Prévisualisation youtube bouton play youtube
Métiers

Maker no code

L’émergence des métiers Green IT, et particulièrement celui de Responsable Green IT, reflète une réponse proactive aux défis environnementaux contemporains dans le secteur des technologies de l’information. Avec une société de plus en plus consciente de son empreinte écologique, les entreprises cherchent à intégrer des pratiques durables au cœur de leurs opérations informatiques. Le rôle du responsable Green IT devient ainsi crucial, en tant que pivot stratégique chargé de concevoir, implémenter et superviser des initiatives visant à minimiser l’impact environnemental des systèmes informatiques. Cette profession combine expertise technique et sensibilité environnementale, visant à optimiser l’efficacité énergétique, réduire les déchets électroniques, et promouvoir l’adoption de technologies vertes. Dans ce contexte, explorer les responsabilités et les évolutions de carrière de ce métier devient essentiel pour comprendre son importance croissante au sein des organisations modernes. 

Kevin Picciau
Par Kevin Picciau
Fiche métier mise à jour le
Le métier de Développeur de jeux vidéo vous intéresse ?
Niveau d’études : Bac + 3 / Bac +5
Bac conseillé : Scientifique
Employabilité : Très bonne
Salaire débutant : 2 900 € brut
Salaire confirmé : 3 750 € brut
Mobilité : Très bonne
Code ROME : M1802, Expertise et support en systèmes d’information
Code FAP : M2Z, Informatique et télécommunications

 

Profession : Maker no code

Le Maker no code, également connu sous le nom de Développeur no code, a pour particularité de développer des applications et des sites web sans avoir besoin d’écrire du code de programmation. Pour cela, il passe par des interfaces visuelles et des outils de glisser-déposer pour assembler des composants préconstruits, ce qui facilite le processus de création. Les entreprises de tous les domaines font de plus en plus appel à cette méthode pour le gain de temps qu’elle représente en matière développement. Le processus de création est en effet bien plus rapide qu’avec de la programmation classique. 

Souvent, le Développeur no code interviendra comme force de travail complémentaire auprès d’un Développeur « classique ».

Le no code, une méthode plébisictée par les non-techniciens

Le « no code », parce qu’il facilite grandement le processus de création des applications, est aussi largement utilisé par les personnes n’ayant pas de compétences en programmation.

Les plateformes no code offrent divers avantages, notamment :

  1. Accessibilité : Elles permettent à un plus grand nombre de personnes, y compris celles qui ne sont pas techniquement formées, de participer au développement de logiciels.
  2. Rapidité : Les applications peuvent être développées beaucoup plus rapidement par rapport aux méthodes traditionnelles.
  3. Coût réduit : Elles peuvent réduire les coûts associés au développement de logiciels en minimisant la nécessité de faire appel à des développeurs professionnels.
  4. Flexibilité : Les utilisateurs peuvent facilement tester et modifier leurs applications en temps réel, sans avoir à entrer dans les détails techniques du code.

Parmi les plateformes les plus connues de no code, on peut citer Bubble, Webflow, Airtable ou Zapier.

Le no code est particulièrement utile pour les entrepreneurs, les petites entreprises et les équipes non techniques qui ont besoin de solutions rapides et efficaces pour leurs besoins spécifiques.

Les missions du Maker no code

Voici les principales missions d’un Maker no code :

  1. Analyse des Besoins
  • Consultation avec les Clients : Comprendre les objectifs, les exigences et les attentes des clients.
  • Recherche et Analyse : Analyser les besoins du marché et des utilisateurs pour concevoir des solutions pertinentes.
  1. Conception et Prototypage
  • Wireframing et Mockups : Créer des maquettes et des prototypes interactifs pour visualiser l’application.
  • Design UX/UI : Concevoir des interfaces utilisateur attractives et fonctionnelles en utilisant des principes de design UX/UI.
  1. Développement d’Applications
  • Utilisation de Plateformes No Code : Construire des applications web, des sites web, des bases de données, etc., en utilisant des outils no code comme Bubble, Webflow, Airtable, etc.
  • Personnalisation et Configuration : Adapter les composants préconstruits pour répondre aux besoins spécifiques du projet.
  1. Automatisation des Processus
  • Création de Workflows Automatisés : Utiliser des outils comme Zapier, Integromat ou Automate.io pour automatiser les tâches et les flux de travail.
  • Intégration de Services : Connecter différentes applications et services pour améliorer l’efficacité et la productivité.
  1. Gestion de Projet
  • Planification et Organisation : Définir les étapes du projet, établir des échéanciers et attribuer les tâches.
  • Suivi et Communication : Maintenir une communication régulière avec les parties prenantes et suivre l’avancement du projet.
  1. Test et Qualité
  • Tests Fonctionnels : Vérifier que toutes les fonctionnalités de l’application fonctionnent correctement.
  • Tests Utilisateurs : Réaliser des tests avec des utilisateurs finaux pour recueillir des retours et apporter des améliorations.
  1. Déploiement et Lancement
  • Préparation au Lancement : S’assurer que l’application est prête pour le lancement, en vérifiant les performances et la stabilité.
  • Déploiement : Mettre l’application en ligne et accessible aux utilisateurs finaux.
  1. Support et Maintenance
  • Assistance Utilisateur : Fournir un support technique et répondre aux questions des utilisateurs.
  • Mises à Jour et Améliorations : Effectuer des mises à jour régulières et améliorer les fonctionnalités en fonction des retours des utilisateurs et des évolutions des besoins.
  1. Formation et Documentation
  • Formation des Utilisateurs : Former les clients ou les utilisateurs finaux à l’utilisation de l’application.
  • Création de Documentation : Rédiger des guides et des tutoriels pour aider les utilisateurs à tirer le meilleur parti de la solution.
  1. Veille Technologique
  • Rester à Jour : Suivre les dernières tendances et évolutions dans le domaine du no code et adopter de nouvelles technologies et outils.

En résumé, les missions d’un maker no code sont diversifiées et couvrent l’ensemble du cycle de vie du développement d’applications, de l’analyse initiale à la maintenance continue, en passant par le design, le développement, et le déploiement.

Gratuit
Découvrez les 115 autres métiers du jeu vidéo avec notre Guide des métiers du jeu video PDF 360+ pages
Découvrez les 114 autres métiers du jeu vidéo avec notre Guide des métiers du jeu video

Pour tout problème lié à l'envoi de ce formulaire, écrivez à contact@gamingcampus.fr ou appelez le 04.28.29.81.03.

L’importance du Maker no code

Le Maker ou Développeur no code représente un atout décisif pour les entreprises, puisqu’il va leur permettre de raccourcir les délais pour la production de sites web, d’applications ou de bases de données.

Les compétences d’un Maker no code

Devenir Maker no code requiert un ensemble de compétences variées qui couvrent plusieurs aspects du développement d’applications, de la conception à la gestion de projet. Voici les compétences essentielles pour exceller dans ce rôle :

  1. Compétences techniques

  2. Maîtrise des Plateformes No Code
    • Bubble : Pour créer des applications web complètes avec des fonctionnalités riches.
    • Webflow : Pour la conception et le développement de sites web professionnels.
    • Airtable : Pour la création de bases de données et de solutions de gestion.
    • Zapier / Integromat (Make) : Pour l’automatisation des workflows et l’intégration de différentes applications.
  3. Design UX/UI
    • Principes de Design : Comprendre les bases du design d’interfaces utilisateur pour créer des expériences utilisateur agréables.
    • Outils de Design : Utiliser des outils comme Figma, Sketch ou Adobe XD pour créer des maquettes et des prototypes.
  1. Automatisation et Intégration
    • Workflows Automatisés : Créer et gérer des workflows automatisés pour améliorer l’efficacité.
    • API et Connecteurs : Comprendre comment utiliser les API et les connecteurs pour intégrer différentes applications et services.

Compétences en gestion de projet

  1. Planification et Organisation
    • Gestion du Temps : Savoir planifier et gérer le temps pour respecter les délais du projet.
    • Outils de Gestion de Projet : Utiliser des outils comme Trello, Asana ou Monday.com pour organiser les tâches et suivre l’avancement du projet.
  2. Communication
    • Communication Claire : Être capable de communiquer efficacement avec les clients, les équipes et les parties prenantes.
    • Documentation : Rédiger des guides, des tutoriels et des documentations claires pour les utilisateurs.

Compétences analytiques

  1. Analyse des Besoins
    • Compréhension des Exigences : Savoir analyser les besoins des clients et des utilisateurs pour concevoir des solutions appropriées.
    • Recherche et Analyse : Effectuer des recherches pour comprendre le marché et les tendances.
  2. Résolution de Problèmes
    • Pensée Critique : Être capable de diagnostiquer les problèmes et de trouver des solutions efficaces.
    • Innovation : Trouver des moyens créatifs et innovants pour répondre aux besoins des clients.

Compétences en support et formation

  1. Support Technique
    • Assistance Utilisateur : Fournir un support technique et résoudre les problèmes des utilisateurs.
    • Service Client : Avoir de bonnes compétences en service client pour interagir avec les utilisateurs de manière efficace et professionnelle.

Les qualités d’un Maker no code

Pour être un bon Maker no code, il faudra principalement faire preuve de rigueur, de créativité et d’adaptabilité.

La créativité s’avère en effet essentielle pour la conception des interfaces et des solutions. Elle va de paire avec un esprit d’ouverture, notamment sur toutes les clés de l’innovation. C’est sur cette base qu’il sera possible de répondre aux besoins précis des clients, voire de leur apporter des solutions plus performantes encore que celles attendues.La profession exige également beaucoup de flexibilité : il faut pouvoir s’adapter rapidement aux changements et aux nouvelles exigences du projet. Enfin, le Développeur doit avoir une capacité multitâche. En d’autres termes, il doit pouvoir gérer plusieurs projets ou tâches simultanément sans compromettre la qualité du travail.

Quelles études pour devenir Maker no code ?

Le métier de Développeur no code est relativement nouveau et ne suit pas les parcours éducatifs traditionnels des développeurs de logiciels classiques. En France, plusieurs niveaux d’études et parcours peuvent préparer à ce rôle. Voici quelques points à considérer :

Formation Initiale

  1. Diplôme de Niveau Bac
    • Bac Général ou Technologique : Un Bac général (scientifique, économique et social, etc.) ou technologique (STI2D, STMG, etc.) peut fournir une bonne base pour poursuivre des études supérieures.
  2. Diplôme de Niveau Bac+2/Bac+3
    • DUT/BUT (Diplôme Universitaire de Technologie/Bachelor Universitaire de Technologie) : En informatique, en génie logiciel ou en métiers du multimédia et de l’internet (MMI).
    • BTS (Brevet de Technicien Supérieur) : En services informatiques aux organisations (SIO) ou en design graphique.
    • Licence Professionnelle : En métiers de l’informatique, développement d’applications ou design web.
    1. Diplôme de Niveau Bac+5
      • Master en Informatique : Pour ceux qui souhaitent avoir une compréhension approfondie des concepts informatiques et des technologies web.
      • Master en Design ou UX/UI : Pour se spécialiser dans la conception d’interfaces utilisateur et l’expérience utilisateur.
  • École spécialisée en informatique.

Formations Complémentaires et Auto-Formation

  1. Bootcamps et Formations Courtes
    • Bootcamps en Développement Web : De nombreux bootcamps proposent des programmes intensifs pour apprendre à utiliser des outils no code et low code.
    • Formations Spécifiques aux Outils No Code : Des plateformes comme Udemy, Coursera ou LinkedIn Learning offrent des cours sur des outils no code spécifiques comme Bubble, Webflow, Airtable, et Zapier.
  2. Auto-Formation
    • Tutoriels en Ligne : Utiliser des tutoriels sur YouTube, des blogs spécialisés, et des forums pour apprendre à utiliser les outils no code.
    • Communautés en Ligne : Participer à des communautés comme celles de Makerpad, NoCode.tech, et Indie Hackers pour échanger des connaissances et des astuces.

Quelle école d'informatique pour devenir maker no code ?

L’école du Gaming Campus, G. Tech, forme à la pratique du développement informatique et du jeu vidéo.

  • Bachelor Développeur informatique, option jeu vidéo et MSc Programmation jeu vidéo
  • Pédagogie 100% par projets, encadrés par des professionnels en activité
  • 3 stages pendant le bachelor et 2 ans en alternance en MSc
  • Lyon et Paris
Titre école d'informatique
Prévisualisation youtube bouton play youtube

Le programme de nos formations

Nos deux diplômes permettent d’acquérir des compétences techniques demandées par les professionnels. Elles répondent ainsi aux attentes du secteur et sont adaptées à ses évolutions.

Pour le Bachelor, les cours portent sur :

  • L’histoire du jeu vidéo
  • Le game design
  • La photographie
  • Le sound design
  • L’informatique
  • Le code
  • Les systèmes réseaux
  • Les bases données
  • Le moteur jeu
  • Le développement d’applications web
  • L’économie du jeu
  • Le droit du travail et des sociétés
  • L’anglais

Voir plus de détails sur le programme du Bachelor

Pour le MSc :

  • Le management
  • La gestion financière
  • La création d’entreprise
  • La conduite de projet
  • Le développement informatique
  • L’approfondissement des langages de programmation
  • L’architecture des moteurs de jeu
  • La maîtrise des différents moteurs de jeu vidéo (Unity 3D, Unreal…)
  • La programmation graphique
  • Le big data
  • La VR

Voir plus de détails sur le programme du MSc

S’inscrire à nos formations

La validation d’un bac avec une spécialité en mathématiques ou d’un bac STI2D représente la condition pour entrer en première année de Bachelor. Aux étudiants en deuxième année de BTS, BUT informatique, technologique ou de Licence 2 scientifique ou informatique, il est possible d’intégrer directement la troisième année de formation.

A noter que les candidatures en première année de Bachelor sont libres puisque nous ne sommes pas dans le processus Parcoursup.

Enfin, concernant le MSc Programmation jeux vidéo (Titre RNCP, niveau 7), il faut avoir validé un bac +3 pour postuler en 4ème année.

Plus d’informations sur le processus d’inscription G. Tech

Le salaire d’un Maker no code

À la fin de sa formation, un Maker no code peut percevoir un salaire avoisinant 2 900 euros bruts mensuels, soit près de 35 000 euros bruts par an. Avec plusieurs années d’expérience, sa rémunération peut atteindre 3 750 euros bruts par mois en France, soit 45 000 euros par an.

Un ajustement de la rémunération est bien entendu possible en fonction :

  • des expériences passées du professionnel, notamment dans le domaine du no code ;
  • de la solidité de sa formation et de ses compétences techniques au-delà du no code ;
  • ainsi que de la taille de l’entreprise et de son secteur d’activité.

Dans quel secteur travailler ?

Un Maker no code peut travailler dans une multitude de secteurs, grâce à la flexibilité et à la rapidité de création offertes par les outils no code. 

Pour les startups, ils sont particulièrement précieux pour développer rapidement des produits minimums viables (MVP) et tester des idées sans nécessiter de lourds investissements en développement. 

Dans les grandes entreprises, les Makers no code peuvent automatiser des processus internes, créer des applications de gestion de projet personnalisées, et améliorer l’efficacité opérationnelle. 

Le secteur du marketing et de la communication profite également de leurs compétences pour construire des sites web, des landing pages et des outils d’analyse sans passer par des développeurs traditionnels. 

Les organisations à but non lucratif et les associations utilisent les solutions no code pour gérer des bases de données, organiser des événements et améliorer leur portée numérique. 

Dans le domaine de l‘éducation, les Makers no code créent des plateformes d’apprentissage en ligne, des outils de gestion de cours et des applications interactives pour améliorer l’engagement des étudiants. 

Enfin, les agences de conseil et de services numériques intègrent souvent des solutions no code pour offrir à leurs clients des solutions sur mesure à moindre coût et en un temps record.

Le secteur financier, comprenant les banques, les institutions financières et les compagnies d’assurances, valorise également cette expertise. 

L’industrie et la fabrication, avec des entreprises manufacturières, l’automobile et l’industrie électronique, ont besoin de Responsables Green IT pour améliorer leur durabilité. 

Les entreprises de production et de distribution d’énergie, ainsi que les services publics dans ce domaine, sont aussi des employeurs potentiels. 

Le commerce et la distribution, englobant les grandes surfaces, les supermarchés et le commerce en ligne, cherchent à réduire leur empreinte écologique. 

Le secteur du bâtiment et de la construction, incluant les entreprises de construction et les promoteurs immobiliers, bénéficie également de leurs compétences.

Enfin, les cabinets de conseil en environnement et les sociétés de conseil en gestion et technologies sont des lieux où les Responsables Green IT peuvent appliquer leurs connaissances pour promouvoir des pratiques durables.

Dans quelle entreprise travailler ?

Sur les 12 derniers mois, les offres d’emploi les plus en vue pour des missions de Maker no code ont été repérées chez :

  • Payfit ;
  • Dassault Systèmes ;
  • Gojob ;
  • LegalPlace ;
  • CGI ;
  • ou encore Build2B.

Pour rester informé des offfres d’emploi, on pourra notamment consulter les pages suivantes :

  • Monster ;
  • Jobnocode ;
  • Welcometothejungle ;
  • Cyberjobs ;
  • LinkedIn ;
  • Indeed ;
  • HelloWork ;
  • et OptionCarriere.

Evolution de carrière

Un Maker no code disposant d’au moins 5 ans d’expérience peut décider de poursuivre dans ce domaine en devenant Expert no code. Il pourra intervenir en soutien de projets spécifiques au sein d’une grande entreprise ou proposer ses services en indépendant. Cette deuxième option est cependant encore peu pratiquée. Il peut également devenir Product builder no code. À ce titre, il aura des fonctions très similaires à son poste de départ, mais avec un plus grand rôle sur l’idéation et le cadrage des projets. Enfin, en prenant de la distance par rapport à la manipulation technique, on peut facilement envisager un poste de Chef de projet no code.Les autres repositionnements professionnels dépendront largement des compétences préalables du Maker no code et de ses formations complémentaires. Il dispose d’un bon profil pour aborder de nombreux postes de Développeur plus classiques, mais cela suppose la maîtrise d’un ou plusieurs langages informatiques – ce qui n’est pas un pré-requis pour son métier d’origine.

Les avantages et les inconvénients de ce métier

Parmi les avantages propres au métier, on retiendra qu’il est accessible à toute personne n’ayant pas d’expérience approfondie en programmation, ce qui ouvre la porte à de nombreux profils diversifiés. La rapidité d’exécution des missions est un atout majeur, permettant de répondre rapidement aux besoins des clients et de réaliser des projets en un temps record. La forte mobilité professionnelle fait aussi de ce métier une option séduisante pour ceux qui recherchent une carrière dynamique et évolutive. De plus, l’évolution rapide des compétences et des responsabilités est souvent possible, permettant de progresser rapidement dans sa carrière. Cependant, le métier comporte aussi des inconvénients. Les limitations fonctionnelles de certaines plateformes no code peuvent restreindre les possibilités de développement, obligeant parfois à des compromis. La dépendance vis-à-vis de ces plateformes peut également être un frein, surtout si elles subissent des changements ou des pannes. Enfin, une évolution de carrière peut parfois être difficile sans un minimum de compétences en langages informatiques, limitant ainsi les opportunités pour ceux qui ne souhaitent pas élargir leurs compétences techniques.

En résumé

 

👑  Quelles sont les missions d'un Maker no code ?

Les missions d'un Maker no code incluent :

  1. Analyse des besoins : Comprendre les attentes des clients.
  2. Conception et prototypage : Créer des maquettes interactives.
  3. Développement : Utiliser des plateformes no code pour créer des applications.
  4. Automatisation : Mettre en place des workflows automatisés.
  5. Gestion de projet : Planifier et suivre les projets.
  6. Test et qualité : Vérifier le bon fonctionnement des applications.
  7. Déploiement : Lancer et mettre en ligne les applications.
  8. Support et maintenance : Fournir assistance technique et mises à jour.
  9. Formation et documentation : Former les utilisateurs et créer des guides.
  10. Veille technologique : Suivre les évolutions du no code.

💰 Combien gagne un Maker no code ?

Un Maker no code débute avec un salaire d'environ 2 900 euros bruts mensuels (35 000 euros annuels). Avec plusieurs années d'expérience, il peut atteindre 3 750 euros bruts par mois (45 000 euros annuels). La rémunération varie selon l'expérience, la formation, et la taille de l'entreprise.

🧠  Quel niveau d'étude est nécessaire pour être Maker no code ?

Pour devenir Maker no code, il n'y a pas de parcours éducatif strict. Les diplômes de niveau Bac+2/Bac+3 en informatique, design ou multimédia sont courants. Un Bac+5 en informatique ou en UX/UI design est avantageux. Des formations complémentaires comme des bootcamps, des cours en ligne spécifiques aux outils no code, et l'auto-formation peuvent également préparer efficacement à ce métier.

🎓 Quel Bac faut-il avoir pour devenir Maker no code ?

Il est conseillé de suivre un programme dans le domaine du Bac Scientifique pour devenir Maker no code.

Comment devenir Maker no code ?

Tout simplement en passant par une école spécialisée dans les métiers du jeu vidéo. Notre établissement G. Tech en offre l’occasion à travers deux diplômes. D’abord le Bachelor Développeur informatique offre les fondamentaux de la programmation informatique. Puis notre MSc Programmeur jeu vidéo permet de se perfectionner et d’apprendre notamment les techniques de réalités virtuelles par exemple.

background

Métiers proches de Maker no code

Continuez vos recherches autour des métiers du développement d'un jeu vidéo :
Fiche Métier Programmeur Moteur
Fiche Métier Programmeur gameplay
Fiche Métier Programmeur Moteur
Téléchargez gratuitement
Le Guide des métiers du Jeu vidéo et de l’Esport
104 fiches métiers + 111 conseils et témoignages de professionnels
Téléchargez gratuitement Le Guide des métiers du Jeu vidéo et de l’Esport Téléchargez gratuitement Le Guide des métiers du Jeu vidéo et de l’Esport