Prévisualisation youtube bouton play youtube
Gaming industry

Les 50 Français qui feront le jeu vidéo en 2024

Contenu mis à jour le
Header-50jv

Cette liste de 50 personnalités à parité hommes-femmes n’est ni un classement ni un palmarès. Elle tente, comme chaque année et en toute indépendance, de réaliser un instantané des actrices et des acteurs de la filière, une photographie des talents et des passions d’un univers toujours aussi attirant. Sur la photo de groupe, il manquera le visage et la voix incontournables de Julien Villedieu. Cet homme à la parole franche a quitté son poste de délégué général du Syndicat National du Jeu Vidéo après 15 années d’exercice à batailler pour le développement de l’industrie, notamment auprès des pouvoirs publics, et autour la mise en place et du maintien du Crédit d’Impôt Jeu Vidéo. Son futur rimera, nous l’espérons, avec jeu vidéo.

Jean Zeid

augrain
Pauline Augrain
Directrice numérique au CNC
Diplômée de Sciences Po Paris, la directrice adjointe numérique du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) est responsable d’un département pensé comme un espace de soutien à la création du nouveau monde. Logique quand on sait qu’elle pousse depuis des années au renforcement des aides à la création numérique et à l’innovation. Ce département regroupe d’ailleurs celles concernant le jeu vidéo, les arts numériques et le transmédia. En 2023, Pauline Augrain a poussé des dispositifs comme « Game France », mettant en lumière le savoir-faire national en matière de jeux vidéo et les dispositifs fiscaux qui vont avec, mais aussi France 2030 : « La Grande Fabrique de l’image ». Attachée aux questions de diversité et d’inclusivité, Pauline Augrain continue ce lent travail de mise en lumière de l’attractivité française par la culture et le numérique.
azaizia
Aymar Azaïzia
transmedia and business development Director at Ubisoft
Il faut un certain courage pour informer, vulgariser, transmettre sur les réseaux sociaux les codes d’une industrie du jeu vidéo très peu médiatisée et expliquée au final. L’un des visages de ce dialogue hors communication n’est autre que celui d’Aymar Azaïzia, souriant directeur transmédia et développement business chez Ubisoft qui s’emploie contre vent et marée à décrire les arcanes d'un secteur, notamment sur X (anciennement Twitter), trop souvent caricaturé ou simplifié, lui qui a débuté chez Ubisoft comme community manager à une époque où ce type de poste était loin d’être généralisé.Une sorte de retour aux sources.
bakaba
Dinga Bakaba
studio Director & Co-Creative Director at Arkane Lyon
Après une séquence remarquée aux Games Awards 2023, Arkane Lyon et son directeur Dinga Bakaba ont enfin révélé leur projet en développement, Blade, un jeu centré sur le chasseur de vampires de l’écurie Marvel pour une nouvelle aventure située à Paris. Sur scène, son visage et sa silhouette (et une veste !!!) se sont encore imposés comme celui d’un role model du secteur. Game designer et producteur sur le jeu Dishonored et ses DLC, lead designer sur Dishonored 2, directeur créatif sur Deathloop, Dinga Bakaba promet un bel avenir à Arkane Lyon et ses créatifs au pays des super-héros.
baufine-ducrocq
Anne-Marie Baufine-Ducrocq
Directrice Marketing, Communication & Licensing chez Nintendo France
Dans le Top 20 des éditeurs de jeux vidéo en France, le numéro un depuis de nombreuses années, devant Electronic Arts, Sony Interactive Entertainment, Activision Blizzard et Ubisoft, n’est autre que Nintendo. Portée notamment par Anne-Marie Baufine-Ducrocq, cette force tranquille chez le créateur japonais de The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom perdure pour cette firme qui magnifie le contenu sans se soucier des modes technologiques. Même le cinéma lui sourit. Le film d’animation Super Mario Bros. a ainsi réalisé en France la troisième meilleure performance planétaire en termes d’entrées, derrière les États-Unis et le Royaume-Uni.
beaudelin_poupard
Mathieu Beaudelin et Kevin Poupard
Directeurs Créatifs chez Don’t Nod
La nouvelle pépite du studio et éditeur Don’t Nod s’appelle Jusant, beau jeu poétique pour une escalade en solitaire vertigineuse sur bien des points. Dans l'équipe de ce projet singulier, on trouve les directeurs créatifs Kevin Poupard et Mathieu Beaudelin, deux personnalités désireuses de se reconnecter avec la nature via un jeu vidéo, ce qui est loin d’être banal et qui a suscité une hype inattendue et salvatrice. Deux créatifs à suivre dans cette course aux jeux qui font sens que mène Don’t Nod depuis sa création.
beaulieu
Sarah Beaulieu
directrice de la narration d'Assassin's Creed
Avec une maman professeur de français, de grec et de latin et un papa ingénieur et des souvenirs de gaming remontant à Aladin sur Sega Mega Drive, rien d'étonnant à ce que Sarah Beaulieu évolue désormais au sein d'une industrie créative qui marche sur un pied technologique et sur un autre créatif. Attirée par toutes les formes de fictions, elle est d’abord séduite par la littérature, le théâtre et l’audiovisuel avant d’être embauchée par un studio lyonnais de jeux vidéo puis de partir à Bordeaux pour rejoindre Ubisoft et diriger la narration d’Assassin's Creed Mirage, sans oublier quelques projets VR pour imaginer d'autres façons de raconter des histoires.
brusseaux
Christophe Brusseaux
Art Director chez Quantic Dream
C’est un visage, et une barbe, connus de toutes et tous dans l'industrie. Christophe Brusseaux travaille depuis plus d’un quart de siècle dans le secteur du jeu vidéo français, nourri au magazine Métal Hurlant, aux comics US, aux jeux de rôle et à la littérature de science-fiction et de fantastique, sans oublier les jeux vidéo auxquels il n’a jamais cessé de jouer. Passé par Delphine Software International et Dramaera en tant qu'artiste numérique, ce créatif à la gentillesse communicative connaît d’autres aventures avant de rejoindre sa maison, Quantic Dream, en 2001, sur le développement du jeu Fahrenheit. Puis, il y aura Heavy Rain, Beyond : Two Souls, ou Detroit : Become Human. On ne sait pas si Star Wars Eclipse donnera de ses nouvelles en 2024, mais le style unique de Christophe Brusseaux sera sans aucun doute de la partie.
cannasse_vidal
Nicolas Cannasse et Sébastien Vidal
fondateurs de Shiro Games
Basé à Bordeaux, place forte du jeu vidéo à la française avec les régions lyonnaises et parisiennes, le studio Shiro Games maîtrise encore et toujours sa success-story comme peu de structure indépendante française, même dans la tempête d’une année 2023 moins fructueuse pour le secteur. Pégase de la meilleure innovation technologique pour leur jeu Dune : Spice Wars, le développeur est devenu éditeur via Shiro Unlimited avec des sorties remarquées comme celles de Decarnation ou Wartales qui vient de s’offrir son premier DLC, Pirates of Belerion.
chalmette
Julie Chalmette
Managing Director à ZeniMax France
Si elle n’est plus présidente du SELL depuis mars 2023, Julie Chalmette n’a rien perdu de son influence en matière d'inclusion et de diversité notamment. La cofondatrice de l’association Women in Games France œuvre encore et toujours pour la mixité dans l'industrie du jeu vidéo en France et ailleurs. Elle continue également de manager ZeniMax France (Bethesda, Arkane Studios, etc.) passé sous la bannière Xbox en 2021. Sans oublier une place au Conseil d'Administration du studio et éditeur Don 't Nod qui souhaitait ouvrir les horizons en intégrant une personnalité qui n’en manque pas.
charrue_combe_delord
Pascal Charrue, Jérôme Combe et Arnaud Delord
Fondateurs de Fortiche
Après un long suspense, la très attendue saison 2 de Arcane, la série animée phénomène de Netflix adaptée de l'univers de League of Legends, a décroché une date de sortie pour novembre 2024. Après le succès retentissant de la première saison, il ne s’est pas passé un jour dans le bureau américain de Netflix sans qu’un producteur ne vienne avec sous les bras son projet “à la Arcane”. Derrière cette prouesse, il y a le studio montpelliérain Fortiche qui ont réussi là où la plupart ont échoué, c’est-à-dire traduire un imaginaire vidéoludique en œuvre audiovisuelle. Fortiche, studio d'animation montpelliérain a été créé par Pascal Charrue, Jérôme Combe et Arnaud Delord en 2009, année de sortie de League of Legends. Un signe ou une coïncidence qui leur va bien.
da costa
Abrial da Costa
CEO chez Playdigious
Il faudra sans doute encore quelque temps pour ne pas identifier derrière les larges épaules et le grand sourire d’Abrial Da Costa, le visage de la stratégie commerciale du studio et éditeur Don't Nod. Désormais PDG de l'éditeur de jeux vidéo indépendants Playdigious, en lieu et place du co-fondateur Xavier Liard devenu conseiller principal en stratégie pour la société mère de Playdigious, Fragbite Group, Abrial Da Costa dirige l'équipe de direction et supervise les opérations de l'entreprise en s'appuyant sur une expérience vidéoludique débutée en 1992. Sans oublier une culture jeu vidéo redoutable.
delay
Hélène Delay
DG Capital Games
C’est une donnée qu’on souligne peu souvent, mais près de 45% des entreprises du secteur vidéoludique se situent sur Paris et l'Île-de-France, largement devant le Sud-Ouest ou la région lyonnaise. L’association qui représente ces nombreux acteurs du jeu vidéo basés en région parisienne n’est autre que Capital Games. Depuis 10 ans, Hélène Delay fait rayonner cette création francilienne en tant que directrice de Capital Games. Jeux made in France, IndieCade Europe, Games made in France, Avenir en Jeu ont rythmé son parcours dans le jeu vidéo. En 2023, elle s’est associée notamment avec L'Institut français pour lancer Games Made In France Satellites, un nouveau dispositif d'accompagnement pour faciliter l'organisation d'évènements de promotion du jeu vidéo indépendant français à l’international.
deriviere
Olivier Derivière
compositeur
Sur les réseaux sociaux, Olivier Derivière n’a de cesse d’expliquer l’essence de ce qu’est la musique de jeu vidéo et pourquoi elle le passionne tant. En 2023, le Niçois a reçu un Prix d’honneur aux Pégases pour l’ensemble de son œuvre et il a même signé sa première BO de film avec Gueules noires, le long métrage du réalisateur Mathieu Turi. L'homme est aussi joueur que compositeur. Ce qui fait des musiques d’Olivier Derivière une matière conçue non de manière illustrative, mais interactive comme ce médium qu’il affectionne depuis toujours comme les musiques hors normes de A Plague tale : Requiem ou Streets of Rage 4.
devouassoux
Anne Devouassoux
Directrice du studio Spiders
Personnalité reconnue et appréciée au-delà du milieu, Anne Devouassoux a débuté chez Cryo Interactive avant de passer par Quantic Dream, Atari ou des éditeurs comme Wanadoo Éditions. C’est sans doute avec un pincement au cœur et une joie certaine que la présidente du Syndicat national du jeu vidéo a quitté en 2023 son poste de directrice de production chez Kylotonn pour prendre la direction du studio parisien Spiders, permettant à Jehanne Rousseau de se concentrer sur la direction créative. Des sentiments contradictoires qui n'empêchent en rien son dynamisme et son sens de l'organisation de faire des étincelles. Quant au SNJV, il s’est associé au lancement de JYROS, un outil complet permettant de mesurer l’impact environnemental des entreprises du secteur, tout en travaillant sur les questions d’inclusion et de qualité de vie au travail.
de domecy
Diane de Domecy
Head of Communications Western Europe chez Tencent
Elle a collaboré au lancement d’importantes licences de l'industrie Call of Duty, Guitar Hero, Destiny, Skylanders et bien d'autres... Diane de Domecy est un visage de la communication vidéoludique depuis plus de 20 ans. 23 ans exactement, puisque c’est le temps passé chez Activision Blizzard. La diplômée EFAP Promotion 1998 est entrée chez le géant du jeu vidéo quatre mois après l'obtention de son diplôme, pour ouvrir la filiale avec une petite équipe. Aujourd’hui, elle a rejoint l’empire chinois Tencent en 2022 en tant que responsable de la communication pour l’Europe de l’Ouest. Sacré parcours.
falaize
Morgane Falaize
Director Minuit Douze ; Présidente Women in Games
Co-fondatrice et directrice de Minuit Douze, agence de communication spécialisée dans le jeu vidéo, Morgane Falaize préside également l’association Women in Games, une structure créée en 2017 pour encourager la mixité dans l'industrie du jeu vidéo en France. Si les femmes représentent 50 % des joueurs selon la dernière étude du SELL, un quart des joueuses affirment avoir déjà reçu en ligne des remarques sur leur physique ou avoir subi des commentaires sexistes sur leur niveau de jeu. Entre résilience et assurance, cette infatigable communicante contribue avec énergie à ce nécessaire combat.
fanise
Anne-Laure Fanise
Cofondatrice de DigixArt
Elle est à la fois discrète et toujours là. C’est le propre des personnalités cumulant de nombreux profils managériaux au sein d’un studio de développement à taille humaine comme DigixArt l’est depuis 2015. Après 14 ans dans l'industrie du jeu, Anne-Laure Fanise et son compagnon Yoan Fanise ont fondé DigixArt pour créer selon leurs envies, avant que la société ne soit rachetée par Plaion. Le studio a développé un jeu de rythme intitulé Lost in Harmony avant de collaborer avec Aardman Animation pour 11-11 : Memories Retold puis de décrocher un succès inattendu mérité avec Road 96 et enfin Mile 0. Le nouveau projet DigixArt est en route justement, et nul doute qu’Anne-Laure Fanise y apporte son regard bienveillant et expérimenté.
farreng
Laurence Farreng
député européenne
Pour la députée européenne Modem Laurence Farreng, pas de doute, le jeu vidéo est un “art total”, l’un des grands oubliés des politiques économiques européennes. 80 000 salariés et 5 000 studios travaillent actuellement dans l’Union européenne. Or, ce poids économique et culturel n’est pas réellement soutenu par les politiques publiques du vieux continent. Pour la première fois, le Parlement européen a adopté un rapport de la commission de la culture et de la communication, porté par Laurence Farreng et relatif au sport électronique et aux jeux vidéo. Ce qui n’empêche pas la députée de s’inquiéter des conséquences des IA génératives sur les différents secteurs culturels et le droit d’auteur dans une tribune publiée par L’Opinion en octobre 2023.
fourneau
Delphine Fourneau
Lead 3D Artist chez NErial
"Elle possède l’un des plus poétiques coups de crayon de France et de Navarre. Après des études en arts plastiques et infographie à l'Université de Valenciennes, Delphine Fourneau rejoint le talentueux studio CCCP où elle débute en tant que graphiste. En 2016, elle se lance comme artiste jeu vidéo indépendante et participe notamment à la création de l'univers graphique du jeu Oniri Islands. Elle signe également la même année le remarqué Sacramento, exposé dans de nombreux événements jeu vidéo en France et dans le monde, puis Stones of Solace en 2019, The Journey of the Imperfect Circle et enfin Inua - A Story in Ice and Time chez ARTE. "
gyzmo
Jeremy "Gyzmo" Lecerf
Animateur, conférencier et spécialiste de l'esport, du jeu vidéo et du handicap
Atteint de myopathie non dégénérative, Jeremy Lecerf, alias Gyzmo, représente fièrement les joueurs en situation de handicap sur les réseaux sociaux et ailleurs. Ambassadeur de l’association française HandiGamer, ce papa de fan de football, de jeux vidéo et du film Gremlins connaît il y a quelques années une grave dépression avant de se lancer dans le streaming pour passer des messages positifs. Gyzmo streame ainsi sur sa chaîne Twitch ainsi que sur celle de la structure esportive Atletec, quand il n’est pas en voyage de presse pour tester jeux et hardware.
hourcade
Sarah Hourcade
Producer & Co-founder Douze Dixièmes
"Pour le studio de développement Douze Dixièmes et sa cofondatrice Sarah Hourcade, le monde a peu changé en octobre 2021 suite au rachat par Focus Home Interactive. Des soucis en moins, une créativité garantie, Douze Dixièmes est né en 2016 autour d’une poignée d’associés, tous à parts égales. Un fonctionnement horizontal d'où est né le jeu Shady Part of Me, projet singulier déjà édité par Focus sous la houlette de Sarah Hourcade, responsable de la production et des relations avec l’éditeur français. On ne sait rien du nouveau projet en court, mais il promet déjà d’être une belle aventure "
imbert
Cyrille Imbert
CEO de Dotemu
"Racheté en 2021 par Focus Entertainment pour 38,5 millions d’euros, le développeur et éditeur Dotemu créée en 2007 par Xavier Liard et Romain Tisserand continue d'imprimer sa marque sous la houlette de Cyrille Imbert. L'orientation vers le marché des consoles et la volonté d’aller au-delà de l’adaptation pure, avec des remakes comme Wonder Boy : The Dragon’s Trap et des suites de titres cultes comme Streets of Rage 4 et Windjammers 2, n’en finit pas de payer, ce que confirment les réussites récentes comme TMNT : Shredder's Revenge. "
ingrand
Francis Ingrand
Fondateur et CEO de Plug In Digital
S’il est toujours l’heureux fondateur et CEO de l’éditeur montpelliérain Plug In Digital, Francis Ingrand est désormais propriétaire du domaine viticole Château Capion racheté avec Sandrine Tannnière à l’oligarque russe Oleg Cherkinov. L’objectif est triple : viticole, événementiel, tout en gardant la main sur Plug In Digital qui surfe sur une levée de fonds de 70 millions d’euros via Bridgepoint Development Capital, un investisseur britannique qui pose son premier pied dans le monde du jeu vidéo. À noter le développement prometteur de Fabledom actuellement en early access et qui devrait pointer le bout de son nez au printemps.
jeanniot
Julie Jeanniot
Brand Manager à Riot Games
Après un passage chez Ubisoft en début de carrière, voilà sept ans que Julie Jeanniot officie chez Riot Games France, notamment sur la marque League of Legends. Son activité de brand manager l’a poussé à devenir l’une des héroïnes d’un mouvement de fond en cours au sein de l’esport. Si, en théorie, les tournois de jeux vidéo sont mixtes, les faits disent tout le contraire et les femmes ne représentent que 6 % des joueuses professionnelles selon l’association Women in Games. Alors pourquoi pas une ligue française entièrement féminine de LoL en 2024 ? Julie Jeanniot espère bien décrocher la game prochainement.
clavier
Romain Clavier
CEO de Tindalos Interactive
C’est l’une des excellentes et trop discrètes surprises d’une année 2023 riche en productions. Le jeu Aliens : Dark Descent du studio parisien Tindalos Interactive a pourtant tout pour séduire la planète gaming par ses qualités ludiques et visuelles. Derrière la création du studio, on trouve Aurélien Josse (parti chez Savage Level) et Romain Clavier. En 2010, ils lancent Tindalos Interactive, le résultat d’une passion commune pour le jeu vidéo et de l’envie de créer des univers ludiques nourris d’imaginaire. Après un premier titre Stellar Impact édité par HeadUp Games en 2012, Tindalos Interactive trouve avec Etherium en 2015 le partenaire approprié : Focus Home Interactive. Les développements s'enchaînent Battlefleet Gothic : Armada en 2016, sa suite en 2019 et enfin la sortie d’Aliens : Dark Descent. Vivement la suite.
kaplan
Vanessa Kaplan
Directrice des opérations chez SNJV
On connaît désormais la date de la cinquième édition des Pégases organisée par l’Académie des Arts et Techniques du Jeu Vidéo. Rendez-vous à La Cigale à Paris le 7 mars prochain, à 20 heures pour une soirée retransmise sur Twitch, une cérémonie bien installée qui récompense les meilleurs jeux français de l'année écoulée avec une vingtaine de statuettes à la clé. Un nouvel accessit fait son entrée en 2024 avec le Prix d’Honneur International. Aux manettes de cet événement, on trouve Vanessa Kaplan et son équipe. La directrice des opérations au SNJV, le Syndicat National du Jeu Vidéo, ne chôme pas et pousse avec la présidente du syndicat, Anne Devouassoux, pour apporter des solutions aux questions d’inclusion et de qualité de vie au travail dans un secteur en demande.
kriegk
Jean-Samuel Kriegk
Directeur des opérations et du développement KissKissBankBank
Ce passionné de bande dessinée et de jeu vidéo, fin connaisseur du 9e et du 10e art, est aussi le directeur des opérations et du développement de KissKissBankBank, la plateforme de financement participatif de La Poste. L’auteur du livre Art Ludique (Sonatine Éditions) est également à l’origine de la Game Cup d’Angoulême et de plusieurs opérations de financement participatif à succès comme le roman interactif Les nouvelles aventures du Pyro-Barbare et de Billy signé par le youtubeur Bob Lennon ou le projet de musée du jeu vidéo de Ludovic Charles et Benoît Theveny du côté de Bussy-Saint-Georges en Seine-et-Marne.
lagarrigue
Cédric Lagarrigue
Senior Advisor chez Alantra investment bank et co-fondateur de ZeDrimeTim
Si les temps sont difficiles pour une grande partie de l'industrie, Cédric Lagarrigue demeure un atout discret pour le secteur. Publiquement, le sourire du fondateur et ex-président de l’éditeur Focus Entertainment, dont il a conduit la stratégie pendant 20 ans pour en faire un acteur international de premier plan, se fait plus rare. Dans les arcanes, c’est une autre histoire. Fin connaisseur des coulisses de l'industrie vidéoludique, l’homme a découvert et accompagné de nombreux studios comme Saber, Dontnod, Asobo, Cyanide, Spiders ou Nadeo. Et avec Mika Tanguy et Gilles Aujard, deux personnalités issues du monde des effets spéciaux du cinéma et de l'animation, il a même lancé ZeDrimeTim qui se positionne comme un studio de développement, véritable passerelle entre les métiers du cinéma d'animation et du jeu vidéo.
lagrange
Diane Lagrange
Cofondatrice d’ICO Partners
Gameuse, diplômée de l'ESSEC MBA avec une spécialisation en marketing, Diane Lagrange lance dès 2008, avec Thomas Bidaux, la structure ICO Partners, une agence de conseils et d’auto-édition accompagnant celles et ceux qui éditent leurs jeux, avec une affinité certaine pour le jeu en ligne. Aujourd’hui, Diane Lagrange et ICO Partners travaillent sur tout type de jeux, PC ou consoles avec des missions qui vont parfois au-delà du jeu vidéo comme sur Magic : The Gathering ou Donjons et Dragons. De fait, Diane et les siens jonglent de la stratégie marketing aux relations presse ou à la publicité en ligne afin d’épouser, au plus près, les enjeux d’un secteur sans cesse en mouvement, elle qui dirige la programmation du salon Horizon(s) Bordeaux Videogame Forum depuis mars 2023.
langourieux
Gilles Langourieux
CEO de Virtuos
Il y a tout juste 20 ans, Virtuos et son fondateur Gilles Langourieux font le pari de s’installer en Chine. Portée par l'effervescence d'un pays en pleine croissance économique et un développement mondial assuré, l'entreprise est rapidement devenue un partenaire privilégié des géants de l'industrie du jeu vidéo. Aujourd’hui installé à Singapour, Gilles Langourieux rêve de hisser Virtuos parmi les plus grands studios de développement de demain. Fort d'une équipe de plus de 3 500 employés, comprenant des ingénieurs, des designers, des artistes et des producers, répartis dans 21 studios en Asie, en Europe et en Amérique du Nord, Virtuos a contribué au développement de titres comme Final Fantasy XVI, Spider-Man 2, Forza Motorsport, ou encore The Last of Us.
larouzée
Adrien Larouzée
Responsable des projets et éditions de jeux vidéo chez ARTE
Depuis dix ans désormais, le groupe ARTE a réussi à s’installer dans le paysage vidéoludique français et européen grâce à des productions audacieuses ne sacrifiant rien au ludique. C’est désormais un éditeur qui compte grâce notamment à Adrien Larouzée, responsable des projets et éditions de jeux vidéo. Pensés comme de véritables coproductions, les développements soutenus par ARTE tentent de toucher à la fois le grand public tout en gardant une exigence artistique. Un mariage qui réussit à la chaîne comme à ses jeux, de Type:Rider en passant par Enterre-moi mon amour, Homo Machina, The Wanderer: Frankenstein’s Creature et Inua : A Story in Ice and Time.
larue
Fabrice Larue
PDG de Focus Home Entertainment
Après avoir racheté 45 % de l’éditeur Focus Entertainment l’éditeur avant de se lancer dans une stratégie d’acquisitions qui doit se révéler payante à moyen et long terme, Fabrice Larue a lui-même pris les rênes de Focus après la démission de Sean Brennan en mai 2023. Avec la volonté farouche de faire le point entre la création et le financier, le parcours et l’expérience de Fabrice Larue dans la presse, la radio et l’audiovisuelle pourraient permettre aux jeux Focus d’avoir une ambition transmédia crédible et affichée.
leprince
Audrey Leprince
Co-fondatrice du studio The Game Bakers et de l'association
C’est une voix qui compte dans l'industrie, et qui est désormais reconnue au-delà des frontières du jeu vidéo, elle qui a reçu la distinction de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres en 2022. Enfant du Club Dorothée et des animés dans un petit village près de Chartres, diplômée de finance, de management et de marketing, elle designe et produit des jeux AAA pour Quantic Dream et Ubisoft pendant 10 ans avant de créer avec un collègue de travail, Emeric Thoa, le studio de développement indépendant The Game Bakers en 2010. Fondatrice de l’association Women In Games avec Julie Chalmette, elle poursuit son action en faveur de la diversité avec la création du fonds Wings en 2019 qui finance des jeux crées par des femmes. Lauréat du plan France 2030, The Game Bakers compte passer la vitesse supérieure avec une deuxième équipe de production tout en renforçant leur pôle auto-édition et en continuant leurs actions sur l’inclusivité et de la protection de l’environnement.
longeard
Stéphane Longeard
CEO de Microids
Avec pas moins d’une douzaine de titres édités en 2023, Microids, à l’image du secteur vidéoludique tout entier, n’a pas chômé, au risque de la surchauffe. Goldorak – Le Festin des Loups, Inspecteur Gadget, Flashback 2 ou encore Tintin Reporter – Les Cigares du Pharaon, le CEO Stéphane Longeard maintient le cap d’une stratégie basée sur les licences et tournée vers l’internationale. Le groupe Microids qui poursuit en parallèle sa stratégie de diversification et de développement avec la Microids Records, un label de musique qui fait briller les bandes originales de la maison.
lufau
Jennifer Lufau
onférencière/Speaker & consultante en inclusion
Connue pour avoir fondé l'association Afrogameuses en 2020, Jennifer Lufau a plusieurs cordes à son arc. Cette année, elle quitte un emploi de Social Média Manager chez Ubisoft pour proposer son aide de consultante en inclusion aux studios souhaitant créer des récits dénués de stéréotypes, mais aussi dans leur stratégie de communication. Chroniqueuse chez RFI, elle décrypte l’actualité jeux vidéo à l’antenne et y aborde des enjeux sociétaux en toute pédagogie. Dans ses conférences en France et dans le monde, elle réitère la nécessité de mieux inclure et représenter les femmes, les minorités ethniques et les personnes queer dans l'univers du gaming. En conséquences, elle a contribué en 2023 au Guide de l’écran d’après, une initiative permettant aux développeurs de questionner la place des enjeux sociaux et environnementaux dans les jeux vidéo.
lyonnet
Loïse Lyonnet
Chargée du suivi politique et technique des enjeux culturels et territoriaux au Sénat
Co-auteure avec Pierre Poinsignon de L’industrie française du jeu vidéo. De la French Touch à la French Pride, une étude publiée en juillet 2023 par Fondapol, Loïse Lyonnet n’a de cesse de porter la bonne parole aux politiques sur la forte valeur ajoutée de l’industrie vidéoludique française et européenne. Convaincue que les élus locaux ont un rôle majeur à jouer dans ce support au secteur, elle a co-signé d’une tribune avec Julien Millet, président de Game Only, association représentative des entreprises du jeu vidéo de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et publiée en septembre dernier dans La Gazette des Communes.
masseglia
Denis Masséglia
Député de la 5e circonscription de Maine-et-Loire (49)
2023 fut pour le député Renaissance une année bien remplie. À la manœuvre sur l’article 15 du projet de loi visant à sécuriser et réguler l’espace numérique et proposant un nouveau cadre légal pour des jeux en ligne dans lesquels les utilisateurs peuvent acquérir des « objets numériques monétisables » (ONUM), Denis Masséglia a également réussi à décrocher ce qui représentait son Graal depuis plusieurs années : l’abaissement du taux de TVA à 5,5% pour les événements esportifs, comme c’est le cas pour les événements sportifs ou culturels. De quoi donner encore plus d’élan pour 2024 à ce quadra passionné de The Legend of Zelda et World of Warcraft.
merlino
Jennifer Merlino
Directrice des Ressources Humaines chez Old Skull Games
Lyonnaise de toujours, passée par des studios comme Eden Games ou Ivory Towers avant de rejoindre Old Skull Games en 2018 comme directrice des ressources humaines, Jennifer Merlino se passionne pour cette matière dès le lycée avant d'en faire son métier après un master en 2008. Après avoir œuvré dans d’autres secteurs que les jeux vidéo, elle applique ses valeurs de bienveillance et de qualité de vie au travail au sein d’Old Skull Games qui partage du reste cette même culture d’entreprise. Une happy team officie ainsi pour rendre le travail plus commun et plus agréable.
mimouni
Cédric Mimouni
Gaming Category Lead Southwest Europe chez Microsoft
Après 11 ans au sein de Microsoft, Ina Gelbert a laissé sa place en juillet 2023 à Cédric Mimouni, auparavant responsable Gaming pour l’Europe de l’Ouest chez Xbox, qui étend désormais son rôle en supervisant la France. Le rachat d’Activision-Blizzard-King par Microsoft enfin validé, son impact sur l’organisation de Xbox Europe, et Xbox tout court, se dessinera en 2024. Cédric Mimouni en a vu d’autres, lui qui a démarré chez Microsoft en 2013 avec le lancement de la Xbox One. À l’heure d’un catalogue Xbox Game Pass de plus en plus séduisant et d’une écurie de studios prestigieux, la décennie qui s’ouvre promet à Cédric Mimouni son lot de belles aventures.
moya_panuel
Julien Moya et Thomas Panuel
Co-founder & Art Director - Rundisc
"C’est la (bonne) surprise de l’année 2023. Le jeu Chants of Sennaar revisite avec intelligence le mythe de la Tour de Babel pour une aventure qui a le goût de l’enfance et des messages cryptés à déchiffrer. Derrière ce joyau inattendu, il y a Thomas Panuel, le développeur, et Julien Moya, le directeur artistique. Ces deux-là rêvent dès 2015 de concevoir un jeu vidéo, ce qu'ils font sur leur temps libre avec Varion, un échec constructif. En 2019, le duo se remet en selle et décroche en 2021 un partenariat heureux avec Focus Entertainement. Le reste est une des belles histoires du jeu vidéo français. "
newton
Mickaël Newton
In-Game Social Innovation Manager chez Ubisoft, président de Loisirs Numériques
Cette personnalité à l’énergie communicative fête ses 10 ans chez le géant Ubisoft où il aide désormais les équipes de développement à créer des espaces inspirants dans les jeux eux-mêmes, en permettant par exemple aux joueurs de soutenir des organisations humanitaires et des associations sur les terrains de jeu de l’éditeur français. En tant que président de l’association Loisirs Numériques, il organise également des opérations caritatives comme le Desert Bus de l'espoir au bénéfice de l'association Petits Princes. En 2020, il crée avec Jehanne Rousseau la Bourse Jeux Vidéo, une bourse étudiante, 100% indépendante, qui accompagne financièrement étudiantes et étudiants attirés par l’industrie du jeu vidéo, mais qui n’ont pas les moyens de se payer une école.
papiernik
Deborah Papiernik
SVP, New Business Ubisoft
Diplômée de l’ESCP et avec un MBA à Philadelphie en poche, Deborah Papiernik rejoint Ubisoft en 1997 où elle occupe des fonctions en marketing, business et production. Passionnée par les chemins de traverse empruntés par les productions Ubisoft, notamment via l’Histoire, c’est avec curiosité qu’elle explore depuis 6 ans des expériences au-delà du jeu vidéo à la tête du département New Business, une équipe qui utilise les marques d’Ubisoft pour s’adresser aussi bien aux gamers qu’à ceux qui ne jouent pas. Expériences AR ou VR dans la culture, la musique, la santé ou la mobilité, images de jeux à destination de l'audiovisuel, la palette est large et démontre que les frontières du gaming dépassent désormais le cadre des jeux vidéo.
rebillard
Fanny Rebillard
musicologue
Les gênes et la sociologie ont parlé. Née dans une famille de musiciens, Fanny Rebillard est devenue musicologue, elle qui vient de décrocher le financement de sa thèse avec l‘enthousiasme des aventuriers universitaires. Seul écart à la grande musique, elle se passionne très jeune pour les jeux vidéo, mais aussi pour leurs notes parfois minimalistes. Journaliste, auteur, archiviste, elle vulgarise son savoir à qui veut l’entendre sur les réseaux sociaux.
rebours
James Rebours
Directeur général France de Plaion et Président du SELL
Passé notamment par Infogrames, Konami, Monte Cristo ou Sega, James Rebours, directeur général France de l'éditeur Plaion, est un fin connaisseur du secteur, lui qui a été élu en 2023 pour un mandat de 2 ans à la tête du SELL, succédant ainsi à Julie Chalmette. 20 ans d’expérience qui ne seront pas de trop pour représenter un marché français en léger repli. Son action s’est déjà concentrée sur la Paris Games Week, vitrine de cette industrie en France et qui a retrouvé, avec succès, ses trois halls au Parc des Exposition de Paris, Porte de Versailles.
simonnet
Anaïs Simonnet
CEO Fireplace Games
Tout jeune studio indépendant montpelliérain créé en 2020, Fireplace Games compte 8 co-fondateurs dont Anaïs Simonnet, CEO et Game Director d’un bouillonnant collectif d’une quinzaine de personnes aujourd’hui. L’équipe originelle s’est formée sur les bancs de Supinfogame Rubika sur un projet de fin d’études intitulé En Garde!, jeu d’action-aventure désormais disponible en téléchargement pour la grande joie des amateurs de cape et d’épée. Administratrice de l'association occitane Push Start, Anaïs Simonnet avait auparavant ferraillé sur Sifu ou Humankind, tout en menant, avec d’autres, le combat sur l'inclusion et l'égalité des droits dans l'industrie.
theveny – charles
Ludovic Charles et Benoît Theveny alias Tev
créateur de contenus et collectionneur
Alors que les projets de musées ont tous connu des échecs ces trente dernières années auprès des pouvoirs publics et ce partout en France, le succès est finalement venu des communautés en ligne. L’un est créateur de contenus et streamer, Benoît Theveny alias "Tev", quand l’autre est collectionneur jeu vidéo, Ludovic Charles. Ces deux faces d’une même pièce se sont associé pour générer l’événement vidéoludique et patrimonial de l’année via une campagne de financement participatif sans précédent sur KissKissBangBang afin de financer leur rêve : un musée du jeu vidéo installé du côté de Bussy-Saint-Georges en Seine-et-Marne qui planche sur la construction d’un pôle ludique de 80 000 m² autour du esport, auquel devrait s'intégrer le Projet Odyssée de notre duo. Plus de 2 200 000 euros plus tard, l'espace devrait voir le jour en 2026. Un succès sans précédent salué par Emmanuel Macron en personne.
tripard
Judith Tripard
Head of Talent Oh Bibi, fondatrice du collectif RH Firstalent
Très active sur le front de l'inclusion, de la qualité de vie au travail et de la transition écologique, Judtih Tripard est aussi une adepte de la transparence pour faire bouger les lignes dans les studios de France et Navarre. HR & Sustainability Manager du studio de jeux vidéo sur mobile parisien Oh BiBi, sa longue expérience en recrutement et dans les ressources humaines chez TF1 et Nextradiotv (maintenant Altice) lui permet de porter la voix d’un métier en quête perpétuelle de sens, elle qui est également la fondatrice du Collectif RH First Talent, une communauté de responsables RH de startups et scale-ups tech.
yagoubi-thery
Mathilde Yagoubi-Thery
Déléguée générale de Game Only
Année chargée pour Mathilde Yagoubi-Thery, entrepreneuse dans l’âme devenue en 2020 la déléguée générale de l'association Game Only qui représente et accompagne les entreprises de la filière du jeu vidéo en Auvergne Rhône-Alpes, seconde région la plus dynamique de France en ce domaine. En 2023, JYROS a en effet vu le jour. Cet outil complet permettant pour la première fois de mesurer l’impact environnemental des sociétés du secteur a été conçu par le Consortium National du Jeu Vidéo pour l’Environnement, fruit de la collaboration entre les associations régionales. Pour Mathilde Yagoubi-Thery et les siens, il s’agit désormais d’évangéliser au bilan carbone les collaborateurs en Auvergne Rhône-Alpes et ailleurs.
ynesta
Marie-Charlotte Ynesta
Déléguée générale de SO· Games
De Pau à Poitiers en passant par Bordeaux et Angoulême, le Sud-Ouest ne manque pas d’atouts pour espérer battre un jour le champion qu’est l’Île-de-France dans la course à la région la plus vidéoludique économiquement parlant. Des indés tels que Nova-Box, Headbang Club, en passant par Bulwark Studios, Tower Five, Shiro Games, Ubisoft Bordeaux ou Asobo Studio, Marie-Charlotte Ynesta fédère avec énergie ce territoire en pleine effervescence. Après des études en informatique et en marketing/événementiel, elle débutera sa carrière à Ubisoft et Oxent (ESWC), continuera en tant que chef de projet dans des agences de communication avant de devenir en 2021 la déléguée générale de SO· Games, association résultante de la fusion de Bordeaux Games et Angoulême JV. SO· Games est l’acteur clé de la Nouvelle-Aquitaine qui rassemble l’ensemble des acteurs de la région, en développant la filière sur les axes de la sobriété numérique avec Jyros, sur la formation et notamment à travers des événements tels que la Game Conf, le Game Invest et Horizon(s), un forum dédié aux cadres et dirigeants du secteur du jeu vidéo.
zamora
Thibaud Zamora
Co-fondateur de Fictions.ai
Artiste, entrepreneur, diplômé en informatique, le Montpelliérain Thibaud Zamora reste un quadra discret dans le secteur du jeu vidéo où tout lui a réussi, d’abord chez Feerik, puis en co-fondant le studio 1492 Studio racheté par Ubisoft en février 2018. Depuis, Thibaud Zamora et sa compagne Claire Zamora ont décidé de lancer une nouvelle aventure entrepreneuriale baptisée Fictions.ai, un studio dédié à la création de fictions aidées par l’intelligence artificielle. Pour le démontrer, ils ont organisé en décembre 2023 le 1er festival du court-métrage par intelligence artificielle à Montpellier. Une première qui en appelle d’autres.

Une sélection, c’est forcément un choix, et donc des oublis et des (petits et grands) absents. Nous nous en excusons sincèrement. Tout le jeu vidéo en France ne peut rentrer dans un panorama, même si ce dernier est pourvu de 50 personnalités talentueuses. A ce titre, Jean Zeid tient à remercier toutes les personnes qui ont participé à l’établissement de cette liste des 50 personnalités françaises qui feront le jeu vidéo en 2024.

La publication de cette sélection des 50 personnalités du jeu vidéo français qui feront 2024 arrive au terme d’une année 2023 difficile pour le monde du jeu vidéo en France et ailleurs dans le monde. Licenciements, restructurations, contraction du marché, beaucoup de développeuses et de développeurs se retrouvent dans une situation délicate après une période de croissance accélérée pour le secteur. Nous leur souhaitons le retour des belles promesses pour la nouvelle année.

Jean Zeid est l’auteur d’essais comme “Art et jeux vidéo” ou “L’Art de Quantic Dream”. Il est également chroniqueur radio passé par Le Mouv’, franceinfo, et Europe 1, spécialiste des secteurs des nouvelles technologies, du cinéma et des jeux vidéo. Il est également commissaire des expositions “GAME” en 2017 à la Fondation EDF à Paris puis “Design-moi un jeu vidéo” à la Cité du Design de Saint Etienne en 2019, et “Ubisoft, une odyssée montpelliéraine” au Campus Créatif en 2022.

Cette édition 2024 est soutenue par l’AFJV et Gaming Campus.

L’ Agence Française pour le Jeu Vidéo est une organisation privée ayant pour objet de favoriser l’emploi et la création d’entreprise au sein de la communauté française des concepteurs, producteurs, éditeurs et distributeurs d’œuvres multimédia et d’en promouvoir les innovations, les créations techniques, artistiques et intellectuelles.

Gaming Campus forme à tous les métiers du jeu vidéo à travers 3 écoles d’enseignement supérieur (Business / Tech / Art numérique / Esport) et 16 formations (Bachelor / MBA / MSc / certifications) sur 4000m2 dans le centre de Lyon, Bordeaux et Paris.

Poursuivez votre découverte des personnalités du jeu vidéo avec  » Les 50 qui feront l’esport en 2024  » et les plus grands créateurs de jeux vidéo.

Retrouvez également l’édition de l’année dernière :  » Les 50 qui feront le jeu vidéo en 2023  » et nos prédictions pour le secteur du jeu vidéo en 2024.

NB : « 50 français qui feront le jeu vidéo » est une marque déposée.  Son utilisation sans autorisation écrite de Quest Education Group, sur tout support, à des fins de valorisation de produits ou de services, notamment à des fins commerciales, est interdite sous peine de poursuites pénales et civiles.

FAQ

📈 Pourquoi ne pas faire un classement ?
L'objectif des "50 qui feront le jeu vidéo" est de mettre en avant de façon bienveillante celles et ceux qui contribuent au développement du jeu vidéo. De notre point de vue, il n'est donc pas nécessaire de les classer. Au vu de leurs profils et hétérogénéité il nous semble peu pertinent de privilégier l'un par rapport à l'autre. C'est pourquoi nous vous les présentons par ordre alphabétique.
🔎 Qui a sélectionné les 50 ?
L'ensemble de la sélection a été réalisé par Jean Zeid, journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies. En sus, les choix effectués ont été soumis à plusieurs professionnels du secteur du jeu vidéo pour évaluation.
⭐ Comment sont sélectionnés les 50 ?
Chaque personnalité est distinguée en fonction de son parcours et surtout de son apport au secteur du jeu vidéo en 2023.
❗ Il manque X ou Y !
Il est certain que les personnalités qui œuvrent au développement du jeu vidéo et méritent d'être mises en avant représentent bien plus que 50 noms. Toutefois le fait de se restreindre oblige à faire des choix, et permet ainsi de donner plus de pertinence et de poids à cette sélection.

Actualités récentes