Bulle orange de chat
Métiers

QA tester

Il est l’un des maillons aussi discret qu’indispensable dans la chaîne de production d’un jeu vidéo. Le QA tester (pour assurance qualité) tient donc un rôle prépondérant puisqu’il va tester de bout en bout le jeu avant sa commercialisation. Il va identifier les anomalies et incohérences, puis être amené à proposer des corrections. Son objectif : s’assurer de la qualité du jeu vidéo.

QA Tester
Fiche métier mise à jour le
Niveau d’études : Bac+2/+3
Bac conseillé : Scientifique
Employabilité : Bonne
Salaire débutant : 2 792 €
Salaire confirmé : 3 200 €
Mobilité : Bonne
Code ROME : M1805
Code FAP : M2790

C’est quoi un QA tester ?

On pourrait imaginer que le QA tester passe son temps à jouer à des jeux vidéo depuis son canapé et note rapidement ce qui ne va pas. Ce serait un peu trop simple de l’expliquer ainsi. Le QA testeur est un professionnel chargé, au cours de la production d’un jeu vidéo et avant sa commercialisation, de repérer tous les défauts du jeu. Il teste dans le moindre détail sa jouabilité, les interactions, multiplie toutes les possibilités d’actions. Il doit ainsi se mettre dans la peau d’un joueur.

Son rôle est également de noter les dysfonctionnements, de proposer des corrections, puis de vérifier à nouveau le jeu et rendre compte des modifications apportées.

Illustration du jeu vidéo New Super mario bros
Tous les jeux à succès, comme New Super Mario Bros, ont connu une batterie de tests avant leur sortie
« Il est à noter en premier lieu que le métier de testeur QA au sein du secteur vidéoludique diffère quelque peu de celui exercé au sein d'autres secteurs plus traditionnels, et qu'à chaque studio peut être rattachée une définition et un périmètre spécifique concernant la profession. Toutefois une définition commune consisterait à dire que le testeur QA doit assurer le suivi et la qualité du jeu produit en faisant usage de protocoles de test et de son expérience, de façon à remonter toute erreur ou anomalie capable de nuire au projet ou ne répondant pas aux exigences imposées par sa documentation. »
Logo de big bad wolf studio Benjamin Hourlier, QA tester
Benjamin Hourlier
QA tester pour Big Bad Wolf Studio
« Le métier de QA tester est avant tout un métier de passion. Il faut être très patient pour faire et refaire un nombre infini de fois, les mêmes choses pour tracker les problèmes qui pourraient surgir dans un jeu. L'attention à prêter à chaque détail est essentielle. Le QA tester doit donc tester au quotidien un (ou plusieurs) jeu(x) afin de remonter dans une base de bugs, tous les soucis que comporte le jeu dans le but que l'équipe de production les corrige. Il devra ensuite régresser tous ces bugs corrigés afin de s'assurer qu'ils sont bel et bien corrigés. »
Logo du studio Kylotonn - KT Racing Photo de Sébastien Chipot, QA manager
Sébastien Chipot
QA Manager chez Kylotonn Games

Les missions du QA tester

Métier qui peut s’exercer aussi bien en tant que salarié d’un éditeur qu’en freelance (ce qui est d’ailleurs souvent le cas), QA tester demande de savoir analyser finement un jeu vidéo, de le disséquer et de pour pouvoir en garantir sa qualité finale. Lors d’une mission, ses tâches sont donc multiples. Il va devoir :

  • Jouer au jeu vidéo
  • Concevoir des tests fonctionnels, techniques, de game design, etc. à partir du cahier des charges
  • Prendre en compte la cible à qui s’adresse le produit
  • Organiser parfois des tests avec une communauté
  • S’assurer de la stabilité des différentes versions du jeu en fonction des plateformes
  • Repérer les bugs
  • Eprouver les mécanismes du jeu
  • Proposer des corrections et améliorations
  • Vérifier les corrections des bugs et les valider
  • Rédiger des rapports suite aux tests effectués
Photo d'une checklist d'un QA tester
Lors de sa mission, le QA tester doit suivre un cahier des charges précis fourni par l’éditeur et vérifier des dizaines de points
« Le rôle de QA tester est bien sûr de chercher les différents bugs et anomalies tout au long du développement du jeu, mais surtout de servir de point de liaison entre plusieurs corps de métier du jeu vidéo. Il sera le premier à tester la vision d'un game designer croisée à l'exécution d'un développeur et devra de ce fait, faire des feedbacks à l'un et à l'autre ou remonter des bugs de la manière la plus précise possible. Le QA tester doit être au courant des intégrations concernant son périmètre de test et tester ces nouveautés en priorité. Il doit également essayer de se renouveler dans l'approche de ses tests et ne pas uniquement suivre le test plan. Il doit maîtriser un outil de reporting de tickets (JIRA, Mantis...), savoir être précis, concis et également diplomate (tous les devs n'aiment pas recevoir des bugs à traiter). »
Logo Betclic Group Photo d'Anthony Marmeth, QA tester
Anthony Marmeth
Quality assurance manager à Betclic Group après avoir travaillé 7 ans pour le studio Quantic Dream

Les qualités du QA tester

Si de nombreux passionnés de jeux vidéo pensent pouvoir devenir QA testeur, ce métier demande à la fois un certain nombre de compétences et des qualités indéniables afin de tester des jeux vidéo. Passer de simple joueur devant son écran à un testeur de jeu le décortiquant avant sa commercialisation et ainsi être le garant de son succès, c’est pouvoir être faire preuve de :

  • Rigueur
  • Organisation
  • Méthode
  • Persévérance
  • Précision
  • Patience
  • Diplomatie
  • Esprit de synthèse
  • Autonomie

Les compétences du QA tester

Pour compléter le profil type d’un QA tester, en plus de ses qualités relationnelles, c’est pouvoir posséder un bon niveau de connaissances et de compétences afin de tester des jeux vidéo (mobile, PC, consoles…).

Autrement dit, s’il ne lui est pas demandé d’être un technicien ni un créatif hors pair, il se doit d’avoir tout de même un niveau minimum de connaissances dans :

  • Le game design
  • La chaîne de production d’un jeu
  • Le développement d’un jeu
  • Ses règles de fonctionnement
  • Répondre aux contraintes imposées
  • La culture gaming

Et des compétences en matière d’outils d’automatisation des tests, de résolution de bugs, mais aussi de compétences en communication.

Illustration d'une erreur 404
Un QA tester va devoir tout vérifier, analyser, décortiquer afin de faire en sorte qu’un jeu ou une application ne comporte pas d’erreurs lors de sa commercialisation
« Un QA tester doit connaître deux choses dans son métier : - Le FQA (tests de Fonctionnalité) qui consiste à traquer des bugs liés au jeu en lui-même (Collisions,  gameplay, fonctionnement, difficulté, son...). Il n'est pas nécessaire d'être un "bon" joueur pour être un bon testeur ! - Le CQA (test de Compliance) qui consiste à tester toutes les règles imposées par les consoliers (Microsoft, SONY, Nintendo...). Chaque consolier a ses propres règles (nommées TRC, XR, Lotcheck, selon les consoliers) et ses règles, si elles ne sont pas respectées, est rédhibitoire, quant à la sortie du jeu. Le QA tester devait donc maîtriser tous les logiciels de chaque console/consolier, ainsi que maîtriser toutes les règles de Compliance de chaque consolier. Il doit donc aussi bien maîtriser le jeu en lui-même (le connaître par coeur) que les règles des consoliers pour permettre au jeu de sortir dans les délais. »
Logo du studio Kylotonn - KT Racing Photo de Sébastien Chipot, QA manager
Sébastien Chipot
QA Manager chez Kylotonn Games
« Le testeur QA doit à la fois prendre en compte et maîtriser l'ensemble du cycle de production et son planning, la documentation de design interne au projet, les différentes pratiques et types de joueurs de façon à anticiper un maximum de comportements pouvant provoquer des bugs. Avoir un n regard analytique lui permettant de déceler tout ou partie de l'origine d'un problème, ainsi qu'une excellente capacité de communication et une large connaissance des aspects techniques du milieu afin de pouvoir effectuer des remontées d'erreurs claires, précises, et qui puissent être comprises par les personnes concernées de l'équipe. »
Logo de big bad wolf studio Benjamin Hourlier, QA tester
Benjamin Hourlier
QA tester pour Big Bad Wolf Studio

Avantages et inconvénients

Métier qui s’est de plus en plus professionnalisé avec des formations adaptées, être QA testeur comporte aussi quelques inconvénients et des avantages. Les voici :

Avantages

  • Métier passion
  • Possibilité d’exercer sous différents statuts
  • Evolution vers d’autres activités
  • Autonomie

Inconvénients

  • Le salaire au départ pouvant être bas
  • Savoir répondre à l’exigence imposée
  • Être en mesure de tester, tester et tester inlassablement un jeu

« Le testeur QA a pour avantage de pouvoir communiquer avec de nombreux pôles, de pouvoir être force de proposition sur des questions d’expérience joueur, d’assurer la qualité des versions livrées, et de pouvoir être idéalement impliqué très tôt dans les phases de conception d’un projet. Il s’agit en revanche d’un métier qui peut s’avérer par moment très répétitif dans ses tâches ou l’exécution d’une série de tests donnée, qui est fortement dépendant du travail et du rythme des autres pôles, et dont le périmètre d’action pourra varier grandement d’une entreprise à l’autre, ce qui peut autant représenter un avantage qu’un inconvénient », souligne Benjamin Hourlier.

Illustration du jeu vidéo CyberPunk2077
Preuve que la négligence de tests peut coûter cher à un studio, le jeu vidéo CyberPunk 2077, sorti en 2020 était truffé de bugs. Il a été retiré provisoirement du marché 4 mois après
« Avantages : jouer au jeu avant tout le monde bien évidemment. Mais aussi comprendre comment se "fabrique" un jeu, et avoir la réelle sensation de participer à la qualité du jeu. Inconvénients : métier très difficile (devoir refaire encore et encore les mêmes choses pendant des heures), n'est pas donné à tout le monde. On ne teste pas toujours les jeux qui nous plaisent, forcément. (jouer au même jeu pendant plusieurs années, finit par dégoûter le testeur du jeu). Le métier n'est pas forcément bien rémunéré (dans l'idée que "tout le monde peut tester un jeu" (ce qui est totalement faux....)). S’il reste un bug très critique dans un jeu sorti, cela sera automatiquement la faute du testeur (alors que, d'une part, le bug existe car un programmeur, un graphiste n'a pas fait son travail "parfaitement" et d'autre part, énormément de bugs ne sont pas corrigés par faute de temps (le jeu doit sortir à telle date et on ne corrigera que les bugs les plus gênants). »
Logo du studio Kylotonn - KT Racing Photo de Sébastien Chipot, QA manager
Sébastien Chipot
QA Manager chez Kylotonn Games
« Le gros avantage du métier est qu'il permet d'interagir avec tous les corps de métier du jeu vidéo. Les game designers, les devs, les producers, les graphistes, les sound designer, etc. Comme le QA tester teste la somme de tous les corps de métier, il sera amené à parler avec chacun d'entre eux en fonction des bugs trouvés. Je pense que les QA tester ont la meilleure vision globale du jeu en développement contrairement aux autres corps de métier qui sont cloisonnés dans leurs domaines (programmation, graphisme...). L'inconvénient il y a 10 ans aurait été la considération du métier. On ne prêtait souvent que peu d'intérêt aux remarques feeling du testeur sur le jeu qu'il teste toute la journée. Il était simplement vu comme une machine à rentrer des bugs sans opinion valable. Ce statut a bien changé et ce n'est vraiment plus le cas, le QA tester est vu comme une personne très importante dans le développement d'un jeu, car c'est au final le 1er à avoir le jeu entre les mains (certes toujours en développement). Son avis est pris en compte et important, j'ai pu le constater surtout chez Quantic Dream, mais aussi dans une moindre mesure chez Ubisoft. L'autre inconvénient d'actualité vient du fait que ce travail concerne le bout de la chaîne. Le QA tester intervient une fois que chaque corps de métier a travaillé sur le jeu. Et il suffit qu'un de ces corps de métier ait mal fait son travail pour que le produit final ne fonctionne pas ou pas assez pour être testé correctement, faisant perdre beaucoup de temps au QA. Également les modifications de contenu/code interviennent souvent (toutes boîtes confondues) en fin de journée. Les tests arrivent donc tard si une deadline est à prendre en compte. Et si le contenu livré ne fonctionne pas comme prévu, ça se traduit bien souvent en heures supplémentaires pour le QA. »
Logo Betclic Group Photo d'Anthony Marmeth, QA tester
Anthony Marmeth
Quality assurance manager à Betclic Group

Quel niveau d’étude pour devenir QA tester ?

Si d’accoutumée, le métier de QA tester était réservé à certains férus de jeux vidéo qui, à force de pugnacité, pouvait accéder au rang de testeurs, depuis quelques années, des formations permettent à tous passionnés de le devenir en ayant un bagage suffisant et adapté. S’orienter dans une école des métiers du jeu vidéo se révèle le meilleur choix en optant pour un Bachelor ou une Licence par exemple afin de sortir avec un Bac +3.

Et pour l’intégrer, un Bac technologique avec une option informatique est conseillé ou un Bac général avec des spécialités en numérique et en mathématiques.

« Me concernant, j'ai autant choisi ce métier que ce métier ne m'a choisi. J'ai eu l'opportunité de commencer à faire du test QA en stage, et la dynamique d'équipe, la rigueur des tests, le besoin constant d'organisation et l'importance du regard analytique étant parfaitement en phase avec ma personnalité, j'ai décidé de continuer dans cette voie qui semblait presque toute tracée. La plus grande singularité de cette profession repose à mon sens dans le fait qu'elle puisse s'appliquer à de nombreux secteurs et entreprises, mais qu'à chaque entreprise l'expérience, les pratiques, l'organisation et les outils utilisés ne seront que rarement les mêmes, ce qui implique de devoir faire preuve d'une forte capacité d'adaptation, d'un bon relationnel et d'un intérêt constant pour l'apprentissage. Les deux projets majeurs auxquels j'ai pour le moment pris part sont Everfeel - un jeu d'improvisation vocale doté d'une dimension sociale - ainsi que Vampire The Masquerade Swansong qui est un titre toujours en développement. »
Logo de big bad wolf studio Benjamin Hourlier, QA tester
Benjamin Hourlier
QA tester pour Big Bad Wolf Studio
Quelle formation choisir ?

Obtenir suffisamment de compétences techniques, une culture vidéoludique, mais également des connaissances dans la chaîne de production d’un jeu vidéo, c’est ce que nous proposons aux futurs QA testers au sein de nos écoles G. Tech et G. Business.

Pour la première, il s’agit de suivre le Bachelor Management jeux vidéo et esport. Un diplôme en trois ans avec un programme tourné exclusivement vers le marketing, le management, la gestion et le développement commercial, mais également l’apprentissage de connaissances techniques comme le code par exemple.

Pour la seconde, le Bachelor Développeur informatique, option jeu vidéo est axé avant tout sur la programmation informatique avec un focus sur le développement d’applications, les algorithmes, les langages C, C++, et Python.

Deux diplômes pouvant donc conduire aux tests de jeux vidéo.

A savoir que nos deux écoles proposent aux étudiants de poursuivre deux années supplémentaires en MBA. Des formations encore plus spécifiques et pointues qui permettent d’approfondir leur domaine de prédilection.

en savoir plus

Stage en entreprise

Il est évident que le meilleur moyen de comprendre un métier, c’est de pouvoir y être confronté lors de périodes en immersion. C’est ce que nous privilégions au sein de nos écoles puisque chaque fin d’année, les étudiants sont amenés à réaliser des stages en entreprise.

Des stages d’une durée de deux mois pour la première et la deuxième années et de trois mois pour la troisième.

En MBA, les périodes sont un peu plus longues : six mois en 4ème année et la 5ème se déroule en alternance.

Pour trouver un stage, et si les écoles diffusent des offres et proposent la semaine de l’employabilité, nous conseillons aussi des sites internet spécialisés tels que Jooble, Welcome to the Jungle, Indeed, etc.

Salaire d’un QA tester

En fonction de son statut (indépendant, salarié) et de sa région, un QA tester débutant va gagner en moyenne entre 2 300 et 2 800 euros par mois. Avec de l’expérience, sa rémunération peut grimper à près de 38 000 euros annuels.

Des salaires qui sont plus ou moins les mêmes à l’étranger. Ainsi à Montréal, un QA tester va toucher en moyenne 32 000 dollars annuels, maximum 46 000 dollars. Même chose du côté de San Francisco.

Où travailler ?

Aussi bien chez soi en tant que freelance et pour le compte d’éditeurs de jeux vidéo que salarié pour une entreprise. Pour ce métier, les possibilités sont assez grandes. Il n’est ainsi par rare de voir des structures comme Ubisoft Ivory Tower à Lyon recherchées des testeurs ou encore OSome Studio, Arkane Studios, Asmodee Digital ou bien même Cyanide.

Extrait du jeu vidéo Madden NFL
Certains bug de jeu vidéo, comme ici un footballeur américain minuscule dans Madden NFL, sont devenus cultes
« Je suis passionné de jeux vidéo depuis toujours (j'ai eu la chance de commencer à jouer sur les toutes premières consoles de salon (NES/ Master system...). J'ai toujours voulu apporter ma contribution aux jeux, car lorsque je jouais étant petit, je ne trouvais pas normal que des bugs existent toujours dans les jeux. Les articles que je lisais dans les magazines à l'époque (Console +, Player One, Joypad...) n'ont fait que renforcer cette envie pour ce métier. Personnellement, j'ai commencé à travailler chez "Nintendo of Europe" (NOE) en Allemagne (j'ai simplement trouvé l'annonce sur le site de l'ANPE (Pôle emploi, aujourd'hui) et j'ai sauté sur l'occasion). J'ai passé un entretien dans les locaux en Allemagne (à Francfort) et j'ai été retenue. Depuis j'ai toujours travaillé dans le jeu-vidéo depuis 2004 autant chez des éditeurs et développeurs. J'ai eu la "chance" de travailler sur beaucoup de jeux (plus de 50 jeux release). Pour n'en citer que quelques-uns, des plus connus : Mario Power Tennis (Game Cube) ; Animal Crossing (Game Cube) ; I am Alive (PC/Xbox 360/PS3) ; Lords of the Rings Online (PC) et toute la série des WRC depuis WRC5 (nous travaillons sur WRC10 actuellement) (sur PS4/XOne/PS5/XSX/Steam). »
Logo du studio Kylotonn - KT Racing Photo de Sébastien Chipot, QA manager
Sébastien Chipot
QA Manager chez Kylotonn Games

Evolution de carrière

Au poste de QA tester, il est tout à fait envisageable d’évoluer vers d’autres métiers. En ayant acquis suffisamment d’expérience et de compétences, un responsable de la qualité peut très bien travailler dans un métier créatif comme game designer ou level designer.

Il peut bien entendu prendre des responsabilités en devenant lead QA tester. Il n’est pas rare non plus d’aller vers des métiers comme community manager, data manager jeu vidéo.

« Le métier de QA tester est souvent vu comme une porte d'entrée pour travailler dans le JV et faire autre chose ensuite. Et c'est vrai, un QA tester ayant 1 an d'XP sur un projet aura probablement plus de chance de devenir game designer (si c'est son souhait) sur le même projet que quelqu'un sortant d'école, car il connaîtra mieux les rouages d'un développement de jeu vidéo et surtout le projet. Cependant c'est un métier à part entière qui est passionnant et permet d'apprendre plein de nouvelles choses en côtoyant les autres métiers. Avoir ce rôle transversal est ce qui m'a décidé à rester dans cette branche. Dès lors, j’ai pu travaillé sur des projets en tant que lead QA sur Detroit Become Human (Quantic Dream) en tant sur les versions PS4/PC, Beyond Two Souls & Heavy Rain sur les versions PC ou bien encore, Ghost Recon Future Soldier (Ubisoft) en QA tester sur les versions PS3/X360/PC. »
Logo Betclic Group Photo d'Anthony Marmeth, QA tester
Anthony Marmeth
Quality assurance manager à Betclic Group

QA tester freelance

Exercer en indépendant est l’un des statuts les plus répondus pour un QA tester. Plusieurs professionnels font ce choix chaque année de se lancer en solo pour plus d’indépendance, pour pouvoir gérer son temps, son organisation. Ce qui demande une extrême rigueur et méthodologie, mais également de savoir gérer les aspects administratifs qui vont avec.

En résumé

👑 Quelles sont les missions d’un QA tester ?

Tester et encore tester. Le métier de QA tester ne se résume pas à jouer à des jeux vidéo toute la journée, mais bel et bien à les décortiquer, les analyser et en déceler la moindre faille et incohérence qui pourrait venir perturber la qualité finale du jeu. Grâce à son expertise, l’usage des outils d’automatisation des tests, ses compétences techniques et ses connaissances des règles du jeu et de la cible à qui il s’adresse, le QA tester est essentiel avant toute commercialisation.

Tous les éditeurs de jeu vidéo, mais également d’applications se tournent vers ces professionnels pour s’assurer que leur produit ne comporte pas de problèmes.

💰 Quel est le salaire d’un QA tester ?

Qu’il soit freelance ou salarié d’un éditeur, un QA tester gagnera en début de carrière en moyenne entre 22 800 et 25 900 euros par an. C’est une moyenne, certains vont démarrer au Smic quand d’autres pourront toucher bien plus en fonction de l’entreprise pour laquelle il travaille et de leur expérience passée.

On note que les salaires d’un QA tester de l’autre côté de l’Atlantique s’élèvent plus ou moins à la même chose qu’en France. En étant sénior, ce professionnel de la qualité d’un jeu vidéo peut gagner 38 800 euros annuels.

🧠 Quel niveau d’étude pour devenir QA tester ?

Ce métier requiert un niveau Bac +2/+3. Longtemps, il pouvait être accessible sans diplôme (ce qui est toujours le cas), néanmoins le métier s’est de plus en plus professionnalisé et les entreprises sont à la recherche de véritables experts. Si bien qu’en optant pour un cursus dans une école spécialisée dans les métiers du jeu vidéo, c’est l’assurance d’avoir un bagage de compétences qui pourra satisfaire un futur employeur. De plus, il sera beaucoup plus facile d’appréhender ce métier en ayant une formation solide.

🎓 Quel Bac choisir pour devenir QA tester ?

Afin d’intégrer une formation post-bac en QA tester, il faudra au lycée faire le choix d’un Bac général avec les spécialités en mathématiques, sciences de l’ingénieur, arts ou numérique et sciences informatiques. Avoir déjà des compétences techniques est un plus.

Autre solution, passer par un Bac technologique et choisir les séries STI2D ou STD2A.

📚  Quelle est la formation pour devenir QA tester ?

Il y en a deux. Aussi bien au sein de notre école d’informatique G. Tech que notre école de commerce et de management G. Business. Les deux proposent des Bachelors tournés vers le secteur du jeu vidéo et permettant de devenir métier de QA tester. Le premier est le Bachelor Développeur informatique, option jeu vidéo qui permet d’acquérir les compétences techniques (programmation, base de données, etc.) et le second est le Bachelor Management jeux vidéo et esport avec un enseignement spécifique en matière de marketing, communication et management.

Pour les deux, la pédagogie repose sur des productions concrètes chaque semaine et des stages complètent les différents cursus. A savoir que les cours sont régulièrement menés en anglais.  Après les trois ans de formations, il est possible de poursuivre en MBA pour plus de perfectionnement.

🎮  Comment devenir QA tester ?

Si encore aujourd’hui, des QA tester le deviennent en étant autodidactes, de plus de plus de jeunes font le choix de suivre une formation leur permettant d’obtenir des bases solides à la fois sur l’univers du jeu vidéo, mais aussi techniques. C’est la raison pour laquelle, se tourner vers un diplôme d’une école spécialisée dans le jeu vidéo va se révéler important pour postuler à une offre d’emploi.

En outre, des entreprises demandent en effet une certaine expérience dans le jeu vidéo, sous toutes ses formes (mobile, plateau, en ligne…), mais également des compétences techniques.

Comment devenir QA tester ?

Si pendant des années, le métier de QA tester était accessible sans diplôme à force de jouer, aujourd’hui, il est possible de le devenir par le moyen d’une formation adaptée. Celle-ci permet d’obtenir un niveau suffisant de technicité et de connaissances du jeu vidéo. Et de développer des compétences relationnelles, ce à quoi nous nous attachons au sein de nos écoles G. Tech et G. Business et nos Bachelors.