMLAC de s’y connecter simultanément. Après Space War, de nombreux développeurs profitent des différents protocoles réseaux pour rendre leurs titres jouables à plusieurs « en ligne ». On peut citer notamment SGI Dogfight, qui gère dès 1986 le protocole IP utilisé pour se connecter à Internet.

Le 1er jeu vidéo sur borne d’arcade : Galaxy Game en 1971

N’allez pas croire que les jeux vidéo de guerre ont particulièrement la cote à cette époque : Galaxy Game n’est autre qu’un portage de Space War! réalisé par deux étudiants de Stanford. Leur objectif : faire tourner le jeu imaginé dans le Massachusetts sur un ordinateur PDP-11, suffisamment puissant pour afficher simultanément l’action des deux joueurs, placés chacun sur une borne disposant d’un monnayeur. Ses deux exemplaires en font la première borne construite en plusieurs exemplaires, alors qu’un certain Nolan Bushnell s’échine la même année à faire produire son Computer Space, un autre clone de Space War!, à près de 1500 exemplaires.

Chacun décidera si Galaxy Game, avec ses deux exemplaires en septembre 1971, mérite davantage le titre honorifique de premier jeu vidéo sur borne d’arcade que Computer Space, qui démarre sa carrière en novembre de la même année et sera décliné à plusieurs milliers d’exemplaires.

Cet énième clone de Space War! reste la première borne d’arcade de l’histoire !

Le 1er succès commercial du jeu vidéo : Pong en 1972

Jusqu’alors limité aux laboratoires de recherche des universités et à quelques prototypes commerciaux pas forcément toujours très convaincants, le jeu vidéo prend une nouvelle dimension à la sortie de la borne d’arcade Pong en 1972. Le prototype mis en place en Californie tombe vite en panne…car le coffre récoltant les pièces de monnaie déborde ! Moins rudimentaire que le Ping Pong de Ralph Baer et Magnavox, Pong connaît un démarrage fulgurant qui ne faiblit pas les années suivantes, au point d’atteindre 40 millions de chiffre d’affaires en 1975. Le jeu fondateur d’Atari, créé par Allan Alcom sous la supervision de Nolan Bushnell, a en effet été décliné en version de salon la même année. Il bénéficiera ensuite d’un portage sur Atari 2600, la première console multi jeux de la firme américaine, et de nombreuses déclinaisons sur un grand nombre de plateformes différentes.

Magnavox et Ralph Baer attaqueront Atari en justice, mais le mal est fait et les 700 000 $ payés par Bushnell lors de l’accord sont bien peu de chose au regard du succès gigantesque du jeu : Bushnell restera longtemps considéré comme le père fondateur de l’industrie du jeu vidéo, et Pong cité comme le premier jeu de l’ère commerciale de l’industrie. 

Nolan Bushnell, tout sourire face au succès de la borne Pong pour Atari

Nolan Bushnell, tout sourire face au succès de la borne Pong pour Atari

Le 1er jeu vidéo en 3D : Battlezone en 1980

On l’a vu précédemment, Maze War est vraisemblablement le premier jeu à proposer une impression de profondeur, avec ses couloirs en fil de fer que l’on arpente en vue subjective. C’est néanmoins à Battlezone, sorti des bureaux bouillonnants d’Atari en 1980, que l’on attribue plus communément le titre honorifique de premier jeu vidéo en véritable 3D. Il se joue également à la première personne, avec des graphismes en fil de fer de couleur verte emblématiques de l’époque, et vous place aux commandes d’un tank chargé de faire le ménage dans un environnement pseudo-ouvert. Les montagnes en arrière-plan, les polygones qui grossissent à mesure que l’on s’approche : la 3D devient un élément fondamental du gameplay du jeu, qui fait sensation à sa sortie en arcade.

Bradley Trainer, une version spéciale de Battlezone commandée par l’armée américaine pour entraîner ses soldats au maniement du char d’assaut Bradley

Prévisualisation youtube bouton play youtube

Battlezone ouvre l’horizon des joueurs et joueuses de l’époque, évoquant la possibilité de rejoindre un espace lointain en se déplaçant suffisamment longtemps. C’est évidemment impossible – des missiles assaillent le joueur sans discontinuer lorsqu’il s’aventure en dehors des limites prévues par les concepteurs – mais cette force de suggestion inspirera de nombreux créateurs par la suite. La série Flight Simulator sur PC nous permet de mieux comprendre les différentes évolutions technologiques qui ont révolutionné le média ces quarante dernières années, notamment en matière de 3D : que de chemin parcouru entre la première version de 1982 et la dernière en date, par les français d’Asobo Studio !

lexique-l-image.jpgdownload-lexique
Téléchargez le Grand Livre du jeu vidéo
édition 2024
Des articles indispensables rédigés par des experts pour vous aider à mieux comprendre le secteur du jeu vidéo et de l’esport
télécharger gratuitementPDF de 400+ pages

Téléchargez le Grand Livre du jeu vidéo - édition 2023

Quel est le premier jeu vidéo français ?
Le Bagnard est un jeu de plateforme inspiré de Donkey Kong, développé et édité par la société Valadon Automation, spécialisée dans l’automatisation de centrales à béton, en 1982. L’histoire fascinante de ce projet improbable né en Saône et Loire (71) est relatée, près de quarante ans après, par Le Monde. Le jeu connaîtra une adaptation américaine - renommée Bagman - ainsi qu’une suite, Super Bagman, qui verra le jour deux ans plus tard.
Quel est le premier magazine entièrement dédié aux jeux vidéo ?
Tandis que les magazines spécialisés dans les jeux d’arcade laissent une bonne place aux jeux vidéo à leur apparition dans les années 70, il faut attendre novembre 1981 pour voir arriver le premier média papier entièrement consacré au gaming. Il s’agit de Computer and Video Games, qui sort au Royaume-Uni deux petites semaines avant l’américain Electronic Games. Le média jeu vidéo le plus ancien toujours en activité est le célèbre magazine japonais Famitsu, qui paraît pour la première fois en 1986.
Quel est le premier salon consacré aux jeux vidéo ?
Le premier salon consacré aux jeux vidéo existe toujours ! Lors de sa première édition en 1988, la Game Developer Conference réunit 25 studios de création. L’année suivante, Nintendo organise une convention nommée Spaceworld au Japon tandis que se tient également la première édition de l’ECTS, à Londres. Avant cette date, les éditeurs et développeurs de jeu participaient à des salons plus généralistes, comme le CES (Consumer Electronics Show) qui existe également toujours aujourd’hui. Le plus connu des salons de jeux vidéo, l’E3 pour Electronic Entertainment Expo, est apparu en 1995.
bg-guide-push-light
logo-guide-du-jv-push

Tout savoir sur l’univers du jeu vidéo

Ressources documentaires gratuites pour vous aider à mieux comprendre le secteur du jeu vidéo. Les contenus indispensables du secteur du jeu vidéo rédigés par des experts du secteur et accessibles gratuitement.

Les différents genres de jeu vidéo
Les différents genres de jeu vidéo
Histoire du jeu vidéo de 1958 à 2021
Histoire du jeu vidéo de 1958 à 2021
Lexique du jeu vidéo : 100+ mots de vocabulaire gamers
Lexique du jeu vidéo : 100+ mots de vocabulaire gamers

Contenus récents